dessins main

« Je t'aime. »
J'avais toujours été la première à cracher sur ces mots, ces mots stupides qu'on a tellement de facilité à sortir. J'avais toujours été la première à dire que tout ça c'était inutile, sans sens et que de toute façon on avait finit par les bafouer, ces putains de mots, ce putain de diction censé convaincre n'importe qui d'un amour infini, sans faute, exceptions, conditions, lois, limites.
Persuadée qu’on en faisait trop, trop pour seulement deux mots, qui n’en exprimaient pas assez. Et convaincue que l’expression avait été vue, revue, dite et redite, peut être un peu trop tragique, exagérée, poussée à son excès, peut être même devenue cliché. Un cliché encensé, insensé, que trop de personne s’acharnaient à capturer dans l’appareil de leurs amours passés, futurs ou fictifs, inespérés.
Un cliché, ouais, c’est exactement ça. Un putain de cliché trop dit, trop répété, on a fini par en prendre l’habitude. On le sort à tout bout de champs, putain ça en a perdu tout son sens. Alors on se construit, on se construit avec, on se construit bien reposé entre deux mots murmurés, criés, susurrés, brisés, frappés, gémis, orgasmés, puis finalement à peine pensés. Ouais, clairement j’avais toujours été la première à cracher sur ces mots. Parce que finalement au fil des âges, on a perdu l’habitude de penser ses dires, on a perdu l’habitude de faire attention à chaque phrase, mot, syllabe et putain de lettre. Comme si tout ça c’était pas important, comme si on pouvait balayer la moindre erreur d’une main, d’un battement de paupière. Mais c’est faux, vous vivez dans un monde fictif, irréel, à mille kilomètres et mille réalités de l’Humanité.
Alors j’ai craché. J’ai craché jusqu’à ne plus avoir de salive, ne plus avoir assez de force pour crier mes pensées, essayer de faire comprendre un peu de mes idées au Monde entier. Trop difficile à atteindre, pas vrai? Puis j’ai réalisé que c’était moi la plus stupide dans tout ça.
Je suis tombée de haut. Tout ce que j’avais construit pour garder un minimum de clarté dans mon esprit s’est effondré, ravagé par une tempête qui tournait au ralenti dans le bordel que j’avais foutu dans ma propre tête au fil des années. A force de penser que tout ça c’était que des conneries, que de la merde, j’crois bien que j’avais fini par m’en convaincre. L’amour ça existe pas, stupide perte de temps, futile sentiment pour se rassurer dans nos vies dénuées de sens.
Alors je l’hurlais, au premier premier venu, à chaque coin de rue, j’m’acharnais sur le premier passant “on vous ment, l’amour c’est moche, et puis nul, et puis lassant”. Et j’y restais, dans ces rues, une nuit, puis deux, puis trois, puis à plus savoir compter. Puis à ne plus savoir où j’étais, à me retrouver seule et épuisée, à ne plus savoir où aller. Et puis sans envie, le désir d’un nulle part et la crainte d’un toujours, plutôt crever que de goûter à l’amour. Et j’me suis retrouvée là, errante, au bord d’un trottoir, rasant le bitume. J’me suis retrouvée là, seule, haineuse et dévastée. Puis t’es arrivée. T’es arrivée comme un putain d’ouragan, une tempête, un bouleversement. Comme la pluie, le vent, le déluge, les nuages, le soleil, la Lune, le Monde, chaque putain d’astre et l’Univers en même temps. Et si je rasais déjà le sol, j’me suis retrouvée projetée contre le mur, à ne plus savoir quoi dire, quoi faire, qu’espérer et où regarder. Parce qu’il n’y avait plus que toi, toi dans une clarté qui me brûlait la rétine. Et ça t’a pas dérangée, non, ça t’as pas dérangée de te poser sur mon Monde un peu bancal pour le retourner tout en y mettant de l’ordre. Ca n’t’a pas dérangée d’arriver, avec ton allure un peu perdue, tes yeux prometteurs de Lune et ton sourire Soleil à lui tout seul. Tu avais les