cinq cents

Déterminants

A déteminant is a word that introduces a noun in a sentence, like determiners and articles in English. As such, it is always followed by a noun, although in some cases, the two words will be separated by an (or more) adjective.

There are several types of déteminants in French:

Déterminant défini (Defined article): Introduces a known noun (like “the” in English) – le, la, l’, les, du, au, des, aux

E.g. : la pomme – the apple

Déterminant indéfini (Indefinite article): Introduces an unknown noun (like “a” in English) – un, une, des, chaque, plusieurs, tout, toute…

E.g. : un enfant – a child

Déterminant partitive (Partitive article): Introduces a noun that cannot be counted (such as sand, rain, etc.) – du, de l’, de la, des

E.g. : du sucre – sugar

Déterminant numeral (Numeral article): Indicates the quantity of a noun (usually through numbers) – un, une, deux, cinq, cent, mille…

E.g.: deux amoureux – two lovers

Déterminant possessif (Possessive article): Indicates possession (like “my” in English) – mon, ton, son, ma, ta, sa, notre, votre, leur, mes, tes, ses, nos, vos, leurs

E.g. : tes voisins – your neighbours

Déterminant démonstratif (Demonstrative article): Introduces a noun that is present in the context (like “this” in English) – ce, cet, cette, ces

E.g. : cette maison – this house

In most cases, déterminants must agree in both gender and number with their respective nouns. However, there are exceptions: numeral articles are invariable in every case, except when the numbers vingt (twenty) and cent (hundred) are preceded by another number but do not have any numbers after it. Therefore, “eighty boats” is translated as quatre-vingts bateaux and “three hundred boats” are trois cents bateaux, but “eighty-one boats” and “three hundred and one boats” are quatre-vingt-un bateaux and trois cent un bateaux respectively.

Vous dormez sur vos deux oreilles
Comme on dit
Moi je me promène et je veille
dans la nuit

Je vois des ombres j’entends des cris
Drôles de cris

C'est un chien qui hurle à la mort
C'est un chat qui miaule à l'amour
Un ivrogne perdu dans un corridor
Un fou sur son toit qui joue du tambour

Vous dormez sur vos deux oreilles
Comme on dit
Moi je promène et je vielle
dans la nuit

Et j'entends les cris d'un sidi
enfermé au poste de police
Cinq ou six agents en bras de chemise
Sans trop se presser s'acharnent sur lui

Vous dormez sur vos deux oreilles
Comme on dit
Moi je promène et je vielle
dans la nuit

J'entends aussi le rire d'une fille
Qui pour satisfaire le client
Simule la joie simule le plaisir
Et sur le lit se renverse en hurlant

Vous dormez sur vos deux oreilles
Comme on dit
Mais soudain le client prend peur
Dans la nuit

Il crie comme chez le dentiste
Mais c'est beaucoup plus sinistre
De dessous le lit un homme est sorti
Et tout doucement s'approche de lui

Vous dormez sur vos deux oreilles
Comme on dit
Moi je promène et je vielle
dans la nuit

Et le client tourne de l’œil dans la nuit
Pauvre homme qu'un autre homme assomme
Pour une petite question d'argent
Pour une malheureuse petite somme
Peut-être quatre cinq ou six cents francs

Vous dormez sur vos deux oreilles
Comme on dit
Et client tourne de l’œil 
dans la nuit

Demain sa famille prendra le deuil
C'est tout cuit
Vous dormez sur vos deux oreilles
Bonne nuit.
—  Jacqures Prévert - Les bruits de la nuit
Number Rules in French

Numbers are pretty confusing in French (I’m looking at you quatre-vingt-dix-neuf). But as if counting wasn’t difficult enough, there are rules about how to write the numbers. Usually, it is not necessary to write numbers bigger than ten, but in there case that you do, here are the rules:

1. When to hyphenate

Numbers must take a hyphen if they are inferior to a hundred, EXCEPT for vingt et un (21), trente et un (31), quarante et un (41), cinquante et un (51), soixante et un (61), and soixante et onze (71).

