ferronneries

4

Façonnage, #3, 20 pages, 2015.

100 exemplaires.

Ce livre se concentre sur l'objet photographié. Entre les objets trouvés en pleine nature et les photographies d’objets collectées dans un livre de ferronnerie, ces objets photographiés sont considérés comme des pièces rapportées, formées ou déformées par la nature ou par la main de l’homme. Ils sont extirpées de leur milieu, de leur contexte.
Photographiés frontalement, d’une manière neutre, leur représentation permet de les observer comme un portrait ou un paysage, de les examiner et de percevoir leur structure.

A Lyon, la magistrale transformation d’un garage Art déco
EN IMAGES.- A deux pas du Rhône, en plein quartier étudiant, l’ancien garage Citroën a retrouvé son lustre d’antan. Il a fallu 35 millions d’euros pour faire de ce bâtiment industriel pas comme les autres, grand comme 6 terrains de foot, un immeuble de bureaux.

Une façade Art déco, du béton armé, des ferronneries de Jean Prouvé, le garage Citroën du 7e arrondissement non loin des universités Lyon 2 et Lyon 3 est un élément insolite du paysage lyonnais. «Tous les Lyonnais connaissent ce bâtiment» assure Jean-Pierre Gagneux, le directeur général de la société 6ème Sens Immobilier, à l’origine du projet qui a permis de restaurer et de transformer ce gigantesque garage Citroën en immeuble de bureaux.

Avec l’inauguration fin janvier du garage remodelé, c’est la fin d’une épopée qui a coûté 35 millions d’euros. Il a fallu transformer l’immeuble qui abritait autrefois une ligne de montage de Citroën en plein coeur de la ville en immeuble de bureaux high tech. L’édifice de béton et de verre Art déco terminé en 1932 et son hall grandiose de 18 mètres de haut ont au bout de ce chantier de longue haleine retrouvé leur splendeur.

Inscrit à l’Inventaire des monuments historiques, ce garage Citroën s’étend sur 31.500 m². «Ce fut la plus grande station-service du monde» rappelle Jean-Pierre Gagneux. Grand, certes, mais pas seulement. Ce bâtiment a une autre originalité, il comporte des oeuvres de Prouvé et des rampes monumentales. Baptisé New Deal, le bâtiment, qui vient d’être converti en bureaux, a gardé son identité, celle que lui ont donné au départ l’architecte Maurice-Jacques Ravazé, Jean Prouvé et André Gustave Citroën.

Pour y parvenir, il a fallu faire travailler 21 bureaux d’études avec la Conservation régionale des monuments historiques et les services territoriaux de l’architecture et du patrimoine . «Ce lieu va conserver son activité et ses (…) Lire la suite sur Figaro.fr

ALa Défense, la tour First rachetée pour 800 millions d'™euros 
Un Apple Store ouvrira sur les Champs-Élysées 
Ces dix constructions attendues seront inaugurées en 2016 
L'entrée du village d'™Auteuil en pleine transformation 
Wilmotte chez les ferronniers !

A l’invitation de Jean-Pierre Philippe, Président de TBI, l’architecte Jean-Michel Wilmotte a visité lundi 25 janvier les ateliers de la Métallerie Sarthoise à Connerré. Rencontre d’exception entre des artistes de la ferronnerie et un architecte mondialement reconnu.

9

Voyage au Pérou, étape 1: Arequipa

Partie de Rio, après une escale de nuit à São Paulo, une autre à Lima, j’ai retrouvé Marine à Arequipa, la deuxième plus grande ville du pays. Entourée de montagnes arides et de volcans couverts de neige, c’est également un écrin contenant de jolis bijoux d’architecture coloniale. La pierre de la région leur donne une douce couleur rosée, qui contraste joliment avec les portes ouvragées en bois et les ferronneries. 
Les halles de la ville, sous leur énorme charpente orange, nous permettent de goûter les fruits de la “selva” amazonienne… Il faut dire que ces derniers n’ont rien à envier à ceux du Brésil! 

GAUDE MIHI Miscellanées, Paul STEIGER

GAUDE MIHI Miscellanées, Paul STEIGER

GAUDE MIHI Miscellanées De Paul STEIGER

Suivi de

ODE à CHAïM SOUTINE De Philippe HARVEY-DUSSART

.

External image

.

éditions LA FERRONNERIE

130 pages – 7,00 €

ISBN : 978-2-9539753-6-9

.

External image

.

Paul Steiger

Metteur en scène, acteur, directeur de troupe, professeur de théâtre, pour sinécure le Droit des affaires parce qu’il faut bien vivre, j’ai, juriste touche à tout, ancien élève des Arts Déco et du Conservatoire, …

View On WordPress

Synthèse des styles

Émile Gallé, le grand verrier de l'École de Nancy, avait une parfaite maîtrise des styles et des couleurs, comme le prouve ce “vase Hydrangea” de 1889, alliant la délicatesse d'une flore art nouveau & la majesté d'une rocaille en métal travaillé à la mode classique.

Musée de l'École de Nancy

Escalier renaissance

Si l'hôtel de Lillebonne est connu comme MJC, c'est initialement une bâtisse renaissance. L'élément le plus insolite de cet ancien hôtel particulier est un élégant escalier délicatement sculpté et agrémenté d'une discrète rampe de fer forgé.

L'hôtel a également accueilli les scènes de chant baroque du film de Philippe claudel,“Tous les Soleils”.

Nancy, rue de la Source

Escalier industriel art déco

Le siège de la société des hauts-fourneaux de Pont-à-Mousson S.A., également Maison des Sciences de l'Homme de l'Université de Lorraine, possède un escalier plus modeste que celui d'honneur. Également protégé au titre des monuments historiques, il est agrémenté d'une belle rampe en fer forgé due à Jean Prouvé et éclairé de vitraux Art Déco dus à Jacques Grüber.

Société des Fonderies de Pont-à-Mousson SA
Maison des Sciences de l’Homme, 91 avenue de la Libération, à Nancy

Uniformisation ?

Si les immeubles de la Carrière semblent tous identiques, l'uniformisation effectuée par Héré des façades cache en fait de nombreux hôtels particuliers construits aux XVI° et XVII°. Les façades, quant-à elles, présentent tout de même quelques différences discrètes, entre-autres, les ferronneries des vantaux de porte.

Nancy vieille-ville, Place de la Carrière