astres suspendus à tes mots et moi, me raccrochant à chacun de tes dires. T’avais l'innocence de la conscience et la conscience de l’innocence, t’avais le tout pour dévaster un empire. Et le reconstruire. Dévaster, ouais, c’est le putain de mot. Tu m’as dévastée, en fait t’as dévasté tout mon Monde et tout ce que j’avais peiné à mettre en place et à dessiner, et à créer, et à monter. Puis t’as tout reconstruit. En un mot, deux, trois, cent puis peut-être mille mais t’as tout reconstruit et en plus beau, comme si ta simple présence donnait un tout autre sens à ma vie entière. Puis c’est que des conneries tout ça, t’as pas changé mon monde, tu l’es devenu. T’es devenue mon putain de monde. T’es devenue mon empire, t’es devenue ce qui constitue le moindre centimètre de mon Univers et chaque atome de l’air que je respire, t’es devenue  mon nouveau souffle, mon ouragan, mon cataclysme, t’es devenue la mélodie d’un renouveau et putain, comme c’est assourdissant, aveuglant, transperçant, comme une lumière venue d’nulle part. J’m’attendais pas à ça tu sais, j’l’espèrais même pas, parce que ce genre de chose, ça n’arrive qu’aux autres, à ceux qui sont assez bêtes pour y croire et assez stupide pour le vouloir, accepter de se lancer à corps perdu dans une histoire dont on ne connaît pas la fin sans même s’être douté du début. Et peut être qu’au final, c’est la raison pour laquelle c’est plus fort, moins dans les normes et sans limites.
Peut-être qu’au final t’es tout ce que j’attendais. Cette étincelle dans les idées velours, l’espoir dans les cernes aux couleurs de lilas. T’es la douceur des soirées d’un début d’Eté, t’es la lumière de ce soleil pâle d’un milieu d’Hiver, t’es l’agréable froideur des nuits aux couleurs d’Automne mais aux senteurs de Printemps. T’es la beauté dans la hargne, le calme dans la haine, t’es ce pourquoi le Monde est censé se battre chaque jour.
J’m’attendais pas à toi mais t’es tout ce que je voulais, sans le savoir, perdu dans un coin de mon esprit entre deux mauvaises idées, entre deux rebellions, entre deux trahisons.
Alors le voilà, voilà le point final à ma mer de pensées, de peurs, d’angoisses, de tourmente, de déglingue, de colère, de rancune, d'écoeurement, de honte, de dégoût, ma misanthropie maladive. Voilà le point final à mon Océan de toi. Je t’aime sans mot.
Je t’aime. Et il n’y a pas de mots pour ça, il n’y a pas de mots pour Nous. Et parfois je me demande si nous ne sommes qu’une romance perdue parmi d’autres, avant de me rendre compte qu’on est pas mieux, pas plus, pas moins mais seulement d’une autre nuance, une explosion de couleurs, parce qu’on scintille sans artifices et qu’est ce qu’on s’en fout des autres, tant qu’on est ensemble. Il y a que Nous, il y a plus que Nous, c’est pas le Monde, pas l’Univers, c’est seulement Nous sous tes “je t’aime”. Alors voilà, c’est peut être à moi de mettre un point final, à mes élans de toi et mes envies de Nous, et je me rends compte que j’en ai pas envie, pas envie d’une fin même si c’n’est que celle d’un texte. Ce serait comme un barrage à l’océan, un point d’arrêt parmi les astres. Je t’aime et j’y vois pas de fin, parce qu’il n’y a que Nous, il y a plus que Nous, il y a ton regard et c’est pas la fin quand j’y plonge le mien. C’est pas la fin, ni le début, on se retrouve perdues dans le temps,comme dans une énième de nos dimensions,  t’es mon semblant d’éternité, putain, lâche pas ma main, sans point final, on a encore pas mal d’amour à écrire et de sourires à dessiner. Lâche pas ma main, nous n’sommes qu’à l’aube d’un long voyage, lâche pas ma main, j’t’emmène voguer, plus loin
je t’aime
je t’aime
je t’aime avec autant de force qu’il en faudrait pour arracher le ciel
bordel, t’es le magique qui m’fait douter du réel

