du soir

flickr

manteau du soir 1910 by .pintuck

<br /><i>Via Flickr:</i>
<br />Les Modes (Paris) 1910 manteau du soir par Brandt

(Ceci n'est pas une citation, ni un long texte sur ma vie. Ceci est un coup de gueule de féministe, donc si vous êtes machos passez votre chemin.)
(Aussi, si vous avez peur du language un peu vulgaire, parce que je vais pas me gêner.)

OK RIEN NE VA PLUS !
Ma meilleure amie me montre ou m'envois régulièrement des screenshots de post facebook, qui pour la plupart me font sourire, voir rire. Là, j'ai eu le droit à une photo d'un groupe de pseudo racailles, avec en légende “Avouez les filles on a toutes peur de passer devant eux”.
ET ÇA NE ME FAIT PAS RIRE !
Ça s'appelle confirmer la pseudo-normalité du sexisme, et c'est inadmissible.
Alors d'abord, à tout ces mecs qui se prenne pour des gars de la rue, avec leurs joggos et leurs baskets de marques, calmez vous. Moi aussi je porte des Nike, mais j'gueule pas “EH JOLI CUL FAIS PAS TON PD PASSE TON NUM” à tout les jolis garçons que je croise. Alors non, une fille n'est pas juste faite pour que vous ayez une jolie vue. Elles ont un cerveau, un coeur, tout pareil que vous. Ce sont des êtres humains, pas des objets. Alors on est gentils avec elles, on les laisse marcher dans la rue tranquille et surtout on range sa machine dans son pantalon ou je vous la coupe.
Ensuite ! Les filles qui marchent, justement. Oui vous. Depuis quand vous devez baisser les yeux ou même faire un détour lorsque vous croisez ce genre de mecs ? Mon dieu mais ce ne sont que des gosses ! Alors on lève le menton, on marche normalement, et si on se sent de le faire, on dit bonjour comme au monsieur en costard qu'on a croisé avant.
Si jamais ils sont assez cons pour faire une remarque sur votre jupe/ votre poitrine/ vos jambes ou n'importe quoi, même si vous portez un sweat (parce que ça arrive, si si, ils sont très cons je vous dis), vous vous arrêtez pour leur envoyer une bonne réplique ou les remettre à leur place (d'ailleurs je vous conseil d'aller faire un tour sur le tumblr de @repondons qui est parfait pour ce genre de situations). Option numéro deux, vous êtes pressée ou pas encore trop en confiance, alors vous leur montrer fièrement votre joli majeur, et même avez une jolie phrase ça peut être pas mal (on a par exemple le classique “mets toi le dans le fion, connard”).
Vous avez autant le droit que n'importe qui de marcher dans la rue, et si, même si c'est rare, les choses dérapent, il y a toujours quelqu'un qui vous entends si vous appelez à l'aide. Alors arrêtez de faire semblant d'être au téléphone, ne baissez plus les yeux, et NE VALIDEZ PAS CE GENRE DE POST FACEBOOK HONTEUX.
Un jour (j'espère) ils comprendront qu'ils ont l'air cons, mais surtout ils verront qu'ils ne font plus peur.
Sur ce, la connasse de feministe vous laisse réfléchir, elle retourne tuer des hommes (cliché du jour bonjour).

youtube

Pour l’Anon qui voulait une vidéo d’EM sur chuis bô

J’espère que ça te plaira!

Je l’écris ici pour jamais l’oublier

Un jour j’ai été voir un coucher de soleil avec une inconnue.

On était tous les deux assis à un pont, elle avait un grand sac de voyage.

Je me suis assis sur le pont, puis je me suis couché près d’elle, vus qu’elle avait la meilleur place.

Alors j’ai essayé de faire un coussin avec mon sac à dos et elle a rit.

Elle m’a passé un petit bout de son sac de voyage parce que le mien était trop petit.

Et on s’est couché. On s’est rien dit.

On a juste regardé juste regardé le ciel, sans même se regarder, en silence.

Le vent passait sur nos lèvres. Les derniers rayons du soirs se déposaient sur nos joues mais nous, l’un et l’autre, on ne s’est pas touché.

Alors à un instant, j’ai un peu oublié qu’elle était là, contre mon épaule — et je mis suis mis à rêver.

Je pensais à tous les possibles de qui on aurait pu être l’un pour l’autre peut être dans une autre vie, pour s’approcher comme ça l’un de l’autre sans se méfier de rien.

Probablement deux enfants que les parents emmènent jouer à un parc et qui ne se revoient jamais après.

C’était un moment de pure innocence.

