decodex

lemonde.fr
Le Décodex, un premier pas vers la vérification de masse de l’information
Avec ces outils, nous espérons diffuser au plus grand nombre des moyens simples pour vérifier les articles qui circulent sur le Web.

Contre la diffusion de fausses informations, « Le Monde » lance le Décodex

Fruit de plus d’un an de travail, le Décodex, lancé début février 2017 par Le Monde, est un outil qui vise à lutter contre la diffusion virale de fausses informations et à aider les internautes à se repérer dans la jungle des sites producteurs ou relayeurs d’informations : est-ce un média citant ses sources et vérifiant ses informations, un site fabriquant ou propageant de fausses informations, un site militant ne mentionnant pas son affiliation politique ? Avant de partager une information, différents outils sont à votre disposition pour évaluer la fiabilité du site sur lequel elle est hébergée :

une extension Chrome et Firefox qui vous indique, en temps réel et pendant votre navigation, si le site est plutôt fiable ou s’il diffuse régulièrement de fausses informations ;


un moteur de recherche sur notre site pour vérifier la fiabilité d’un site ;
un « bot Facebook » : lorsque vous irez parler avec Les Décodeurs dans la fenêtre de chat Facebook ou sur l’application Messenger, notre robot vous aidera à vérifier l’information (cliquez ici pour y accéder) ;


des articles pédagogiques, notamment à destination des enseignants, sur la différence entre une information et une source d’information, sur les moyens de vérifier une information, une image ou une vidéo qui circule sur Internet, etc.


FACT-CHECKING GALORE !

3

New Codex Seraphinianus post #2

This is the “Decodex,” which is completely new for this edition. I had expected this just to be a translation of the Decodex that was included with the 2006 Italian edition. People made a big deal about it at the time, although it was just a collection of previously published essays and ephemera (such as the publisher’s original introduction to the 1981 edition). 

This version is much different - it consists of an essay by Serafini that has been translated into multiple languages, as well as some neat artwork. I haven’t read it yet (I’m rushing to get these photos out into the world!), but it’s a really nice addition to this edition.