Ils m’ont fait bouffer des médocs

Enchainer les clopes

Ils m’ont recousu la peau

Et pansé les vieilles blessures

Ils ont sourit

Puis fait des blagues un peu connes

M’ont lu des livres dénués de sens

Puis sorti des théories sur la logique de l’humain et tout le blabla qui s’en suit

Ils m’ont fait rêver

Espérer

Planer

Baiser à tout va

S ‘ o u b l i e r


Ils m’ont fait bouffer des médocs

Cracher les larmes

Ravaler ma haine

Parler aux inconnus

Boire quelques verres de trop

Des voyages en bateau

Et des dessins d’la main  gauche

Puis parler au monsieur puisqu’il détient l’savoir



Ils m’ont fait croire à toutes ces choses qui n’existent pas

Calme

Paix intérieure

Acceptation de soi


Ecouter des morceaux de piano

Puis des solos de guitare

Essayer d’faire quelque chose de mon corps

De mes pensées révolutionnaires dans un esprit encore trop en bordel

D’la peinture à doigts

Sur des films à l’eau de rose


Ils m’ont pourri les veines de leur optimisme tordu

Ils m’ont fait bouffer des médocs

Quand tout c’dont j’avais b’soin c’était toi.

8

Kaamelott 

An artwork done specially for Alexandre Astier, creator of the French tv-show ‘Kaamelott’ and also King Arthur himself. I had the great opportunity to see his show ‘l’Exoconférence’ tonight, brillant performance and an unique experience - I also had the chance to give him that drawing after in person. A. Astier is one of the artists I admire and respect the most, truly a smart person and he has the thing to captivate you, whatever he talks about. I’ve been a fan of Kaamelott for years, there’re a bunch of characters in the show, but didn’t have so much time to draw everyone (made the drawing in a week) - so I just picked my fav ones:

Here are the characters (their French names) from top left of the drawing: 

  • Yvain & Gauvain (Simon Astier and Aurelien Portehaut)
  • Merlin (Jacques Chambon)
  • Perceval (Frank Pitiot)
  • Arthur (Alexandre Astier) 
  • Léodagan (Lionnel Astier)
  • Bohort (Nicolas Gabion)
  • Lancelot (Thomas Cousseau)

I took the photos in a hurry so the quality and colors are not so good, but you can see enough it was painted with tea and drawn with 0.35/0.5 mechanical pencils, 4B lead (for Arthur) and H lead (for the others). Forgot to measure it but it was a bit more than A3, on ‘Moulin du Roy’ watercolour paper.