e.g.: trente-six, dix-sept, soixante-dix-huit, cent vingt-deux

2. Twenty and one hundred

If the number is used as an adjective (to qualify a noun), it must always be invariable. The only two exceptions are twenty and one hundred. These numbers can take an s when two conditions are present:

- the number must be multiplied;

- the number cannot be followed by another.

e.g.: quatre-vingts, cinq cents, BUT quatre-vingt-un, trois cent quatre

3. Thousand, million, and billion

First, I would like to point out that there are two words in French that mean “thousand”: mille and millier. The difference is pretty simple: mille refers to specific quantity while millier is more vague. In addition, “billion” in French is milliard, not billion. The latter translates to “trillion”.

The rule for these numbers is divided in two parts:

a. Mille

When mille refers to a unit of measurement (the mile), it can be plural.

e.g.: Elle court deux milles chaque matin.

However, if it refers to a number, it is always invariable.

e.g.: Le divan coute deux mille dollars.

b. Millier, million, milliard

These numbers are always nouns and as such, can be plural or singular.

e.g.: Il y a sept milliards de personnes dans le monde.

Année: Période de trois cent soixante-cinq déceptions.
—  Ambrose Bierce, Le Dictionnaire du Diable
(The Devil’s Dictionary)
Angoisse, ma belle angoisse, dis moi qui est la plus frêle.

Mon anxiété c'est mon double, c'est comme une petite bête, une boule informe, toujours présente, toujours là pour moi.

Je vais essayer de m'en détacher, car elle n'est pas moi

Je vais essayer de l'écrire.

Aujourd'hui je me suis réveillée, elle s'est assise à califourchon sur mon ventre, cette petite chose, elle s'est agrandie d'un coup et m'a frappée en pleine figure. Bonjour. Ou plutôt non, mauvais jour, comme hier, tu sais, ça va chier. Dès le matin. Alors je reste sous la couette. Elle se met derrière moi en position de cuillère et commence à me chuchoter à l'oreille : « bon il faut que tu te lèves parce qu'il faut que tu fasses du vélo mais si tu restes tu auras pas le temps parce qu'il faut que tu fasses aussi ta quiche pour ce midi il faut que tu manges aussi ton petit déjeuner et puis y a plus de batterie dans l'ordinateur il faudrait que tu lises aussi et puis souviens toi il y a ton exposé et ton linge dans la machine à étendre il faut que tu partes d'ici deux heures il faut que tu finisses cet exposé pour après les vacances il faut que tu rattrapes tes cours que t'as raté parce que je faisais que de te parler comme ça et je t'ai retardée il faut aussi que tu fasses ton interro en retard et puis finir aussi ce livre de cinq-cent cinquante pages parce qu'il faut que tu fasses ton exposé dessus il faut que tu lises aussi l'autre livre et il faut que tu te replonges dans ton mémoire et que tu lises ce livre et puis ce livre et puis ce livre et puis tu sais il faut que tu arrives a lire plus de trente pages par jour je sais que je te prends la tête mais tu sais il faut parce que sinon tu vas tout rater tu te souviens qu'il y a l'agrégation les mille pages de grammaire les livres à lire l'année prochaine mais avant le mémoire en avril et les heures de travail que ça va te demander au fait tu veux pas une cigarette ? Une bière ? Huit bières ? Comment ça tu ne vas pas bien d'accord je te laisse deux minutes avec ton tout petit Courage et je reviens de suite.»

Je me suis levée, j'ai mis mes affaires de sport, je suis arrivée dans le salon, vide, silencieux, j'ai ouvert les volets, j'ai renoncé à faire du sport, j'avais mal au ventre. Mon café a le goût de chaussette, le petit déjeuner pas de goût, j'ai regardé mon 6e épisode en deux jours (tout le monde me demande toujours comment j'ai le temps de voir autant de séries). La petite bête informe, pendant tout ce temps, avait noué mes tripes autour de mes chevilles et se laissait traîner lourdement derrière moi sur le sol. Elle a refait son speech :

