chaoffthewall

Un film sombre et poignant qui emprisonne ces personnages les uns après les autres. La lenteur et la pression du film nous immerges à travers cette ambiance sans lendemain afin de vivre l’histoire à notre tour, image après image. Les prisonniers ne sont pas seulement les deux petites filles mais tous les personnages qu’endosse le film Prisoners. Chacun à leur tour s’enferme dans leurs idées et devienne prisonniers de leurs actes. Hugh Jackman endosse son rôle à merveille. Ce père aimant qui lâche peu à peu sa noirceur, sacrifiant son humanité pour le sort de son enfant s’affronte et fait face au Detective Loki, interprété par Jake Gyllenhaal qu’on avait pas vu aussi bien dans un rôle depuis Zodiac. Il a cette manière de montrer son désintérêt face à la situation, mais il en fait finalement une affaire personnel. Même si Prisoners se stagne dans son ambiance, ça donne une réelle impression d’enfermement autant aux personnages qu’aux téléspectateurs et ça jusqu’à son image finale. De son image inconfortable et sombre, Prisoners est un thriller fascinant d’une intrigue dédale porté par de bonnes performances et mené par plusieurs complexités morales. Prisoners, un réel coup de cœur.

J'ai des moments seule, d'autre toujours seule. J'ai des moments où je réfléchis, d'autre où je pense. J'ai des moments où je me remets en question, d'autres où je te remets en question. J'ai des moments où je te mettrais en points dans la gueule, d'autres où je te mettrais tout de même un poins dans la gueule. J'ai des moments accompagnés, d'autre partagés. J'ai des moments où j'ai cette boule au ventre, d'autre où cette boule explose. J'ai des moments où je préfère partir, d'autre te voir partir. J'ai des moments… 

C'est pas comme si la vie était simple. Elle est compliquée, dure et pleine d'obstacles. Pourtant, elle est incroyable, fascinante et imprévisible, alors surmontons les obstacles de la vie tel un Jedi.

Voilà bien trop longtemps que je n'ai pas écrit ici. Tumblr me semble vide ces derniers temps, ces derniers mois. J'ai hâte de reprendre le travail, non parce que je m'ennuie, mais parce que j'aime travailler pour quelque chose que j'aime. J'attends des nouvelles pour un emploi chez North Face. Après deux rencontres, je pense bien avoir ma place, mais je préfère ne pas crier victoire avant d'en être sûre. J'aimerais bien rentrer en France en attendant. En attendant que tout ça ce mette en marche, j'étouffe et j'en ai marre. La raison pour laquelle j'étouffe est peut-être bien trop égoïsme de ma part, mais oui mes amis me manquent. En attendant, l'automne arrive ici. Beaucoup plus vite que prévu, mais le froid aussi arrive. Les couleurs changent, je regarde par la fenêtre et là je me sens mieux.

Last one

Dernière soirée à Boston avant de rentrer à Montréal… Ce concert fut beaucoup trop incroyable et me refais penser à ces 3 concerts où j'ai pu les voir. Je passe des journées à découvrir des artistes/groupes et je ne peux pas m'empêcher de revenir inconsciemment sur les albums de The Story So Far. Vous même savez qu'il est dure de parler, se dévoiler ou encore même de cacher une part de soi, mais lorsqu'un groupe arrive à dire où même faire ressentir tout ce qui se morfondre au fond de vous même, vous ne pouvez pas passer à côté.

Et laisser se doigts glisser sur mon ipod pour mettre cette chanson à chaque matin, m'aide simplement à me sentir plus fort un peu plus chaque jours.

J'ai déjà hâte de les revoirs.