contemplatif

vimeo

I’ve never done this before but I’m going to try : putting one of my short film on Tumblr. I did this about 3 months ago. I’ve looked for an idea for long and finally did this in a day. Please tell me what you think about it ! This was for an edit class, the only rule was to do a contemplative short film. 

I hope you’ll enjoy :) 

Juliette

Directed and filmed by Juliette PIERRE, Special thanks to Marwan SEKKAT

Music : Ludovico Einaudi

Nouveau projet de livre : “Amour Perdu
Un livre “contemplatif” sur toutes sortes de peines de cœurs 
C’est un bon exercice de Footing à la plume, l’encre de chine et au correcteur.

Des Français qui font du post-rock, je n’en connais pas beaucoup; c’est une des raisons qui m’a poussée à m’intéresser au groupe breton Corbeaux et à leur album Hit the Head, recommandé par Fred Bezies.

Le post-rock de Corbeaux n’est pas trop du genre contemplatif, on est plus dans le rock que dans le post, voire limite dans le punk. Ça remue pas mal, avec un son très « brut de décoffrage », qui rappelle un peu les débuts de Pelican. Il y a le côté « musique de fin du monde », mais avec Mad Max en invité-surprise (« La Bagarre »).

Hit the Head n’est pas un long album: il ne compte que six pistes pour trente-six minutes, mais avec une intensité qui compense largement. Avec des titres en français, en anglais et en je ne sais pas quoi exactement (« Ezimpurkor »), il s’agit pourtant d’un album presque intégralement instrumental.

Même si l’ambiance générale est plus rentre-dedans que dans du post-rock plus classique, ça n’empêche pas le groupe d’explorer des ambiances plus calmes, mais également très sombre, avec « 7th Avenue » et sa très belle montée en puissance ou « Sur Un Fil ».

S’il est clair avec Hit the Head que Corbeaux est un groupe qui connaît son affaire, je regrette un peu une production un peu trop crasseuse à mon goût. Alors oui, ça colle bien avec le côté « ruine et rouille » de l’album, mais je ne suis personnellement pas très fan.

Ceci mis à part, je recommande chaudement Hit the Head aux amateurs de post-rock aux frontières du post-métal. L’album est disponible sur Bandcamp pour le prix fort raisonnable de €7 en version numérique, profitez-en pour jeter une oreille.

Cet article Corbeaux: Hit the Head a été publié initialement sur Blog à part, troisième époque.

Plaisir contemplatif

Oh.. nous sommes fin février, et pourtant… le ciel est si bleu aujourd’hui ..! Difficile de rester concentrée sur mon écran…

4

Projet_04 / Le GIF animé


Le terme méditation désigne une pratique mentale ou spirituelle. Elle consiste souvent en une attention portée sur un certain objet de pensée, ou sur soi (…) C’est une pratique visant à produire la paix intérieure, la vacuité de l’esprit, des états de conscience modifiés, ou l’apaisement progressif du mental, voire une simple relaxation, obtenus en se familiarisant avec un objet d’observation (…).


Dans le cadre de ce projet, j’ai analysé le GIF en tant qu’outil de présentation. Les GIFS ont, par l’enchaînement continu d’une même action, un aspect méditatif et contemplatif que je trouve très intéressant à exploiter. Dans ce même ordre d’idées, j’aimerais associer mon thème du corps humain à cet aspect méditatif que procure l’absorption des GIFS, tout en réfléchissant une façon pertinente d’associer les deux.


L’exploitation du thème du corps humain est plus large que sa simple représentation dans une photo/vidéo. Son utilisation peut se faire au niveau de la réception (en tant que public-spectateur) qu’on a: comment nous sentons-nous (dans notre corps) après avoir regardé une vidéo? Comment cette succession d’images peut-elle influencer notre état d’esprit (de façon positive ou négative?) Comment est-il possible d’avoir un impact sur le corps humain avec un projet de nature artistique?


Le corps humain est un thème universel: nous avons tous un corps, et nous le connaissons. Douleur, plaisir, chaleur, froid, sensations, bref, nous partageons des réalités qui sont communes à chacun. Si, par exemple, nous regardons quelqu’un se faire brûler, nous allons inévitablement trouver cela désagréable, tout simplement parce que nous sommes capables de transposer cette douleur sur nous-même. Cette reconnaissance explique que nous nous identifions à ce que les autres vivent.


Je présente deux GIFS pour ce projet: le premier est une femme, dans un lit, que se caresse les cheveux. Le deuxième présente les mouvements de respiration de cette même personne. Ces gestes sont simples, familiers, quotidiens. Ils sont associés au bien-être, au calme et à la sérénité.


Pour que ce projet fonctionne, je vous suggère de regarder ces deux GIFS (voir liens “GIFS ANIMÉS”) pendant 10 minutes chacun.


Comment vous sentez-vous?