« il faut que tu manges aussi ton petit déjeuner et puis y a plus de batterie dans l'ordinateur il faudrait que tu lises aussi et puis souviens toi il y a ton exposé et ton linge dans la machine a étendre il faut que tu partes d'ici une heure il faut que tu finisses cet exposé pour après les vacances… » et puis elle a continué ainsi : « tu sais y a la poubelle qui va déborder tu l'as pas sortie hier il faudrait faire la vaisselle et puis nettoyer parce qu'il faut que tu prépares aussi tes affaires que tu t'habilles et puis te maquille et puis tu sais y a tout a préparer et penser demain qu'il faut que tu ailles au centre ville mais prend la voiture ou peut-être le bus mais a pied c'est trop long et puis je suis dans ton ventre et je tiens à y ». Elle a surtout continué à tirer sur la boule dans le ventre, à l'écarteler aussi. J'ai dis merde. Il faut que j'arrive à me détendre surtout, à la faire taire cette connasse. Culpabilité, qui fumait dans un coin s'est contentée de lâcher un sale rire, elle aussi elle passe son temps à se moquer de moi. Bon et cet exposé ? Mais comment au juste on se débarrasse de l'anxiété ? Tu devrais penser à ton linge, j'ai pas envie de bouger. Il faut que je me batte, je peux pas rester comme ça, on t'as laissé un message, tu vas les rappeler quand ? Je déteste le téléphone.

L'anxiété ce n'est pas moi. L'anxiété c'est mon cerveau qui délire et qui a peur des événements extérieurs. Ou plutôt, c'est simplement l'expression de l'interprétation qu'en fait mon cerveau. Je suis capable d'y arriver, mais j'ai une peur bleue de ne pas réussir. Alors le cerveau bloque. L'événement est à portée, il suffit de grimper vers. Mais l'anxiété concentre le dénivelé de deux années dans la toute petit boite de la journée. Mon anxiété veut me faire rater, parce que c'est sans doute plus facile de rater que de se battre. Elle peut rester sur On, laisser le filet de voix se dévider, me laisser seule face à ça. Je l'écouterai simplement, en faisant ce que j'ai à faire. Tant pis pour le poids du ventre, tant pis pour la solitude, tant pis pour l'avenir qui ne m'inspire déjà que du regret. Je vais sortir marcher. Je vais essayer. Tant pis. Tant pis pour l'ennui, pour les pensées qui tournent à plein régime, tant pis pour les murs invisibles qui ont poussé dans ma maison et qui m'empêchent de circuler, tant pis pour les vêtements qui traînent par terre et pour le temps que j'aurais perdu à cause de la culpabilité, tant pis pour les journées grises et trop longues, tant pis pour les pensées morbides et les faiblesses alcoolisées.

J'aurais au moins réussi à créer quelque chose à partir d'elle.  

Numbers

Hey buddies,

In this “lesson” I am going to teach you how to write the French numbers correctly, orthographically speaking. This will be helpful for learners of all levels, ‘cause even if you think you know the French numbers, it is always tricky to write them, especially the biggest ones, things like when to use and when not to use a hyphen.

I’ll leave the most basic things to you, as you can google it easily and learn. So before reading this be sure you know at least how to say the basic numbers.

1.  Reform of French orthography

               There was a reform in the French orthography in 1990 that recommends that every cardinal number should use the hyphen to link the words in its composition (only cardinal numbers). Remembering that this is not mandatory, it is just a recommendation to make it easier to write the numbers and to be able to differ some numbers, in fractions, for example. The numbers can be written in both ways, considering the reform or not. (vingt et un or vingt-et-un)

2. Rules for cardinal numbers

(The rules that are going to be shown below does not take in consideration the reform from 1990)

2.1 Numbers 1 to 20

           These numbers have its own name, without following any rule. Just always remember to put an hyphen in dix-sept, dix-huit and dix-neuf.

2.2 Numbers 21 to 69

           These compound numbers use the multiples of 10 with the following number from one to nine. Just be careful that the numbers 21, 31, 41, 51 and 61 does not have a hyphen, they use the word ET instead.

