fait moi peur

Pour la chorée du spectacle, comme souvent, la prof a fait des groupes pour qu’on invente un passage. Mais comme elle sait que pour certains c’est la dernière année, elle fait des groupes en fonction des amitiés, donc je suis avec ma pote de la danse, et c’est la joie, et on a fait n’importe quoi pendant nos temps, avec beaucoup de danse disco, je ne vous le cache pas !

Hey, toi qui lis ça,
souvent on a peur de déranger les gens, on a peur de de les ennuyer avec nos problèmes, je l'ai vécu avant toi, et je sais pourquoi tu penses ça, tu te sens pas assez important pour qu'on puisse t'écouter ou même t'aider.  
Mais sache que t'es sur Tumblr, et on est (pour la plupart) assez solidaire et à l'écoute des autres.
Tu es important(e), tu comptes vraiment, arrête d'en douter.
Alors si t'es perdu(e), si tu sais pas quoi faire, si le futur te fais peur, sache qu'il me fait peur à moi aussi mais sache aussi que tu ne me dérangeras jamais, alors si t'as besoin de parler tu peux venir dans les messages, dans les questions, et même dans mes mails, sur mon instagram, et sur twitter, tu peux choisir ce que tu veux comme moyens, mais reste pas comme ça tout(e) seul(e) dans ton petit coin. Je suis là. Je serai là, je bouge pas.
—  @aelnaute
Mais ce qui me fais peur c'est ça ! C'est mes crises de larmes qui me viennent d'un coup le soir sans que je m'y attende vraiment. C'est mes humeurs changeante, le passage du rire aux larmes, de la haine à la tristesse et vise versa. C'est mon état, et mes idées parfois plus très claire, c'est ce trop plein de sentiments, ce trop plein de “non-dit” qui parfois à envie d'exploser. C'est cette colère enfouie, c'est ces blessures bien trop profondes, c'est cette histoire, c'est ça. Ce qui me fait peur c'est moi.
Nan nan pas je t'aime, je t'aime c'est banal, je t'aime ça me fait peur, dis-moi plutôt qu'on s'en va, dis-moi qu'tu m'veux, dis-moi qu'on est biens à deux
Statistiquement, parmi les gens qui m'entourent, combien d'entre eux me haïssent ?
Moi, qui ne suis pas hétérosexuelle.
Je ne les connais pas, ces gens,
Et pourtant, certains d'entre eux, ils me détestent.
Je n'ai rien fait de mal, dans ma vie, je n'ai blessé personne,
Et pourtant parmi ces gens,
Certains me souhaitent la mort,
Ou l'emprisonnement.
Parmi eux combien me ferait du mal
S'ils pouvaient ? S'ils savaient ?
Statistiquement, combien d'entre eux m'ont insultée,
Autour de la table familiale, de la machine à café?
Dans l'anonyme sécurité d'une section de commentaires,
Combien ont protesté contre mon existence ?
Parmi tous ces gens qui m'entourent,
Statistiquement, de combien d'entre eux,
Dois-je avoir peur ?
—  Je suis debout dans un métro bondé