empreinte

French Mystery Novel Vocab

  • accomplice – complice (f/m)
  • alibi – alibi (m)
  • armed robbery – vol à main armée (m), braquage (m)
  • attempted murder – tentative de meurtre (f)
  • blackmail – chantage (m)
  • bloodstain – tache de sang (f)
  • case – affaire (f)
  • corpse – cadavre (m)
  • crime – crime (m)
  • crime scene – scène du crime (f)
  • crime fiction – roman policier (m)
  • criminal – criminel, criminelle
  • death threat – menace de mort (f)
  • detective – inspecteur, inspectrice
  • disappearance – disparition (f)
  • private detective – détective privé (m)
  • finger/footprint – empreinte (f)
  • investigation – enquête (f)
  • mystery – mystère (m)
  • murderer – meurtrier, meurtrière
  • police – police (f)
  • proof – preuve (f)
  • rape – viol (m)
  • serial killer – tueur, tueuse en série
  • suicide – suicide (m)
  • suicide victim – suicidé, suicidée
  • suspect – suspect, suspecte
  • thief – voleur, voleuse
  • unsolved – non résolu, classé
  • victim – victime (f)
  • witness – témoin (m)
  •  
  • to arrest – arrêter
  • to blackmail – faire chanter
  • to commit a crime – commettre un crime
  • to confess - avouer
  • to interrogate - interroger
  • to investigate – enquêter
  • to kidnap - enlever, kindapper
  • to kill – tuer
  • to rape - violer
  • to shoot - tirer
  • to stab to death – poignarder à mort
  • to steal – voler

inspired by [x] [x]

8

Quête – encre de Chine (pinceau), impression offset, 1997.
Bande dessinée en 7 double-pages + couv, encartée dans Lapin nº 17, octobre 1997.
On peut mettre cette histoire en rapport avec Mani (post précédent) et ses livres disparus : le Trésor de la vie ou le Livre des Géants.

When you enter hell aka when you open your phone settings:  Japanese vocabulary

日本語/ English / Français 

Here is a list of handy words you will need to understand your phone settings. It is a small list but hopefully it will help you ! Please note that these are not the literal translations ! What I give you is the words / expressions you would find on a phone set in English / French.

As usual I only took words written with kanjis because as I stated before they can be hard to find and you should know the kana. Words written in katakana are almost all the time borrowed from English so it shouldn’t be hard to find out their meaning.

Voici une liste de mots pratiques dont vous aurez besoin pour comprendre les paramètres de votre téléphone. C’est une petite liste mais j’espère qu’elle vous aidera ! Gardez en tête que ce ne sont pas les traductions littérales, je vous donne les mots/expressions utilisées lorsque je mets mon téléphone en français / anglais.

Comme d’habitude j’ai seulement pris les mots écrits en kanjis car comme je l’ai déjà mentionné, ils peuvent être chauds à trouver et tout le monde devrait connaître ses kanas ! ;D

接続 (せつぞく) : Connections / Connexions

データ使用量(しようりょう) : Data usage / Utilisation des données

機内(きない)モード : Airplane mode / Mode hors-ligne

通知 (つうち) : Notifications / Notifications

(あか)るさ : Brightness / Luminosité

ホーム画面(がめん) : Home screen / Ecran d’accueil

壁紙(かべがみ) : Wallpapers / Fonds d’écran

高度(こうど)な機能(きのう) : Advances features / Fonctions avancées

片手(かたて)モード : One-handed mode / Mode utilisation à une main

端末(たんまつ) : Device / L’appareil

標準(ひょうじゅん)アブリ : Default apps /  Applications par défaut

アブリの権限(けんげん) : App permissions / Autorisations application

指紋(しもん)認証(にんしょう) : Fingerprints / Empreintes

端末リモート追跡(ついせき)セービス : Find my mobile / Traçage du mobile

バックアッブと復元(ふくげん) : Backup and restore / Sauvegarde et restauration

ユーザー補助(ほじょ) : Accessibility / Accessibilité

視覚(しかく) : Vision / Vue

聴覚(ちょうかく) : Hearing / Audition

操作(そうさ)と制御(せいぎょ) : Dexterity and interaction / Dextérité et interaction

一般(いっぱん) : General management / Gestion globale

La manière dont le passé reçoit l'empreinte d'une actualité plus haute est donnée par l'image en laquelle il est compris. Et cette pénétration dialectique, cette capacité à rendre présentes les corrélations passées, est l'épreuve de vérité de l'action présente. Cela signifie qu'elle allume la mèche de l'explosif qui gît dans ce qui a été.
—  Walter Benjamin, Paris, capitale du XIXe siècle, Le Livre des passages, 1927-1940 
Lise, ma petite Lise, je pars. D’abord à la mer et puis on verra. Parce qu’il y a des moments où rien ne peut être changé sans que tout change. Des moments où rien ne peut être dénoué de nous sans quoi tout est dénoué.
—  Leos Carax, Mauvais sang
10