21 : vingt et un

22 : vingt-deux

35 : trente-cinq

2.3 Numbers 70 to 99

           These are the most complicated ones for French learners as they don’t follow the normal logic of using multiples of 10. All of them are written with hyphen, linking both parts of the number, except for the number 71. Ex :

71 : soixante et onze

81 : quatre-vingt-un (this doesn’t follow the same logic as the numbers from 20 to 69, when we didn’t have a hyphen with the numbers 21, 31, etc.)

91 : quatre-vingt-onze (doesn’t follow the logic used in the number 71 either)

2.4 Numbers above 100

           These numbers does not take a hyphen, only the part that originally has the hyphen (number below 100). Ex :

101 : Cent un

118 : Cent dix-huit

200 : Deux cents

2008 : Deux mille huit.

2500000 : Deux millions cinq cent mille

OBS : - We put an S at the end of CENT only when there is nothing after it, like in 200, 300, 400, etc.

- The word mille is invariable, so always used WITHOUT the letter S at the end.

- Million, Milliard, Trillion, etc. take the plural form if they are preceded by a number higher than 1.

 3. Belgium

               In Belgium, the following multiples of 10 are used differently:

70: soixante-dix (FRA) — septante (BEL)

90: quatre-vingt-dix (FRA) — nonante (BEL)

               Of course, the following 9 numbers after each of these ones follow the same rule (ex: 75 - septante-cinq)

4. Ordinal numbers

               The general rule for ordinal numbers is that they follow the orthography used in their respective cardinal numbers, always adding -ième at the end.

17: dix-sept — dix-septième

21: vingt et un — vingt et unième

403: quatre cent trois — quatre cent troisième

Some observations:

1: premier

19: dix-neuf — dix-neuVième (the ordinal numbers finished by NEUF will always have the letter F changed by the letter V)

5: cinq — cinqUième (if the number finished in a Q, we put an U before -ième)

5. Fractions

               In fractions, there is a numerator, the one that goes on top of the fraction line and which is always cardinal, and there is the denominator, the one that goes below the fraction line and it is an ordinal number in the plural form Ex:

(exceptions are the first 3 fractions, having 2, 3 and 4 on the denominator, like shown below)

½: un demi

5/3: cinq tiers

9/4: neuf quarts

5/7: cinq septièmes

8/15: huit quinzièmes

14/25: quatorze vingt-cinquièmes

OBS: We do not use a hyphen to link the numerator to the denominator



Well, this was very long but I consider it very important and it’ likely that learners won’t know all these rules and exceptions. Hope you’ve liked it, see ya soon.

La scène de cette lutte ancienne, enregistrée par Froissart, s'appelle encore
«Altura de los Inglesos».
Cinq cents ans plus tard, les soldats de Wellington se battaient sur le même terrain.

- Dis, ce qui t'a vu sur la colline,
Campesino Garcia ?
- J'ai vu ma génisse tannée là-bas,
Un sentier d'archers, dépensés et nus,
Et un petit homme sur une jument
Équitation lente devant eux.

- Dis, ce qui t'a vu dans la vallée,
Campesino Garcia ?
- Là, j'ai vu ma brebis agitée
Et une armée traversant,
Gros et courageux les pennons ont volé
Des lances les attendent.

- Alors, ce qui t'a vu sur la colline,
Campesino Garcia ?
- J'ai vu à côté de la traite,
Blanc avec envie et noir avec boue,
Le petit homme aux yeux enflammés
Marshalling ses archers.

- Alors, ce qui t'a vu dans la vallée,
Campesino Garcia ?
- Là, j'ai vu mes deux bœufs,
Et au milieu de mon grain non coupé
Tous les hommes rusés de l'Espagne
Spourant pour leurs personnages.

- Non, mais il y a plus à dire,
Campesino Garcia !
- Je ne pouvais pas attendre la fin de la vue;
J'avais plus de choses à faire
Tendance sur la brebis agneau
Au milieu du trèfle.

- Ah, mais dites-moi ce que vous avez entendu, Campesino Garcia !
- En criant du côté de la montagne,
En criant jusqu'au soir;
Mais il a diminué et il est mort
La durée de la traite était terminée.

