encombrement

La société Tunisie Autoroutes Informe dans un communiqué rendu public, jeudi, que la circulation sur l’autoroute A1 reliant Tunis à Hammamet, connaîtra un encombrement aigu le samedi 02 et le dimanche 03 avril 2011.
http://www.cibletrade.com/tunisie_news/dossier_7286_encombrement_de_la_circulation_sur_l_autoroute_tunis_hammamet.html

circulation sur l'autoroute Tunis/Hammam

La société Tunisie Autoroutes Informe dans un communiqué rendu public, jeudi, que la circulation sur l’autoroute A1 reliant Tunis à Hammamet, connaîtra un encombrement aigu le samedi 02 et le dimanche 03 avril 2011.
Read more at www.cibletrade.com
http://www.cibletrade.com/tunisie_news/dossier_7286_encombrement_de_la_circulation_sur_l_autoroute_tunis_hammamet.html

Amplify’d from www.cibletrade.com

 See this Amp at http://bit.ly/gWQKAJ
La seule image que j’ai gardé d’elle est celle de son bras écorché, à moité épluché, tendu vers la rue, la digue, la jetée et la mer, accroché à un triangle de verre rescapé des ruines et rouge de la trace que sa main grande ouverte avait laissée avant de s’affaisser comme une piteuse tentative de legs à l’humanité, rien d’autre d’elle que ce bras dont mes souvenirs ne peuvent dire s’il émergeait seul des ruines tel une branche arrachée à son tronc et tombée sur le sol à la verticale ou si, en-dessous, sous les décombres et le corps fumant et crasseux, refroidi et encore tiède de son ancien amant qui lui était tombé dessus comme la lame de la guillotine, se trouvait le reste de celle qu’elle fut ; et alors, la tête enfoncée dans le sol pour se cacher, la bouche encombrée de cendre et de pierre, elle devait rire de la situation, elle devait rire parce que tout était bien qui finissait bien.
—  Faust Song (titre provisoire)

Mon cher vieux Jean,

Je t’aimais profondément, tu le savais, en frère et en ami et je regrette de te faire une grande peine. Mais je suis obligé de faire ce que je vais faire, et tu le comprendras.

[…] Je me tue : cela n’est défendu par aucune loi supérieure, bien au contraire. Ma mort est un sacrifice librement consenti qui m’évitera certaines salissures, certaines faiblesses. Et surtout, je ne m’intéresse pas assez à la politique pour en encombrer (prison, etc.) mes derniers jours.

Cela m’ennuierait et me distrairait des suprêmes pensées dont je veux m’occuper seulement aux derniers moments.

Je ne crois ni à l’âme ni à Dieu, je crois à l’éternité d’un principe suprême et parfait dont ce monde n’est que la vaine apparence. Apparence ravissante et dont je me suis réjoui autant qu’aucun. J’ai joui des hommes, des femmes, des animaux, des plantes, surtout des arbres, de tout – et des maisons, cher architecte -, mais depuis quelques années encore bien mieux de l’essence qui est derrière tout. Cela m’a enivré merveilleusement et je ne me tiens pas de joie d’aller enfin à cela.

Je n’ai aucune contrainte en moi ni autour de moi : je suis saturé des apparences et j’aspire à l’essence et au-delà de l’essence à l’indicible.

Je saute sur l’occasion qui m’est offerte. La menace de mort depuis cinq ans a décuplé ma vie et m’a fait goûter et comprendre tout comme je n’aurais fait si je n’avais pas choisi la voie dangereuse, la voie de l’âpre audace.

J’espère que tu te portes bien, que tu reprendras bien ton métier, que tu n’auras pas d’ennuis à cause de moi, que tu développeras ta conscience et ta mesure comme tu faisais.

Je suis heureux de penser que tu auras ma bibliothèque, mes livres et que tu t’occuperas de mon œuvre.

[…] Cher vieux, j’aurais aimé vieillir près de toi, mais le sort en a décidé autrement.

Je t’embrasse du fond du cœur et du fond de l’être.

Ton frère Pierre

Pierre Drieu la Rochelle (1893 – 1945), « Dernière lettre à son frère », Journal 1939 – 1945

1991 - Préservatifs

À peine attablés, ma belle doche a validé mon intégration chez les blousons dorés d’un hochement de tête.
- Alors, c’est vous ? Juste un petit conseil, si vous voulez avoir une vie, ne faites pas de mômes, c’est encombrant. À votre âge, j’avais déjà deux gosses et gâché ma jeunesse.
Pour éviter de foutre le camp, je me suis servi un généreux verre de vin blanc et ainsi scellé le destin de mes enfants.

