cour*

{Okay I have to share this image I’ve had in my head for years of Iracebeth going to Mirana after their parents died, little baby Adorava in her arms, a map in her hands, and a very annoyed Acheonickolas in tow. She unfurls the map and points at Adorava first. “Mine,” she growls, before pointing back at Acheo. “Mine,” she repeats before pointing down at the map, “And this is also mine.”

I don’t know, just the idea of actual toddler raccie amuses me.}

@mxrmoreal @wonderlandpromise @slumberingscarlet

anonymous asked:

Excuse moi mais je suis totalement perdu, t'en es où dans tes études exactement ? Sinon, je trouve que t'es géniale ! Prends soin de toi !

Hello ! T'inquiètes, moi-même ai du mal à m'y retrouver :3 Alors après deux PACES déchues, j'ai fait une année en licence de psychologie (que j'ai passée à l'hôpital donc ça ne compte pas vraiment) en attendant mai-juin et l'ouverture des inscriptions à la fac de médecine de Cluj en Roumanie, mais mon dossier s'est perdu et n'a pas été étudié donc j'ai travaillé un an chez les brancardiers à l'hôpital en attendant de pouvoir me réinscrire (juin 2016), et puis je n'ai pas été prise, donc actuellement je prépare le Niveau 4 de plongée (que je passe les deux premières semaines d'octobre, oui c'est très bientôt), qui est un prérequis pour devenir MF1 (moniteur formateur de degré 1), diplôme qui devrait m'occuper l'année à venir en attendant de présenter ENCORE un dossier en Roumanie (je les aurai à l'usure :)).

Ce qui est cool avec cette formation, c'est que 1) on doit pouvoir encadrer-enseigner donc pédagogie +++ et surtout 2) il se passe plein de trucs dans le corps humain à cause des gaz que respirent les plongeurs donc il y a beaucoup d'anatomie, de physiologie, biophy, physiopathologies… ce qui ne m'éloigne pas trop de la médecine !

Merci beaucoup :*

archiveofourown.org
Sweet Tooth - Chapter 1 - superjaegaraviator - Undertale (Video Game) [Archive of Our Own]
An Archive of Our Own, a project of the Organization for Transformative Works
By Organization for Transformative Works

Guess WHAT guys, im dragging you all into self insert hell with me, I’m writing a fluffy as h*ck Snaggletooth MTT / Reader Fanfic. come hold hands w a robot (eventually)

J'ai voulu aller au cours de yoga de la fac mais j'étais toute seule et j'avais pas de tapis et j'osais pas demander où ils étaient rangés en plus il y avait trop de monde dans la salle alors je me suis cassée comme une grosse nulle alors que ça faisait deux jours que je me motivais et que j'attendais devant la porte depuis 30 minutes et là je suis dans le bus et j'ai honte d'être un petit bébé aussi nul

“Mais comment tu fais pour travailler et en même temps aller en cours ? Ah mais moi j’t’admire hein moi j’pourrai pas.
- Merci. Je fais de mon mieux des fois c’est dur mais ça va.
- Mais genre tu fais ça pour te payer quoi ? Un nouvel ordi un téléphone ou tes vacances ? 
- … pour manger en fait, parce que la bourse c’est pas assez.
- De quoi mais tu rigoles mais demande de l’aide à tes parents franchement moi les miens m’ont racheté un mac book cet été regarde j’suis trop refaite.”

Originally posted by utiligif

Bah écoute. C’est bien pour toi camarade. On a pas tous la chance d’avoir papa maman derrière pour débourser des milliers d’euro dans un ordinateur avec une pomme, moi j’ai besoin de bosser pour manger autre chose que des pâtes à l’eau, j’ai besoin de travailler pour vivre. Désolée si ça te fait rire.

Aujourd’hui j’ai eu un cours on aurait dit un podcast tellement c’était drôle. Mais c’était drôle parce que criant de vérité. Tout le monde riait nerveusement.