- Non, mais je ne t'ai vu plus rien,
Campesino Garcia ?
- Oui, je les ai vus se coucher là-bas,
Le petit homme et la jument;
Et dans leurs rangs, la foire des archers,
Avec leurs bâtons avant eux.

- Et les hommes rusés de l'Espagne,
Campesino Garcia ?
- Silence !
Mais nous sommes espagnols aussi ;
Plus je ne peux pas vous dire :
Que le béni de Dieu, comme la rosée,
Installez-les doucement.

—  A Forgotten Tale - Doyle, Arthur Conan

“Il est ainsi des hommes dont l’étrange naïveté parvient à puiser des forces dans les racines de la littérature qui les ont façonnés. Et celles de Vernaud remontaient à l’Iliade d’Homère, à l’Odyssée d’Ulysse, à la légende de Léonidas et de ses trois cents spartiates combattant l’armée perse aux Thermopyles ; elles se prolongeaient avec l’épopée de Roland à Roncevaux, avec les figures de Duguesclin et de Bayard, avec celles, anonymes, des pontonniers du général Éblé construisant leurs ouvrages impossibles dans les eaux de la Bérézina pour sauver leurs camarades de la Grande Armée. La présence de ces hommes avait habité son enfance, la certitude de leur existence l’avait réconforté sous le pilonnage de l’artillerie allemande : on pouvait toujours faire face. Et plus Vernaud songeait à ces visages d’un autre temps, plus il marchait gaillardement et chantait et redressait la tête et gonflait la poitrine. Il était fier de ses racines et de l’arbre qui avait poussé au-dessus depuis deux mille cinq cents ans ; il était l’une des ultimes branches de cet arbre, comme tous les hommes qui l’entouraient - comme les Allemands eux-mêmes et là était peut-être la tragédie.

Jamais il ne s’était dit qu’il était la victime d’images toutes faites l’enchaînant à son éducation de petit provincial. Un professeur d’histoire lui avait jeté un jour avec dédain qu’il était le pur produit d’une civilisation ne lui laissant aucune liberté de choix, qu’il était le prisonnier d’une culture dont le piège se refermerait tôt ou tard sur lui. Vernaud avait ri en secret, se moquant parfaitement de ce qu’on pouvait penser de lui. Il était ce qu’il était avec conscience et bonheur : le sous-lieutenant Vernaud, sorti major de Saint-Cyr, héritier d’une lignée de modèles d’énergie à qui il devait loyauté - et son heure finirait bien par venir.”

Je m'effondre. Place Vendôme à sept heures du matin. Une fille à genoux qui mord sa main ensanglantée. Et qui hurle. Qui hurle une plainte incohérente. Comme si le désespoir avait pris forme. La forme d'un cri. Je crie la fin d'un rêve, je cris la fin du monde. Je crie la fin de l'homme que j'aime et qui s'est planté comme un con, en sortant de boîte, dans sa caisse à cinq cent mille balles qui n'a même pas été foutu de le préserver. Mort sur le coup. Mort. Je crie l'atroce réalité de cette vie de merde qui donne, et qui reprend. Je crie ce qu'on a vécu, ce qu'on aurait pu vivre encore. Je crie ce qu'il est. Était. Ce qu'il aurait pu devenir. Je crie ma détresse, ma douleur, mon amour, mon amour, mon amour…
—  HELL

Just for fun, here’s a list of all the letters that can be silent at the end of a word in French:

  • b    (plomb)
  • c    (blanc)
  • d    (froid)
  • e    (foie)
  • f     (clef)
  • g    (sang)
  • h    (euh)   okay that’s not reeeaally a word and h is always silent anyway but still
  • l    (cul)
  • m and n, while not pronounced ‘as such’, are necessary to nasalise the vowel so while they’re kinda silent the pronunciation would change if they weren’t there
  • p    (drap)
  • q    (cinq)   NB the q is pronounced in isolation but in compounds such as cinq minutes or cinq cents it’s often silent
  • r    (parler)
  • s    (bras)
  • t    (chat)
  • x    (voix)
  • z    (nez)

That’s literally more than half the alphabet

I love French