Colourful Three Sided Shelves

Voici un set d’étagères métalliques imaginé par le designer basé à Stockholm, Kyuhyung Cho. Composées de trois faces, les pièces de tailles différentes peuvent s’empiler pour former diverses combinaisons. Cho a conçu ces « corners » comme une solution efficace pour l’organisation de l’encombrement des petits objets.

http://dlvr.it/94kMsV

Je n’éprouve aucune fatigue. La légèreté de ma démarche me ravit. J’ai peine à croire que je suis resté si longtemps enclaustré dans ma chambre. Je sens, comme je ne me souviens pas de l’avoir jamais sentie, la densité sensuelle des choses. Je me glisse parmi les parfums de la nuit comme dans un espace encombré de choses insolites et disparates et qui traînent à longueur de campagne. Les arbres en fleurs s’enveloppent dans leur écharpe d’odeurs, toutes franges rayonnant alentour. Le monde est un tissu de pistes olfactives qui s’entrecroisent. Je m’y oriente comme un étranger dans une ville nouvelle. Je m’attache à l’exhalaison des chèvrefeuilles comme on se fixe à l’axe d’une métropole – à la senteur des acacias, à celle de la belladonne. Je sais qu’à les suivre je vais vers toujours plus de douceur et d’humidité. Mon désir a goût d’eau verte
—  Claude Louis-Combet, Miroir de Léda, 2011

Arrivés le 28 février pour repartir demain, juste avant que le cyclone PAM arrive (croisons les doigts pour que notre voyage se passe sans encombre), voilà 15 jours que nous sommes en Nouvelle-Calédonie.

Je vous laisse imaginer comme cela nous a fait drôle de parler à nouveau français après 5 mois en Asie, de manger français, d’avoir un Carrefour, un Champion, un Leader Price ou une boulangerie ! Autant vous dire que nous ne nous sommes pas fait prier pour en profiter. Et avec cela la découverte des calédoniens : les dreads, parfois une seule, énorme sur l’arrière de la tête, les boubous de toutes les couleurs, les farés en bambous, les petits étals sur les routes où on vend fruits du verger et gâteaux maison, les touts petits marchés, les tribus…et quelques regards méfiants aussi, ici les « zoreilles » comme ils nous appellent ne sont pas les bienvenus partout. Dommage…

Arrived on 28 February to leave tomorrow, just before PAM cyclon (fingers crossed for us to travel safely), we’re in New Caledonia since 15 days.
Let’s imagine how bizar and great at the same time it was to speak French again after 5 months in Asia, eating French food, shopping French products or going to a REAL French bakery ! No need to tell us twice to enjoy it. And among that, we discovered Caledonian culture as well : dreadlocks, some just wear one dread behind the head, colourful dresses, bamboo « farés » houses, little road shops where fruits and homemade cakes are sold, tiny markets, tribes… but sadly also some untrustworthy looks, here French from France are not so welcomed everywhere…

Sur notre façon de l’hôtel, nous avons vu beaucoup de gens incroyables et bâtiments. Tokyo a été un peu plus encombrée, puis nous avons été utiliser pour , mais nous nous sommes adaptés. Tokyo est rempli avec une abondance de culture que nous ne pouvions pas attendre à explorer. Notre première impression de Tokyo a été cet endroit est magnifique.Il a été allumé comme un arbre de Noël avec des panneaux et des feux. Tokyo a été un spectacle à voir. Non seulement elle était belle, mais les gens étaient extrêmement généreux. Nous accueillant où nous sommes allés.

Objectif “Danse Encore”

Hier, nous étions le 25 mars, j’ai pris la décision de commencer ma nouvelle vie! Une vie plus saine dans laquelle je pourrais vivre dans un corps plus amical, moins encombrant.  

J’ai tendance à toujours commencer très vite et très fort, sans réfléchir et parfois en me faisant subir des choses difficile, ou simplement des échecs…  et à chaque fois j’ai repris tellement de poids et culpabilité que j’ai l’impression d’être Sisyphe pour qui “keep the ball rolling” n’est pas si bon! 