Robert DOISNEAU

Robert Doisneau (14 avril 1912 - 1er avril 1994)
est un photographe français, parmi les plus populaires d'après-guerre.
Il fut, aux côtés de Willy Ronis et d'Édouard Boubat, l'un des principaux représentants
du courant de la photographie humaniste française.

Biographie
Robert Doisneau est né le 14 avril 1912, à Gentilly, dans une famille bourgeoise. Il étudie les Arts graphiques à l’école Estienne et obtient son diplôme de graveur et de lithographe en 1929. Un an plus tard, il réussit à intégrer l’Atelier Ullmann en tant que photographe publicitaire. En 1931, Robert Doisneau rencontre Jane avec qui il se mariera deux ans plus tard; il devient aussi cette même année l’opérateur d’André Vigneau où il découvrira la Nouvelle Objectivité photographique. C’est en 1932, qu’il vend son premier reportage photographique, qui sera diffusé dans l’Excelsior. En 1934, Renault de Boulogne-Billancourt, l’embauche comme photographe industriel, Robert Doisneau, du fait de retards répétés, se fait renvoyer cinq ans plus tard, en 1939. Désormais sans emploi, il tente de devenir photographe illustrateur indépendant. Robert Doisneau rencontre, peu avant le début de la Seconde Guerre mondiale Charles Rado, le fondateur de l’agence Rapho. Son premier reportage, sur le canoë en Dordogne, fut interrompu par la déclaration de guerre et la mobilisation générale. Après guerre Robert Doisneau devient photographe indépendant en intégrant officiellement, en 1946, l’agence de photographie Rapho.
Il se mit alors à produire et réaliser de nombreux reportages photographiques sur des sujets très divers : l’actualité parisienne, le Paris populaire, des sujets sur la province ou l’étranger (URSS, États-Unis, Yougoslavie,…). Certains de ses reportages paraîtront dans des magazines comme Life, Paris Match, Réalités, Point de Vue, Regards, etc.
En 1947, il rencontre Robert Giraud, chez l'antiquaire Romi, c’est alors le début d'une longue amitié et d'une fructueuse collaboration. Doisneau publiera une trentaine d’albums dont La Banlieue de Paris, avec des textes de Blaise Cendrars, en 1949. Il travaillera un temps pour Vogue, de 1948 à 1953 en qualité de collaborateur permanent.
Son travail de photographe sera récompensé à diverses reprises : le Prix Kodak en 1947, le Prix Niepce en 1956. En 1960, Doisneau monte une exposition au Musée d'art contemporain de Chicago. Il recevra encore quelque prix pour son travail, le Grand Prix National de la Photographie en 1983 et le Prix Balzac en 1986. En 1992, Doisneau fait une rétrospective au Musée d'art moderne d'Oxford. Ce sera sa dernière exposition, puisqu’il décède à Montrouge en Avril 1994. Doisneau est enterré à Raizeux, aux côtés de sa femme.

Son oeuvre
Robert Doisneau est l'un des photographes français les plus connus à l'étranger notamment grâce à des photos comme « le Baiser de l'hôtel de ville ». Ses photographies noir et blanc des rues de Paris d'après guerre et de sa banlieue ont fait sa renommée…
Doisneau est un passant patient qui conserve toujours une certaine distance vis-à-vis de ses sujets. Il guette l'anecdote, la petite histoire. Ses photos sont souvent empreintes d'humour mais également de nostalgie, d'ironie et de tendresse.
Il travaillait sur Paris, ses faubourgs et ses habitants : artisans, bistrots, clochards, gamins des rues, amoureux, bateleurs, etc. Il enregistra pendant près d'un demi-siècle des milliers de portraits du petit peuple de Paris.
Il a participé au Groupe des XV aux côtés de René-Jacques, de Willy Ronis, de Pierre Jahan, dans les années 1950.