encombrement

amplify.com
Encombrement de la circulation

La société Tunisie Autoroutes Informe dans un communiqué rendu public, jeudi, que la circulation sur l'autoroute A1 reliant Tunis à Hammamet, connaîtra un encombrement aigu le samedi 02 et le dimanche 03 avril 2011.
http://www.cibletrade.com/tunisie_news/dossier_7286_encombrement_de_la_circulation_sur_l_autoroute_tunis_hammamet.html

circulation sur l'autoroute Tunis/Hammam

La société Tunisie Autoroutes Informe dans un communiqué rendu public, jeudi, que la circulation sur l'autoroute A1 reliant Tunis à Hammamet, connaîtra un encombrement aigu le samedi 02 et le dimanche 03 avril 2011.
Read more at www.cibletrade.com
http://www.cibletrade.com/tunisie_news/dossier_7286_encombrement_de_la_circulation_sur_l_autoroute_tunis_hammamet.html

Amplify’d from www.cibletrade.com

 See this Amp at http://bit.ly/gWQKAJ

anonymous asked:

Câlin ? :(

Punaise à ce niveau, ce n’est plus du “câlins” qu’il nous faut. A la limite, il faudrait louer des chatons et se rouler dedans (sans les écraser) pour avoir un peu de douceur dans ce monde de brutes. Je ne vois que ça.

Quelle misère.

Juste hier, avant l’attentat, je me disais justement que l’Euro s’était bien passé, qu’on n’avait pas eu de drames majeurs durant le Tour de France non plus, que le 14 juillet s’était déroulé sans encombre (à Paris du moins, car j’étais là bas) et puis…boum…je suis rentrée à la maison, j’ai allumé la TV et j’ai vu ce qui était arrivé à Nice. Et c’est UN TYPE qui a fait tout ça. Pas de bombes, pas de kalsh, juste un camion et un seul connard à son bord. Mais bon, les flics ne peuvent pas être partout. Les gars sont déjà pressés comme des citrons depuis janvier 2015. On ne peut leur en demander plus :/

Donc oui, câlins et chatons.

(Tiens, voilà Shiro, un chat japonais que j’adore. Il est gros, il sourit et il passe sont temps à se balader dans la campagne japonaise avec ses copains. La belle vie quoi…)

2

(09/07/16 05:38) Merci 😂💕 RT @charli_xcx: 💕 J’aime tellement @pamyurin 💕 Son concert était complètement futuriste💕

(09/07/16 09:00) Vague (haut)

(09/07/16 18:29) Le concert d’hier à Londres s’est terminé sans encombres. La manière dont les lumières se sont positionnées lorsque je chantais Kira Kira Killer était impressionnante 🌟✨💫☄ (bas)

Pas de souci

Ah, oui, « pas de souci », ça s’en va, puis ça revient. N’importe quelle commerçante clôt la transaction avec moi par un « pas de souci » sonore, sourire aux lèvres, yeux qui clignotent, alors que je ne lui en demandais pas tant, ne pensais pas lui causer de souci. Par cette expression, elle me cloue le bec, me montre qu’elle gère la situation, ne se laisse pas déborder. Quand je travaillais dans les Pompes Funèbres, mes porteurs utilisaient souvent cette expression pour répondre à ma demande : Pas de souci, Monsieur ! Et à la fin des obsèques : Elle avait l’air contente la famille, hein, ça s’est bien passé ! Oui, comme sur des roulettes, pas de souci, pas d’encombre : le corps à sa place, la famille soulagée que le sale boulot soit fait par des professionnels de la profession. Pas de pli, pas de souci. Et pourtant, si l’on soulève le couvercle, la réalité est moins rose. Le cœur, c’est ce qui pleure, ce qui oscille, et dans la tête, les soucis ne manquent pas : les échéances, les factures à payer, les comptes à rendre. La vie matérielle. Sans parler de l’état du monde, anxiogène, comme c’est pas possible. Aussi, au boulot, mieux vaut-il faire bonne figure, sourire aux clients, sourire au patron, faire comme si. En ponctuant chacun de ses échanges par un « pas de souci », tout glisse, rien ne marque. Il suffit parfois d’un grain de sable, d’une intonation, pour que le « pas de souci » sonne faux, agace son interlocuteur. Comme si celui qui m’adresse son « pas de souci » voulait se débarrasser de moi au plus vite, et passer au suivant. Comme si, à peine arrivé au comptoir, je représentais pour lui un problème à régler, une affaire à expédier. En proférant à tout bout de champ un « pas de souci » tonitruant, je me maintiens au top, me montre performant. J’expédie les affaires courantes, garde pour moi les tracasseries. Ici, pas de place pour les états d’âme ; les soucis sont aussitôt éliminés, moulinés. Le meilleur parti à prendre, c’est de se départir de ses soucis pour laisser place au vide, à la place nette. Force de vie décuplée devant l’adversité, rendement maximum. Quant à ceux qui ruminent dans leur coin, se noient dans un verre d’eau, on ne les entend pas, personne pour entendre leur plainte. Du reste, ils ne font pas de bruit. Or, la tension est telle à l’intérieur, que l’on ne sait comment éteindre l’incendie. On cherche alors à interrompre le récit, on cherche à rassurer son interlocuteur : Tout est sous contrôle. On est professionnel. Ainsi passent les heures, les jours, les semaines. Certains diront : C’est pas une vie ; tandis que d’autres vous répondront : C’est la vie. Allons-y : Prends soin de toi, profite, à très vite…

Je crois que j'ai des carnets depuis l'âge de 8 ans. Et j'écris mes émotions également depuis cette âge là. En réalité j'avais toujours pensé que l'écriture était une forme de traitement thérapeutique, une façon de sortir le Mal de mon esprit et de le coincer entre des lignes, le coller au papier pour qu'il me laisse tranquille. Mais je me suis rendue compte que tout ce que j'avais réussi à faire en 4 ans d'instabilité mentale, c'était au contraire rendre les mauvais souvenirs indélébiles dans mon esprit, c'était marquer mon cœur au fer rouge de tous ces sentiments et émotions si encombrants et douloureux. J'ai, inconsciemment gravé dans ma mémoire tous les démons que j'avais tenté de toutes mes forces d'exorciser.

Je n’aimais pas moins ; j’aimais plus. Mais le poids de l’amour, comme celui d’un bras tendrement posé au travers d’une poitrine, devenait peu à peu lourd à porter.  […] Il entrait de l’angoisse dans mon besoin de rabrouer cette tendresse ombrageuse qui risquait d’encombrer ma vie.

Mémoires d’Hadrien (Saeculum aureum) - Marguerite Yourcenar