d'hiv

J'ai voté Mélenchon. (Si vous voulez toute l'histoire, j'ai essayé d'allier, pour une fois, vote utile et vote de conviction, avec le secret espoir que la LePen ne serait​ pas au second tour. En d'autres circonstances j'aurais voulu soutenir Hamon, qui est un homme bien - peut-être le seul de la campagne quand je vois que Mélenchon refuse d'appeler à un Front Républicain. ) Je voterai Macron. Je l'assume. Je connais d'avance l'avis de ceux qui me diront que c'est le candidat du système. Du grand capital. Des lobbies. C'est vrai. Emmanuel Macron n'est pas le candidat du renouveau. Croire à ça serait une folie. Mais le renvoyer dos à dos avec LePen et voter blanc serait aussi une folie. Nous, vous et moi, survivrons à 5 années​ d'un programme centriste et libéral. Nous et nos libertés, nous et les valeurs de justice et de progrès ne survivrons pas à 5 ans de FN. Macron ne remettra pas en cause le mariage gay, les droits (certes insuffisants) des LGBT, ne renverra pas chez eux des milliers d'immigrés, n'empêchera pas les femmes d'avorter si elles le souhaitent, ne soutiendra pas Bachar el-Assad, ni Poutine, ni Trump, il ne légitimera pas le racisme ordinaire, et il ne fera pas de référendum sur la peine de mort. Emmanuel Macron ne dira pas que la rafle du Vel d'Hiv’ n'était pas la faute de l'Etat Français. Marine Le Pen, si. Oui, sans doute, je le concède, Macron représente un système pourri par l'argent et les intérêts. Mais si ce système est pourri, il n'a pas besoin d'être raciste, homophobe, négationniste, condamné par la justice - pourri ET fasciste. Vous ne voulez pas de Macron ? Moi non plus. Mais je ne veux pas d'une femme qui se prend pour Donald Trump et qui nous fera passer pour la risée de la planète. Un pays est ingouvernable sans majorité parlementaire. Élisez Macron. Et rappelez lui à chaque élection que son mandat ne lui est donné que pour éviter le pire. Mieux, élisez le et imposez lui une vraie majorité de gauche, la plus large possible. Allions nous. Tous ceux qui à gauche croient encore aux vieilles valeurs d'Humanité que nous portons, nous tous. Nous pourrons, nous pouvons encore gagner. Mais votez encore ! Contre LePen, pas pour Macron. Ils hurleront qu'ils sont chez eux. Ils chercheront à vous faire peur. Ne cédez pas aux sirènes de leur nationalisme par crainte ou par colère. Elle n'a rien en commun avec nous, LePen, et elle ne sera jamais notre présidente. Parce que nous aussi, nous sommes chez nous, et qu'il​ est temps de le montrer.

anonymous asked:

Y'a aussi Mélenchon qui a critiqué le discours de Macron sur le Vel d'Hiv et la responsabilité de la France.....

J’aime beaucoup, il appelle l’article “Jupiter déraille” alors que très clairement, c’est “Méluche déraille”

Après des 100aines de lignes à critiquer chaque mouvement de Macron, des ordonnances à ses relations diplomatiques, JLM arrive enfin à la pire des actions de Macron (“un franchissement de seuil d’une intensité maximale” !)

Tiré de son blog : 

Après cela, déclarer que la France est responsable de la rafle du Vel’ d’Hiv’ est là encore un franchissement de seuil d’une intensité maximale. En effet, nul ne peut contester que des Français ont été personnellement responsables du crime comme ce fut le cas, notamment, dans la police qui opéra la rafle sans exprimer la moindre protestation ni acte de résistance, mais aussi de la part de toutes les autorités de tous ordres qui se rendirent complices, soit activement, soit par leur silence, soit parce qu’elles avaient renoncé à s’y opposer de quelque façon que ce soit. Mais dire que la France, en tant que peuple, en tant que nation est responsable de ce crime c’est admettre une définition essentialiste de notre pays totalement inacceptable.

La France n’est rien d’autre que sa République. À cette époque, la République avait été abolie par la révolution nationale du maréchal Pétain. Dans cette vision de l’Histoire, la France, à cette époque, était à Londres avec le général De Gaulle et partout des Français combattaient l’occupant nazi. Sur le territoire national, il n’y avait rien d’autre qu’une nation dirigée par un régime de fait dans un pays dont la moitié était occupée par les armées nazies et l’autre moitié dirigée par des gens qui avaient imposé de force une idéologie jumelle. Jamais, à aucun moment, les Français n’ont fait le choix du meurtre et du crime antisémite ! Ceux qui ne sont pas juifs ne sont pas tous, globalement et en tant que Français, coupables du crime qui a été commis à ce moment-là !

Déjà, bonjour le mythe résistancialiste ! Et bien sûr, l’allégation que Macron a insinué que chaque français vivant sous Vichy avait été personnellement commis un crime antisémite.

C’est étrangement ressemblant à la pensée d’une candidate à la présidence ! (et ce n’est pas Nathalie Arthaud)

Je vous laisse deviner aussi qui avait dit ça il y a quelques mois : “La République française n'est pas coupable mais la France l'est” …. Mélenchon ? ding ding ding we have a winner… et bah, c’était du pipeau ? 

“Jewish deportees in the Drancy transit camp near Paris, France, in 1942, on their last stop before the German concentration camps. Some 13,152 Jews (including 4,115 children) were rounded up by French police forces, taken from their homes to the "Vel d'Hiv”, or winter cycling stadium in southwestern Paris, in July of 1942. They were later taken to a rail terminal at Drancy, northeast of the French capital, and then deported to the east. Only a handful ever returned.“

(Getty)

anonymous asked:

La France n'est pas responsable de la rafle du Vel d'Hiv parce que c'était sous Vichy et que Vichy c'est pas la France??? Ok donc j'imagine que l'Allemagne n'est pas responsable de la Shoah parce que c'était sous le IIIème Reich :////

Mais ouiiii ???? Les trucs biens, ça passe, les trucs nuls “Ah bah non c'était pas la France lol”

helveticaes  asked:

La droite est complètement gangrenée en France, c'est inquiétant

Toujours sur l'article sur le Vel d'Hiv ? Complètement. Tout me tue dans ce truc : que ce soit le FN qui soit d'accord avec la droite, et pas l'inverse, que Bruno ‘renouveau’ Le Maire rentre là-dedans (s'il croit qu'on a oublié, il se trompe), que les mecs s'opposent indirectement à Chirac, donc qu'ils renient un truc qui était déjà acté il y a un bon moment, et enfin que la seule réponse un petit peu raisonnable soit de Copé, pour une fois, qui dit, en gros : “Ma famille aurait pu mourir dans une rafle sous l'Occupation, ils ont échappé de peu au Vel d'hiv, je vais m'abstenir de rentrer dans ce débat”.
Au passage, j'aime beaucoup comment le Monde, sans s'opposer directement à BLM, Guaino et cie, en toute neutralité journalistique, place la déclaration de Copé au milieu de l'article, comme un petit rappel que wahou, c'est vraiment une sale polémique de merde.
Et quand tu te dis que c'est le même parti que François ‘roman national’ Fillon, c'est clair que l'état d'esprit a pas vraiment changé depuis.