drogues

"Oui, ça va."
  • - Zoé, dis moi, tu es sûre que ça va ? Je veux dire, tu me le dirais, si ça n'allait pas hein ?
  • - Oui Maman, tout vas bien t'en fais pas.
  • (- Non si ça n'allait pas je ne te le dirais pas. La preuve, je te dis rien depuis des années Maman. Depuis des années je me laisse crever à petit feu, sans rien dire à personne. Mais je m'efforce de sourire, d'avoir l'air heureuse. Bah ouais, les gens déprimés sont mal vus dans notre super société super stylée. A croire qu'on doit tous être heureux. Puis si on l'est pas, on peut toujours aller voir un psy, c'est vrai qu'un psy ça change toujours tout. Bah oui, d'avoir quelqu'un qui vous prescrit des cachets, qui vous drogue pour vous faire oublier, puis qui parle avec vous de vos soucis, et qui vous fais bien vous sentir encore plus différent. Comme une erreur de la nature, un défaut de fabrication. C'est vrai que ça, ça aide beaucoup Maman. Puis de toute façon, dans notre société, y'a pas de raison d'être triste, hein Maman. C'est vrai, les gens sont si gentils. J'aime tellement les retrouver au bahut tout les matins. "Eh salut la grosse ! Oh bah tient, tu portes le même jean qu'hier ? Tu veux dire que depuis hier tu rentres encore dedans ?". Ou sinon parfois j'ai le droit au fameux "Salut salope. Elle te vas bien cette jupe, elle laisse voir tes jolies jambes. D'ailleurs elles ouvrent à quelle heure pour moi ?". C'est vrai que c'est si merveilleux dès le matin. Oh ou aussi les jolis textos qu'on m'envoie dans la nuit, le matin, et parfois le soir. Du genre "Envoie moi une photo de toi à poil, faut que je me branle", ou "T'es toujours vivante, tu t'es pas encore suicidée ? Bah alors envoie moi l'exo de math qu'on a pour demain". Puis tous ces gens merveilleux, ils racontent plein d'histoires gentilles au sujet de tout le monde ! C'est merveilleux Maman, si tu savais ! C'est merveilleux d'être oubliée même par les profs, puis aussi d'être traitée de naze, de pute, de salope, de gouinasse, de bouffeuse de chatte ou de suceuse de queues. C'est vraiment génial quand les gens ne regardent que toi et te jugent en permanence. Quand partout où tu passes tu entends ces chuchotements, puis ces rires. Sentir les regards rivés sur toi quand tu passes pour aller t'asseoir à la cafette juste pour aller bouffer un peu de cette bouffe dégueulasse et surgelée qui n'a de toute façon plus aucun goût pour toi. Puis même dans la rue tu tombes sur des gros dégueulasses qui essaient de te tripoter, voir parfois même de te violer. Ouais c'est vraiment super cool quand on te drogue pour pouvoir te sauter, puis quand on te tabasse parce que tu as dis non à ce mec qui voulait se rincer l'oeil ou accessoirement tremper son biscuit. Maman tu n'imagines même pas à quel point elle est merveilleuse notre époque ! Tu es harcelée toute la journée en cours, dans la rue. Et quand tu rentres chez toi t'en as toujours pas eu assez, du coup ton père te dit qu'il a honte de toi, que t'es qu'une crétine d'ado, puis que t'es vraiment nulle en math et que tu deviendras jamais rien de bien dans la vie. Puis comme si ça suffisait toujours pas, après, tu dis juste que tu as un peu faim parce que tu n'as pas beaucoup mangé à midi, ni ce matin, ni la veille, ni depuis deux jours en fait, ou peut être même trois. Et puis là ta mère te réponds que tu fais que bouffer, que vous êtes sur la paille et que vous vivez comme des rats à cause de toi, parce que tu bouffes tout, ce qui par ailleurs est assez faux, puisque tu ne manges plus, tu n'en as plus envie. Donc tu repars encore dans ta chambre, l'appétit coupé. Tu traînes vite fait sur ton PC, juste histoire de. Puis tu reçois encore de jolies déclarations d'amour de tes chers camarades de classe, et parfois d'anonymes sur internet. Et après tu essaie de dormir, tu n'es même pas allée te laver, ni même tu ne t'es déshabillée avant de te coucher, tu n'en as pas non plus envie. Tu t'allonges juste en fermant les yeux. Pendant un instant tu t'endors. Puis tu rêves que tu es une jeune fille jolie, que les gens apprécient, et qui as tout pour être heureuse. Une jolie famille soudée, une belle maison, une belle voiture, une chambre immense avec plein de ces affaires de filles et de maquillage dont tu ne connais même pas le nom. Puis là tu te réveilles brutalement. Tu as dormi à peine trente minutes. Tu as fini ce rêve en cauchemar, en revenant à la réalité, et tu n'arrives plus à t'endormir. Tu ne dors plus, ne mange plus, ne parle plus, ne participe plus en classe. Tu dégringoles. Tu commence à boire, à fumer, juste pour oublier. Puis y'a ce gars aussi, tu l'aimes depuis plus d'un an et il veut pas de toi. Mais grâce à lui t'as pu faire honneur à ta réputation de salope, bah ouais, t'as couché avec comme la gamine trop conne que t'es. Mais il est gentil, il a rien dit. Bah oui tu comprends, il veut pas qu'on sache qu'il a couché avec une vraie pute comme toi. T'aimerais disparaître, ou repartir de zéro mais tu sais que c'est pas possible, alors tu souris, tu avance, et tu subis. Puis surtout tu te la fermes, parce que malgré tout tu penses à ta seule amie, puis à ta famille. Tu veux pas causer d'ennuis, tu es déjà un assez gros fardeaux comme ça après tout.
  • Voilà Maman. T'as pas à t'en faire tu vois, tout vas bien, Maman.)

