codet

Dia bernama Codet

Akhirnya aku memberikannya nama itu. Nama yang sebenarnya mengartikan banyak hal tentang “bagaimana aku” selama semester belakangan di Bandung. Perjumpaanku dengan nama codet dan orang-orang di balik layar nama itu.

Mereka memanggilku Codet.

Aku bukan tanpa nama.
Aku juga bukan kehilangan nama.
Aku hanya gagasan.
Dan aku adalah kesan.
.
Mudah merekam cerita.
Jika ada hasrat terbuka.
Mudah merapal asmara.
Jika berani jatuh cinta.
.
Tidak melulu dua insan.
Yang berujung pada kebahagiaan.
Bisa memang banyak nama.
Jika mereka merindukan kita.

Beruang merah. Aku membawanya dari Bandung. Entah kenapa, aq ingin membungkus kenangan Bandungku dalam satu simbol memori. Beruang ini berarti. Beruang merah yang terlalu rapuh dan biasa. Tapi di balik keberadaannya, aku telah berhasil. Menemukan tirai dan jendela terbuka lainnya. Tersingkap ramah, lalu membagi panoramanya buatku. Biar saja singkat dan aku terlupakan. Tapi banyak, aku menyimpannya lekat di sini (tunjuk dada).

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville. 

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville. 

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville. 

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville. 

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville. 

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville. 

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville. 

Opération séduction à Coaticook pour attirer des immigrants 

Une vingtaine d'immigrants de l'Estrie qui cherchent du travail ont eu l'occasion vendredi de rencontrer des employeurs de Coaticook qui ont besoin de main-d'oeuvre. Ces rencontres se sont déroulées dans le cadre de la Tournée de familiarisation des industries, une initiative imaginée par la ministre du Développement international et de la francophonie et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

La députée faisait partie de la délégation qui a pris l'autobus en direction de Coaticook. Elle était accompagnée de citoyens originaires de la Syrie, du Congo, d'Afghanistan, d'Irak, du Laos et d'Amérique du Sud.

Les chercheurs d'emploi ont eu droit à un tour de ville puis ils ont visité quatre entreprises. La Laiterie Coaticook, le fabricant d'armoires de cuisine Cabico, Codet et Géo Sheard figuraient sur la liste. 

Des organismes qui oeuvrent auprès des immigrants faisaient aussi partie du groupe. L'Association éducative transculturelle de l'Estrie estime que l'exercice est un succès sur toute la ligne.

Tous les immigrants qui ont participé à l'activité ont déjà franchi l'étape de la francisation. Ils sont prêts à être embauchés. D'autres municipalités aimeraient attirer des immigrants pour soutenir la croissance de leurs entreprises. C'est le cas à St-Malo et à Waterville.