Jean-Bertrand Pontalis : Changer, c’est d’abord changer de point de vue

Vous écrivez : “Se séparer de soi : tâche aussi douloureuse qu’inéluctable et même nécessaire pour qui ne consent pas à rester sur place et que porte le désir d’avancer, d’aller au-devant de ce qui, n’étant pas soi, a des chances d’être à venir.” Est-ce cela, changer vraiment ?
Oui, c’est aller hors de ce qui est connu de soi. C’est ce que j’ai toujours cherché. Avant de devenir psychanalyste, j’étais prof de philo. Un jour – j’avais 29 ans –, une élève d’hypokhâgne m’a dit : « Ils sont bien vos cours, mais on a l’impression que vous n’y croyez pas vraiment. » Sur le moment, ça ne m’a pas fait beaucoup d’effet, mais après j’ai réalisé qu’elle disait vrai : je maîtrisais le langage, le discours, mais je n’habitais pas mes mots. Il me fallait d’abord me dégager de mes maîtres, notamment de Sartre qui, quoique généreux, était si écrasant… En me séparant de Sartre, puis de Lacan, à chaque fois je me suis séparé, « dé-pris » de celui que j’étais à ce moment-là et des concepts qui me portaient alors – vous savez, on peut aussi se retrouver enfermé dans des concepts. Ç’a été long avant que je me reconnaisse vraiment dans ma parole, dans ce que j’écrivais. Ainsi y a-t-il pour chacun à se dégager des différentes identifications qui jalonnent sa vie. C’est cela, être vivant : essayer de ne pas rester figé dans un âge, dans une position, et aussi être capable de naviguer, de faire des allers-retours dans les différentes époques de sa vie : retrouver l’enfant en soi, sa part de féminité, sa révolte adolescente… Alors, tous les âges se télescopent, comme dans les rêves, où un élément de la veille et des souvenirs des toutes premières années se mélangent. L’important, c’est que ça bouge.

Le tag où faut raconter sa vie

Alors @prunif​ m'a tagué

Bien le Bonjour, Aurélie, 21 ans, (oui oui 21 ans). Je suis actuellement en 3eme année de licence Arts du Spectacle option cinéma à Clermont-Ferrand. (D'ailleurs demain j'ai cours avec un de mes profs préférés et ça me met en joie). Je dois réfléchir à ce que je vais faire après ma licence et j'ai très peur pour être honnête.

Côté L'amorce du Nez, l'association où je travaille, je suis de nouveau en décors et costumes et ça c'est cool. Et on va essayer de faire plein de choses cette année. Et j'ai vraiment super hâte.

J'ai repris la natation lundi et je suis trop heureuse, ça m'avait manqué.

Et pour mes histoires d'amours toujours rien de sérieux.

Je tag @ink-flowers​ ; @jefaiscequejepeux​ et c'est tout, je ne sais pas qui l'a fait …

Quand hier a était une journée SO SHAME !!! Dès 7h40 jusqu’à 22h30 ! la journée du shame ! Déjà Le Prof est passé en voiture fenêtre ouverte et mon collègue qui sort “ Comment il t’a TEMA le mec !” sauf que bien sur le mec en question a entendu et nous a regardé d’un air suspicieux !

Ensuite me promenant toute seule j’ai croisé le Prof il me dit “ salut “ d’un air joyeux et gentil avec son sourire qui me fait fondre, et moi je bafouille un truc chelou, je sautille de joie dans ma tête, je sors je retrouve une autre collègue qui elle aussi sautillait de joie, on se met à sautiller comme des gamines et deux cpes passent ils se foutent ouvertement de nous mais bien en plus, à nous le ressortir toute la journée.

Ensuite à 16h on va en salle des profs à la recrée et j’étais avec une collègue je lui montrais le prof sur qui cours des rumeurs chelou, elle essaye de le prendre en photo mais le mec le remarque et tape la pose ! il vient nous voir et nous demande si la photo est bien prise, je vous raconte pas l’excuse pourri qu’on a trouvé !

A 18h, on commence à partir à l’internat et une collègue me dit “ regarde la bas” je vois Le Prof, il me regarde je le regarde on se regarde ( ouais )  et je fais style d’attendre une autre collègue, elle toute contente nous dit “ merci les filles de m’attendre “ et elle l’aperçois “ Ah ben non en faite vous m’attendez pas tu restes là juste pour le matter !!!!”. On continue de se regarder, il cherchait mon regard je l’ai croisé mais j’ai détourné parce que je sais pas et elle dit bien bien fort “ bon nous on monte à l’internat A va regarder Harry Potter toute la soirée “ il l’entend et nous salut de loin et cette c**** le salut aussi, moi je me suis cachée ( comme une gosse ) . Puis viens le soir, le cpe passe dans mon étage et ma collègue me dit “ ah tiens ton CPE préfère arrive” il entend du bruit ailleurs et file voir, on était dans mon couloir, on était entrain de mimer l’acte sexuel quand MR revient vers nous, et là c’était le GROS MOMENT DE SOLITUDE !!! il nous a surpris on pouvait pas dire qu’on faisait autre chose c’était juste FLAGRANT !!! LA JOURNÉE DE LA BLAGUE ET DE LA HONTE
Ce flot de feuilles mortes qui tourbillonnent autour de moi me fait penser aux multitudes de choses que j'ai égaré au cours de ma vie•••
—  #automne