“ On s 'était rencontrés dans un bar en centre ville, il était pas très grand et coloré de teintes bleutées et roses avec une bonne musique en fond. Elle était là, assise sur une chaise penchée sur le comptoir avec sa bière à la cerise dans les mains. Elle portait un gros pull bleu marine avec un jeans et de chaussures avec des semelles épaisses, c'était pas vraiment attirant tu sais, le genre de meuf négligée, avec le maquillage de la vieille sous les yeux, les cheveux en bataille et le visage un peu rond. Et elle était là, seule, en tête à tête avec sa kriek, c'était pas beau à voir, il faisait à peine nuit et elle semblait déjà partie dans un autre monde. ”

Je sortis une cigarette de ma poche quand mon interlocuteur me coupa :

“ Tu fumes toi ? Je croyais que tu ne voulais pas ressembler à tous ces petits rebelles à la con qui se disent niquer la société. ”

Je souris doucement en même temps de glisser l'objet entre mes lèvres, attrapant mon briquet j'allumais le bout.

“ Mais je ne fume pas pour niquer la société capitaliste. Ça va bien plus loin que ça mec, c'est à cause de cette fille d'ailleurs, parce qu'elle était là et moi aussi, deux pauvres cons qui s'étaient retrouvés dans ce bar pour je ne sais même plus quelle raison. Alors j'ai demandé pareil qu'elle et je suis parti m'asseoir un peu plus loin parce que j'avais pas suffisamment de couilles pour aller lui parler. Et je la regardais comme un taré, je me souviens de tous les détails de ce moment là, de ses cheveux coupés courts marrons foncés, de ses petits yeux presque jaunes avec quelques tâches à l'intérieur, sous son œil gauche il était une veine qui avait explosée, je me demande toujours comment au passage, ses ongles noirs abîmés, je te jure en vrai c'était pas beau à voir, le corps dans ce bar et la tête dans les étoiles. J'ai dû la fixer pendant plus d'une heure comme un con, elle était pas vraiment belle, on se serait jamais retournés sur elle en ville, pourtant ce soir elle semblait être la plus belle femme au monde. À un moment elle s'est levée à mise sa veste deux fois trop grande pour elle, tu sais ces vestes de mecs qui craignent un peu, a sorti un paquet de clopes pour se diriger vers la sortie. Et tu sais pas quoi, bah elle s'est arrêtée devant moi en m'en tendant une, comme si c'était normal de proposer à un inconnu d'en griller une. Alors comme un débile j'ai bégayé un espèce de ’ oui ’ qui pu la mort et la fragilité. Quand elle l'a allumée j'ai cru comprendre la chanson de Saez Cigarette. Ouais tu dois sûrement pas connaître mais ça parle d'un homme qui fait tout au long de la musique une métaphore entre la cigarette et la femme au point qu'à la fin on ne différencie plus les deux, c'est elle qui me l'a fait découvrir parce qu'elle s'appelle Marguerite, ou dû moins c'est le prénom qu'elle a bien voulue me donner, parce que