elsa aragon

[…]
Divisé par tes pas
Dispersé par ton geste
Comme un grand vent amoureux d’une forêt
Je suis la poussière qu’on chasse au matin de la maison
Et qui revient patiente invisiblement tout le long du jour
Le lierre qui croit sans qu’on le remarque
Jusqu’à ce qu’on le mutile dans sa fidélité
Je suis la pierre usée à force que tu passes
[…]
Le frémissement des chambres traversées
Le parfum derrière toi que tu laisses
[…]
— 

Louis Aragon, “Je suis venu vers toi comme va le fleuve à la mer…” (extrait), Elsa

youtube

Léo Ferré - Il n’aurait fallu (Louis Aragon - Léo Ferré)       https://www.youtube.com/watch?v=vCG4_Uc23-Q                                                                                                                                                                            ou https://www.youtube.com/watch?v=iCH7P_n7X1Y  (French and English subtitles)                                                                                                                                                                                                                                               Extrait de « Léo Ferré chante Aragon » - 1961                                                                                                                                                                                       Aldebaran3339
…Sur ces 10 titres, 8 sont tirés du « Roman inachevé » dont « Il n’aurait fallu » qui correspond à un événement très précis et personnel de la vie d’Aragon.                                                                                                                                       En 1928 le poète rompt avec l’américaine Nancy Cunard ; plongé dans un profond désespoir il fait une tentative de suicide. Et c’est alors qu’il fait la connaissance d’Elsa Triolet. C’est une brutale résurrection grâce à cette dernière et que célèbre ce poème très lyrique, plein d’enthousiasme sur le miracle de l’amour…                                                                                                                                                                                 https://www.youtube.com/watch?v=iJFEoI20av4

“Il advint qu'un beau soir l'univers de brisa

Sur des récifs que les naufrageurs enflammèrent

Moi je voyais briller au dessus de la mer

Les yeux d'Elsa, les yeux d'Elsa, les yeux d'Elsa”

Louis Aragon