Maintenant je saisi l’opportunité d’avoir dessiné quelque chose de Français pour écrire un peu en Français! chose que je ne fais jamais ici, c’est quand même plus facile pour s’exprimer. Donc déjà un spectacle fascinant ce soir, ‘l’Exoconférence’, cadeau d’anniversaire quelque peu prématuré de ma meilleure amie et un voyage hors du temps (oui le temps est relatif). L’infiniment loin, les petits hommes gris, l’Espace, (déjà que j’adore écouter ‘La Symphonies des Planètes’, les enregistrements de Voyager) - tout cela orchestré par A.Astier, hyper classe! Puis la gentillesse de venir nous voir après le spectacle, et donc cette occasion de lui offrir le dessin en main propre, méga classe!! J’espère qu’il n’en a pas marre qu’on lui rabâche toujours du Kaamelott, mais je voyais aussi là une belle occasion de rendre hommage à cette oeuvre. Donc le dessin est essentiellement basé sur le livre V, qui est pour moi le plus beau visuellement et aussi disons, le plus abouti artistiquement. Captures directes du dvd, je faisais pause quand je trouvais une image sympa! J’ai commencé par cette image d’Arthur, capuche noire, en mode Seigneur Sith ou Assassin - allant replanter Excalibur et croisant Venec sur le passage, coup de coeur immédiat pour l’image. Puis mes brigands, Yvain et Gauvain, sans doute mes préférés de la série car je sens une puissance psychique qui nous unit! Après Merlin bien sûr, issu de la même scène. Perceval, l’incontournable, dans son milieu naturel la taverne. Léodagan, je n’ai pas fait l’erreur de le faire qui sourit car on ne l’aurait pas reconnu, hein! (puis papa d’Alexandre, obligé qu’il ait sa place sur le dessin). Bohort qui chouine, image issu du livre IV exceptionnellement tout comme Lancelot qui suit (en fait pour Lancelot, plus précisément du bêtisier car l’image était meilleure, juste avant qu’il se marre voyant arriver Ferghus en courant!!) Toutes mes excuses à Karadoc pour ne pas l’avoir intégré à la compo, bah il est 3h du mat, il doit être dans les cuisines du château pour son casse dalle, on a qu’à dire ça! Ça été difficile de faire un choix, mais sachez que vous les absents, je vous aime quand même!

Voilà, tout cela peint avec une touche de thé noir pour le ton sépia et dessiné au crayon porte-mine. Je voulais avoir un effet un peu affiche de film, dans l’esprit du grand maître Drew Struzan qui a réalisé les célèbres affiches Star Wars notamment. Je voulais profiter aussi de l’occasion de proposer une idée similaire à Alexandre Astier en vue des prochains films Kaamelott mais j’ai pas vraiment eu le temps de discuter. Donc Mr. Astier, si vous venez à lire ces quelques mots, sachez que travailler pour vous serait le plus grand des honneurs, Sire. “Ne m’appelez pas Sire!” 

anonymous asked:

Hello!^^ So, I really love your art! That's why I wanted to ask if you have any advice...? I always wanted to draw my OTP in several situations and that would be so good to do, but I'm really bad at drawing... do you have any advices? where to draw? things to do to get better..? Or there is really no way...? Thank you a lot ^^ and your draws of Howl are really good!

SOMEONE ASK ME FOR ADVICE !!!! **deep breathes**

u.u sorry, but it makes me really glad, even if… I’m probably not the best person to give drawing advices ! TwT But, let’s giving a try…

First, thanks for your compliment ^^ Then… I’m not sure of what you exactly want, so, I’ll perhaps repeat things that you’ll already seen, but, I can’t tell anything else T.T

I always wanted to draw my OTP in several situations and that would be so good to do, but I’m really bad at drawing… do you have any advices?

It’s right that being able to draw his OTP is really wonderful, but it’s always difficult ^^ I can’t draw all the things I want, all the situations I imagine, all the scene I read in fics, ect… 

I think one of the key is to really picture precisely what you want in your head before drawing anything. Then, don’t try to draw each details immediatly… first, try the “guy wire” (I’m sorry, it’s a translation from a french expression), so, that :

It’s really nice to see the pose, the heigt differences, ect… Don’t try something too complex first !! Don’t hesitate to do a lot of sketches like that, it’s nice because you don’t have to do a lot of details, so, it’s more painful to redo it ! ;) If you can each character in different colors, do it !

Once you have your position, add volumes :

then details :

And ink !

((Sorry, it’s not really pretty, it was quickly done for the explanation ! >.<)) The colorization is an other things, and it’s also painful, but try first to have a lineart you like ^^

You’ve probably already seen that, but it’s really useful : it’s a baseline I always use to draw, especially for complex positions !! And it’s not always so clean ! x) my sketches are more often like :

where to draw?