d'après ce qu'elle m'a racontée ses parents étaient de grands fans de cet artiste et ils s'était rencontré juste sur la chanson Marguerite. Enfin maintenant que je dis j'ai l'impression qu'elle ne faisait rien par hasard, tout avait un symbole pour elle, comme si elle ne voulait rien laisser au destin, un manière de se prouver à soi-même et au monde entier qu'elle était maîtresse de son existence. Je trouve ça super sexy, ça change des gamines paumées qui se disent libres sous prétexte qu'elles vont en boîtes et qu'elles se font sauter. Bref je crois que je me suis perdu, donc oui ! On était devant ce bar cigarettes dans la bouche et elle a commencé à me demander ce que je foutais là parce que je semblais paumé, et c'était le cas donc je lui ai expliqué que j'avais juste envie de me casser de la coloc un soir, parce qu'il y en avait marre de gâcher sa vie sur un canapé, et là, elle a pris un fou rire parce que mon ambition visiblement c'était donc de gâcher ma vie sur une chaise dans un bar. Elle parlait avec une aisance déstabilisante, comme si elle savait à l'avance ce que j'allais dire et avait appris ses répliques par coeur. Après elle m'a tendue son briquet et la je te jure j'ai cru que j'allais kaner mec, le goût était dégueulasse, ça brûlait la gorge, ça puait pourtant j'ai continué. Elle continuait de sourire parce qu'elle avait comprise que c'était la première fois que j'essayais cette merde, surtout qu'pour ne pas arranger mon cas j'ai sorti un ’ pourquoi tu fumes c'est même pas agréable ? ’, alors elle a poussé une chaise pour s'asseoir à tiré un grand coup avant de me répondre ’ parce que je sais l'apprécier, je sens la fumée descendre dans les poumons, remontrer dans ma bouche pour caresser mes lèvres et puis tu sais, on masque l'odeur des regrets avec qu'on a,  on rempli le vide avec ce qu'on a. La vie est triste mais c'est ce qui en fait sa beauté, fumer s'est prouver à la mort que t'as pas peur d'elle, que tu l'as défie même ! Et puis même, tu sais s'est agréable d'avoir quelque chose près de soi, si j'avais choisir entre une dernière femme et une dernière cigarette, je choisirais la cigarette : on la jette plus facilement. Disait Gainsbourg, alors moi j'ai décidé de choisir la manière de souffrir. ’ et voilà comment je me retrouve maintenant avec les poumons noirs, à cause d'une nana qui avait les mots pour faire chavirer les bateaux. Puis on a continué toute la nuit, enchaînant paroles, alcools, clopes et même quelques drogues… à la fin on est monté chez moi parce qu'elle était morte de froid avant qu'elle ne tombe de fatigue dans mon lit et me dépose un léger baiser et tu sais ce que c'est le pire ? Cette meuf a même pas vingt ans et elle a changé ma vie. ”

j'avais fini ma cigarette et je regardais maintenant les étoiles jouer avec la lune.

“ elle où désormais ? ”

me demanda-t-il.