Je me souviens encore, à un instant le soleil passe la ligne d’horizon et les nuages deviennent un peu rose.

Je riais seul à voir comme c’était beau.

Et je souriais. 

Alors, quand il a commencé à faire froid, je me suis juste un peu levé. 

Elle était du voyage, d’un de ces pays où il fait froid, elle a visité l’Espagne. 

Je lui ai dis comme ça, probablement qu’un jour dans très longtemps on se retrouvera sur ce même pont pour regarder le ciel. 

Et je suis partis.

Ca lui paraissait évident qu’on se reverrait un jour, peut être dans une prochaine vie.

on s'y attache vite, à ces petits détails… aux messages du matin, du midi, du soir, de la nuit… aux détails des lettres, des ponctuations, des émotions… on donne un sens à tout ça. parce que pour nous ça compte… ça nous fait vivre. c'est pour ça que lorsque tout s'arrête du jour au lendemain, on se sent vide.
—  lespiquresaines
instagram

Déchiffrage du soir … #piano #alatelier #pianosballeron #pianoworkshop #pleyel #pianorepair #restaurationpianosanciens (à Pianos Balleron)

Made with Instagram

“Widowmaker’s forearm tattoo reads “cauchemar”, or “nightmare” in French. This is a reference to a French superstition surrounding spiders.”

The superstition in question is “Araignée du matin, chagrin; araignée du soir, espoir”, directly translated to mean “Spider in the morning, grief; spider in the evening, hope.” A more properly translated version is “If you see a spider in the morning, it’s bad luck. If you see a spider in the evening, it’s good luck.”

Tu mérites qu'on te serre dans les bras quand t'es au bord du gouffre et non pas qu'on te pousse dedans. Tu mérites un feu d'artifice que pour toi, et toutes les couleurs représenterait tout ton bonheur. Tu mérites plus, tu mérites qu'on te réveille avec des mots doux et qu'on te souhaite une bonne journée, et pourquoi pas une belle vie tant qu'on y est. Tu mérites toutes les étoiles du soir, qu'on les attrape pour toi quand tu broies du noir. Tu mérites tout ça, toutes ces accolades, ces paroles sincères, et bien plus encore. Toi qui lis ça, t'es vraiment une belle personne; ne laisse aucun abruti te faire croire le contraire.
—  lespiquresaines
A vous tous

Je pense qu'à un moment dans nos vies, on est obligé de vivre certaines choses. Qui sont là pour nous faire évoluer. On prend tous les mauvaises passes comme des moments regrettables, alors que ces périodes nous sont bien plus utiles que nos bons jours. 

 Si je n'avais pas traversé tous ces horribles moments a pleurer, craindre le lendemain, regretter le passé, être pessimiste pour l'avenir et si peu enclin à avancer, jamais je n'aurais été à ce stade de ma vie, a regarder en arrière et comprendre a quel point cela m'a été bénéfique. Il faut que vous sachiez que les bons moments comme les mauvais sont bons à prendre. Qu'importe à quel point ils peuvent être durs, violents et tragiques. Ils doivent être vécus. Ils vous construisent, déterminent la personne que vous êtes, que vous devenez. Tout est important. Même vos crises existentielles du dimanche soir à cogiter sur la vie que vous menez ou que vous rêvez d'avoir. 

 C'est dur, incertain, triste, magnifique, intense et inoubliable. Tout est conservé. Vos blessures sont des tatouages internes. Tout ce que vous tentez aujourd'hui de cacher ressortira forcément un jour. Vivez tout ce que vous pouvez. 

Appréciez vos moments de bonheur. Retenez vos erreurs. Soyez vous même et personne d'autre. Même si vous trouvez que vous ne valez rien, que cette fille ou ce gars est beaucoup mieux selon vous, restez authentique. Que vous soyez seuls ou entourés, aimés ou isolés, croyez en vous, aimez vous, avec vos défauts et vos qualités. Ne vous dénigrez pas, c'est ce que vous êtes et essayer de changer votre façon d'être ne vous rendra pas plus heureux. Si vous voulez vous améliorer, allez y. Mais surtout ne vous perdez pas de vue. Aimez vos proches, dites leur votre amour. Profitez de tout. On ne sait pas de quoi demain est fait, nous sommes condamnés à vivre dans le présent éternellement. 

Alors respirez un bon coup, souriez et vivez. S'il vous plaît, continuez de vous battre. Vous aurez vos récompenses. Maintenant ou dans plusieurs mois. Qu'importe. Continuez d'avancer. Ne cessez jamais d'avancer.