daft-gif

this thing is 16 frames, new record!!! 

based on bigblueberrybear ‘s Android Avi AU

maybe the daft punk and love again aus are connected???

((if you’re on mobile you have to go to my blog to see it move…sorry!!))

10 histoires incroyables sur DAFT PUNK

Alors que les robots champions des charts depuis presque 20 ans sont l’objet d’un documentaire exceptionnel Daft Punk Unchained, voici dix histoires que vous ne connaissiez peut-être pas sur le duo.

1. C’est une critique désastreuse du EP de leur premier groupe Darlin’ qui leur donna l’idée du nom Daft Punk.

Au début des années 90, le groupe de rock noisy Darlin’, composé des deux Daft Punk et de Laurent Brancowitz (aujourd’hui guitariste du groupe Phoenix), publie deux chansons (une reprise de Beach Boys et un titre original) sur le EP multi-artiste Shimmies In Super 8. Chroniquée dans le magazine anglais Melody Maker, la chanson originale Cindy So Loud sera décrite par le critique comme du “daft punky thrash”. L’expression amusa Thomas et Guy-Man qui utilisa l’expression pour nommer leur duo.

2. Le père de Thomas Bangalter est le compositeur et producteurs de deux énormes tubes disco.

C’est à lui, Daniel Vangarde, qu’on doit Cuba des Gibson Brothers et D.I.S.C.O. de Ottawan.

3. Daft Punk sont les champions du contrôle artistique.

Après le succès de leur premier single Da Funk, toutes les maisons de disques ont cherché à signer le duo qui préféra abandonner les offres financières les plus alléchantes au profit des offres leur laissant le plus de contrôle artistique possible. C’est ce qu’ils déclaraient à Yahoo en 1997 :

“Nous avons beaucoup plus de contrôle que d’argent. On ne peut pas tout avoir. Nous vivons dans une société où l’argent est ce que les gens veulent mais ils ne peuvent pas avoir le contrôle. Nous avons choisi. Le contrôle est la liberté. Les gens disent que nous sommes des control freaks mais le contrôle, c’est contrôler sa destinée sans contrôler d’autres gens. Nous n’essayons pas de manipuler d’autres gens, juste contrôler ce que nous faisons nous-mêmes. Contrôler ce que nous faisons, c’est être libre. Les gens devraient arrêter de penser qu’un artiste qui contrôle ce qu’il fait est une mauvaise chose. Beaucoup d’artistes aujourd’hui sont juste des victimes, de ne pas avoir le contrôle. Ils ne sont pas libres. Et c’est pathétique.”

4. Daft Punk a financé l’enregistrement de Random Access Memories eux-mêmes.

Fidèles à leur réputation de control freaks, Daft Punk ont déclaré à GQ que le coût de l’équipement et des musiciens utilisés pour le disque est supérieur à un million de dollars.

Le producteur Todd Edwards, qui a participé au titre Fragments of Time, a déclaré que le micro utilisé pour l’enregistrement de ses voix avait été utilisé avant lui par Frank Sinatra et qu’il coûtait plus cher que sa voiture.

5. Daft Punk a refusé un sample à Will.I.Am.

Le producteur avait utilisé un sample de Around The World pour le remix de sa chanson de I Got It From Mama. Il ira jusqu’à faire un clip pour le remix mais Daft Punk lui refusa l’utilisation du sample empêchant l’exploitation commerciale du titre.

6. A l’origine, Daft Punk voulait sortir Homework, leur premier album, uniquement en vinyle. 

A sa sortie, le CD de l’album a tout de même été produit à 50 000 exemplaires dans le monde. Devant le succès, le groupe dût se résoudre à augmenter le tirage CD. Le disque s’est écoulé à plus de 2 millions d’exemplaires dans le monde, dont plus de 600 000 aux Etats-Unis.

7. Leur troisième album, Human After All, est inspiré du roman 1984 et a été lancé sur le marché sans aucune promo/interview.

Ils ont même été jusqu’à inscrire dans le livret de la version japonaise de l’album que le disque parlait de lui-même. Guy-Manuel a plus tard dit que ça avait été une erreur.

8. Human After All, le plus gros échec commercial de la carrière des Daft Punk, a été sauvé par la scène.

Avec des critiques désastreuses, le troisième album du groupe a connu des ventes en conséquence. Mais la tournée Alive 2007 qui suivit la sortie du disque relativisa cet échec comme le raconte Pedro Winter, alors manager du groupe, au magazine Paper :

“Quand on a sorti Human After All, j’ai eu beaucoup de retours qui me disaient que c’était trop répétitif, qu’il n’y avait rien de nouveau, que Daft Punk était bon d’habitude. Mais ensuite il y a eu la tournée et tout le monde a fermé sa bouche… Les gens allaient jusqu’à s’excuser d’avoir aussi mal jugé Daft Punk. La tournée a tout changé.”

D’ailleurs, fait rare, le disque de la tournée Alive 2007 (400 000 exemplaires) s’est deux fois plus vendu en France que Human After All (200 000 exemplaires).

9. La poupée android du clip de Technologic n’est autre qu’une poupée Chucky un peu dépouillée.

Elle a été créée par Tony Gardner, un des maquilleurs et créateurs d’animatronix les plus célèbres d’Hollywood qui avait travaillé quelques mois plus tôt sur le film Le Fils de Chucky.

Gardner est aussi un des créateurs des fameux casques de robot qui ont rendu les Daft Punk célèbres dans le monde.

10. Avant de s’embourgeoiser en portant des casques de robots à 65000 dollars pièce et des costumes designés spécialement par Heidi Slimane, les deux Daft Punk portaient régulièrement des masques de Beavis & Butt-Head.

Sources Images : tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr, tumblr