ferraille

Lire au temps du corona

image

“Les chauves-souris ne se gênent guère pour venir s’ébattre l’été dans la chambre ouverte sur la nuit. Leur frou-frou alarme, électrise le sommeil de la louise, grande sensitive. La tapisserie de ferraille et d’or fera un parfait rempart. La louise la coince en force dans le cadre de pierre de sa lucarne. Ce pauvre grillage, du temps de Jean, quadrillait le groin du cochon s’arrondissant dans sa soue. Maintenant qu’il a pris du galon, les museaux minuscules des pipistrelles lui feront des caresses furtives.”