ferronneries

Synthèse des styles

Émile Gallé, le grand verrier de l'École de Nancy, avait une parfaite maîtrise des styles et des couleurs, comme le prouve ce “vase Hydrangea” de 1889, alliant la délicatesse d'une flore art nouveau & la majesté d'une rocaille en métal travaillé à la mode classique.

Musée de l'École de Nancy

Escalier renaissance

Si l'hôtel de Lillebonne est connu comme MJC, c'est initialement une bâtisse renaissance. L'élément le plus insolite de cet ancien hôtel particulier est un élégant escalier délicatement sculpté et agrémenté d'une discrète rampe de fer forgé.

L'hôtel a également accueilli les scènes de chant baroque du film de Philippe claudel,“Tous les Soleils”.

Nancy, rue de la Source

Escalier industriel art déco

Le siège de la société des hauts-fourneaux de Pont-à-Mousson S.A., également Maison des Sciences de l'Homme de l'Université de Lorraine, possède un escalier plus modeste que celui d'honneur. Également protégé au titre des monuments historiques, il est agrémenté d'une belle rampe en fer forgé due à Jean Prouvé et éclairé de vitraux Art Déco dus à Jacques Grüber.

Société des Fonderies de Pont-à-Mousson SA
Maison des Sciences de l’Homme, 91 avenue de la Libération, à Nancy

Uniformisation ?

Si les immeubles de la Carrière semblent tous identiques, l'uniformisation effectuée par Héré des façades cache en fait de nombreux hôtels particuliers construits aux XVI° et XVII°. Les façades, quant-à elles, présentent tout de même quelques différences discrètes, entre-autres, les ferronneries des vantaux de porte.

Nancy vieille-ville, Place de la Carrière