Cette fois, j’ai décidé de mettre en place des étapes, pour y aller step by step, pas à pas et prendre le temps d’établir une sorte de contrat avec moi même. Un contrat dont les closes ne seraient pas nécessairement figées, abruptes et violentes! Je me laisse le temps d’y penser… de le construire. 

Je me suis donc défini des objectifs (dont je reparlerais plus tard) et le principal, le plus important de ces objectifs, est: retrouver du plaisir à danser, seule ou en public, en culotte dans mon salon ou en jolie robe les soirées d’été… J’adorais ça. Sans savoir. Sans réfléchir. En transpirant. Mais aujourd’hui, je n’ose plus et surtout même seule chez moi, je n’y prend plus aucun plaisir, à cause de mon corps trop large et mou. 

Alors c’est parti! I’ll keep this fucking ball rolling - but I’m not Sisyphe! 

Je déteste qu’on m’envahisse, qu’on viole mes frontières, je me sens dépossédée à l’instant même, mon univers se rétrécit, se déprécie, il est souillé, gâché par l’occupant.
Je me ferme, je me protège, j’ai l’air hostile.
Je le suis.
Je suis sauvage”
Marie-Sabine Roger, les encombrants
Nouvel an à Bangkok

Le nouvel an à Bangkok c’est juste un truc de fou ! Khao San Road était pleine à craquer en attendant le passage en 2015, on vous laisse juger par vous même ! En tout cas, l’ambiance y était ! Le lendemain, nous avions notre vol pour Nouméa par Sydney pour un total de presque 12h de vol. Évitez d’y aller encombrés, on a eu raison de laisser notre matos à l’hôtel, les sacs à dos sont à proscrire ! On a croisé de vaillants guerriers backpackers chargés comme des mulets, on ne sait pas s’ils ont survécu…. 

Le compte à rebours est lancé !

Keep reading

Amber Rose : nue sur le sable, fesses en gros plan et photos choc !

Amber Rose, ou le traumatisme sur Instagram de bon matin. Le mannequin a une nouvelle fois fait monter la température sur les réseaux sociaux en publiant deux photos à la plage. Egale à elle-même, elle ne s’est pas encombrée de vêtements et a simplement enfilé son plus beau string avant de se rouler sur le sable. Sexy ou lassant ? Nous, on a tranché… Amber Rose nous surprendra le jour où elle enfilera un pantalon ! Photos sous sa douche, toute nue sur son balcon, danses langoureuses… Amber Rose flirte avec les interdictions et pourrait bien se faire supprimer son compte Instagram… Dans sa deuxième photo, elle dévoile très clairement un bout de téton… Selon les codes des réseaux sociaux, un morceau de sein d’accord, mais un téton non ! Amber Rose va-t-elle être privée d’Instagram ?

Amber Rose, reine du trash

En attendant, toutes ses poses sexy sont du pain béni pour son futur-ex-mari Wiz Khalifa qui se bat pour récupérer la garde de leur fils ! Le rappeur a même monté un dossier en prenant en photo le balcon d’Amber Rose, recouvert d’excréments canins. Il veut prouver que son fils ne peut pas vivre avec sa mère ! Il faut dire qu’Amber Rose est la reine du trash. Le 9 mars 2015, elle s’est offerte une virée dans un club de strip-tease avec sa meilleure amie Blac Chyna et a dépensé plus de 10 000 dollars ! Eh oui, c’est un budget de glisser des billets dans les strings de filles…

Amber Rose topless sur la plage

Tous les articles de Staragora.
Toute reproduction interdite sans la mention Staragora.com.
Contenu original : http://ift.tt/19SVFbsSuivez les stars de l’actu : Jay-Z , Zayn Malik, Beyonce



from Les infos marquantes de staragora http://ift.tt/19SVFbs
10

Jeudi 19 Mars - Best of Singapour

C’est notre dernier soir à Singapour. Après avoir arpenté les rues encombrées de marchands en tout genre (souvenirs, vêtements, électronique…), nous retrouvons Ian et Jenny (une jeune malaysienne qu’il a rencontré en nous attendant) qui nous emmènent voir les derniers endroits incontournables de Singapour : Gardens by the bay de nuit, le barrage de Singapour qui offre une vue splendide de la baie, et Clarque Quay, une imposante structure près du seul “fleuve” de Singapour qui abrite des petits bars et restaurants, où nous avons englouti de délicieuses pizzas !