“ j'en sais rien, le matin quand je me suis réveillée elle était plus là, le seul souvenir qu'elle m'a laissé c'est son paquet de cigarette et un numéro de téléphone avec écrit ’ appel moi quand tu auras envie de te foutre en l'air’, en attendant je pense qu'elle est occupée à bouleverser d'autres existences. Mais j’ai qu’une envie, c’est de mourir entre ses lèvres. ‘’

-T'as changée. T'es plus la même. T'es plus la fille innocente que j'ai connus. Tu dérape. Tu dérape complètement.

-Mais putain. Personne comprend bordel. Je vais mal. J'vais tellement mal à m'en arracher les tripes. Toute c'est fois où j'me réveilles les yeux rouge et gonflés. J'suis une putain de dépressive ! Et personne le voit ! Pour vous j'ai juste “changée”. Mais non, c'est pas sa. Le truc c'est qu'on m'a fait mal. Tellement mal que je craque. J'suis à bout, totalement à bout. Alors oui. Oui j'fume. Oui j'me drogue. Oui je boit. Mais sa m'aide. Sa m'aide à oublier. Oublier toute ses putains de galères. Mais sa vous pouvez pas comprendre. Non, vous pouvez pas.

©morganebrt

health masterpost 🇫🇷

santé (f) - health
hygiène (f) - hygiene
bien-être (m) - wellbeing
en bonne santé - healthy (of a person)
sain - healthy (of food)
maladie (f) - illness
malade - ill
cardiaque - to do with the heart
mental - mental
nuisible - harmful
nocif, -ive - harmful
nuire (à qqc) - to harm (something)
vivant - living
vivre - to live
vie (f) - life
mort - dead
mourir - to die
mort (f) - death
décès (m) - death (euphemistic term)
hôpital (m) - hospital
hospitaliser - to hospitalise
ambulance (f) - ambulance
pharmacie (f) - pharmacy
soins médicaux (mpl) - hospital care
soigner - to care for
traitement (m) - treatment
médecin (m) - doctor
docteur (m) - doctor
patient(e) (m,f) - patient
infirmier, -ière (m,f) - nurse
pharmacien(ne) (m,f) - pharmacist/chemist
chirurgien(ne) (m,f) - surgeon
chirurgie (f) - surgery
médecine (f) - medicine (in the sense of studying medicine)
médicament (m) - (pharmaceutical) drug
médicaments (mpl) - medicine (in the sense of drugs)
drogue (f) - drug (usually in the sense of recreational drugs)
drogué - drugged
pilule (f) - pill
contrôle des naissances (m) - birth control
grossesse (f) - pregnancy
enceinte - pregnant
préservatif (m) - condom
cerveau - brain
cérébral - cerebral/to do with the brain
don (m) - donation
greffe d’organe (f) - transplant/graft
médical - medical
avoir mal à la tête/au dos/aux jambes/etc. - to have a headache/back ache/leg ache/etc.
piqûre (f) - injection
prise de sang (f) - blood test
vaccin (m) - vaccination
peau (f) - skin
amputer - to amputate
cancer (m) - cancer
diabète (m) - diabetes
difficulté (f) - difficulty
assurance (f) - insurance
symptôme (m) - symptom
souffrir - to suffer
douleur (f) - pain
vomir - to vomit
crise cardiaque (f) - heart attack
s’évanouir - to faint
s’effondrer - to collapse
tension (f) - blood pressure (also means tension and voltage)
alimentation (f) - food, diet
malbouffe (f) (informal) - junk food
obésité (f) - obesity
être en surpoids - to be overweight
anorexie (f) - anorexia
peser - to weigh
gagner du poids - to gain weight
perdre du poids - to lose weight
grossir - to become fatter
maigrir - to become slimmer
épidemie (f) - epidemic
accroître - to increase
risque (m) - risk
sédentaire - sedentary
équilibre (m) - balance
calorie (f) - calorie
protéine (f) - protein
glucide (f) - carbohydrate
matières grasses (fpl) - fat (in diet)
gras (m) - fat (on meat)
graisse (f) - fat (on person)
fibre (f) - fibre
sucre (m) - sugar
sucré - sugared/with added sugar
lait (m) - milk
sel (m) - salt
salé - salty/with added salt
euthanasie (f) - euthanasia
endormir - to put someone to sleep (euphemistically)
sommeil (m) - sleep
infection (f) - infection
guérison (f) - curing
rétablissement (m) - recovery
remède (m) - remedy/cure
anxiété (f) - anxiety
dépression (f) - depression
désespérance (f) - hopelessness
troubles (mpl) - disorder (also troubles)
craindre - to worry
condition (f) - condition
dépendance (f) - dependance, addiction
accro (à qqc) (informal) - addicted (to something)
consommation (f) - consumption
stupéfiant (m) - narcotic
alcohol (m) - alcohol
ivre - drunk
bourré (informal) - drunk
toxicomane (m,f) - drug addict
toxicomanie (f) - drug addiction
tabac (m) - tobacco
tabagisme (m) - nicotine addiction
Remets-toi vite ! / Remettez-vous vite ! - Get well soon!