Hm ? I assume you mean on whath medium, paper or tablet… If it’s that, I can only tell you to choose what you’re the most comfortable with, and with which one you’re the most satisfied by your drawings ^^ 

I tend to find digital art more easy, because you can create as many layers as you want if (like me) you’re scary of destroy a good sketch, make mistake, etc… 

the problem with digital art is that if you don’t have tablet, it’s very hard, and you have to learn the drawing gesture on tablet, which can be a little hard at the begining… see, the first drawings I posted were numerised traditionnal drawings that I colorized on computer… after getting the gesture, I began to draw directly on computer ^^ 

I tend to advise you to exercise you first on paper, because it has the advantage to be really easy to do anywhere, and you can draw easily in a lot of situation ! and more you draw, more you improve ! ^.^ it’s a base I think…

But I also advise you to try both ! you’ll find what fit you better ! ;)

And if you meant : “in which position, or in which place”, know that I always draw in the lounge, in not good conditions, sitting in a messy way ! xD

things to do to get better..?

draw. draw, draw draw draw, and draw again ! ^^ don’t hesitate to copy work of artist you like (but if you publish those drawings, don’t forget to credite the original artist ;) ) , look at how they draw positions, eyes, hair, hands… 

USE ART REFERENCES !! they are gold !! with tutorials, and all things you can find !

here’s a bunch of good references :

http://apprendre-a-dessiner.org/comment-dessiner-les-mains/

 (in french u.u”)

http://sangcoon.deviantart.com/art/How-I-tend-to-Paint-373681579

http://celestier.deviantart.com/art/Painting-Tutorial-446962271

http://kostenlostitans.tumblr.com/post/82470404717/perchancetodance-im-so-sorry-i-just-need-to (it’s a general masterpost, but you can find some things on art ;) )

http://whatreference.tumblr.com/post/83119074425/hi-so-i-recently-reached-1k-followers-and-im

http://anatomicalart.tumblr.com/post/88098580899/exercise-19-braiding-follow-link-for-exercise

http://hardcore-prussian-sparkle-party.tumblr.com/post/89466352178/thedappermech-awesomus-prim3-czarinadawn

http://hostprussia.tumblr.com/post/89183334454/i-love-your-art-work-so-much-3-i-was-just-wondering

http://blue-ten.tumblr.com/post/36574758168/trakoclock-asked-hey-if-you-dont-mind-sharing

http://zemael.tumblr.com/post/60693185873/hello-can-i-ask-for-a-tutorail-in-hands-arms-and

http://anatomicalart.tumblr.com/post/57325229970/how-to-draw-gesture

http://darlingmionette.deviantart.com/art/Tutorial-Clothing-Folds-1-176116285

http://beastofthewest.tumblr.com/post/86239354975/some-hand-references-sources-1-2-3-4-5-6-7

((sorry for the links, but I’m too lazy to name all of those references ^^”’)) They are just random drawing references I myself use ^^ 

and don’t hesitate to type «drawing reference [the thing you want to draw]” in google ;)

Or there is really no way…? 

There are always ways to improve !! Keep doing what you like, draw what you really want to draw, not only things to improve, listen to the opinion of your friends and family, but also keep in mind what you love, even if it’s not the same thing that other people love. It’s what will make your own art style, your signature ;)

Don’t focuses on searching your own art style first, it will come gradually by drawing and  looking at what other people do.

I know it’s really hard, I really often hate what I do, I think that I have no drawing style, and find most of my drawings ugly, but don’t give up ! when you feel down and hate your drawings, turn unto people you know who likes what you do, who can tell you what it’s nice in your art, take a break, go eating something, watching video you love, and then come back to your art ;)

Finally, put all your heart on what you draw, and things will come. Don’t force yourself on something you don’t like, you don’t do anything good ^^ 

hhmmm, okay, I’m really not the good person to give advice ! u.u’ But I hope it will help, and sorry for the amount of mistakes I surely did in this reply, english is not my native language, and I’m too lazy to check all this post in google translation to fix the mistakes, so, I hope it’s understandable ! u.u”

And thanks again ! ;) I was really inspired by this story, so, it was more easy and pleasant for me… even if I struggled ! xD