mais une adaptation française de skam ?? y a tellement de potentiel c'est fou??

tellement de personnages possibles?? imagine aborder la religion musulmane et sa pratique en france, les choques culturels, tout les dilemmes que les jeunes immigrants rencontrent

imagine une jeune musulmane immigrante en tant que personnage principale d'une série diffuser à la télé nationale : tous les français se retrouve dans la peau de cette jeune fille

les français verraient les discours de lepen à travers ses yeux, comme quoi il faut renforcer les frontières et mettre fin à l'immigration pour soit disant mettre fin au terrorisme, comme quoi les immigrants ne peuvent pas être de vrai français, comme quoi ils ne sont qu'une nuisance et qu'il faut “rendre la france au français”

et tu montre ça vu du regard d'une jeune fille musulmane qui a vécu l'entièreté de sa vie en france dont les meilleurs amis sont français

et tu montre aussi les choses beaucoup plus subtiles à la manières de skam, les regards qui te jugent, les remarques déplacées

et tu lui donnent des amis, ces gens non religieux, et des conversations qui font réfléchir sur la place de la religion dans la société, dans la société française laïque, comment la sphère publique s'oppose à la sphère privée, parler de l'interdiction du voil à l'école par exemple, tu donne sa voix à cette jeune musulmane mais tu donne aussi leur voix à d'autre personnage ça permet d'ouvrir des discussions intéressantes avec des points de vu différents

si en plus on arrivait à aborder la place de la femme dans la religion musulmane justement avec toute sa subtilité sans tomber dans les clichés un peu comme skam le fait avec elias qui rappelle à sana que en tant que fille elle sera plus jugée que lui par exemple et probablement tant d'autre chose pour lesquelles je suis pas vraiment qualifiées pour en parler

ou encore un jeune personnage lgbt dont on oppose le développement a des discours tenu par les gens de la manif pour tous par exemple ou même fillion qui dit que le mariage gay va à lencontre des valeurs familiales

le voir discuter avec ses amis à la manière des gars avec isak, donner un exemple aux jeunes français de la bonne réaction avec un perso comme jonas ou remettre à sa place un personnage qui tiens des paroles déplacées comme magnus

et puis tout simplement permettre au gens de se mettre dans la peau des jeunes, donner à ces jeunes leur voix mais aussi des exemples, leur montrer qui sont pas seul, aborder des sujet qui leur font honte (see what i did here), aborder la sexualité, la religion, la politique, la popularité, l'alcool, la drogue, le lycée, l'orientation, le futur, la dépression, l'anorexie, les grossesses adolescente, etc.

parce que franchement qu'est ce qui aborde ces sujet justement aujourd'hui dans les médias français? enfin voilà en gros je me dit qu'il y a tellement de potentiel et que dans le climat politique d'aujourd'hui ça me paraît tellement essentiel de donner l'occasion aux jeunes / peuple français en general de se remettre en question et de regarder les choses d'un nouvel œil …