chandeleers

Quand je prépare un petit dîner avec chandelle, que je met un truc sexy, une petite musique d'ambiance etc et que j'attends Big qui doit arriver sous peu. J'attends. encore et encore. et que monsieur se pointe avec une heure de retard, allume la télé, met le match et me dit qu'il à déjà mangé . sans rien remarquer. * je vous laisse, je met mon pyjama et je vais cacher ma déception dans mon lit. Bonne nuit…*

2

Let’s celebrate the Speak your language day with Lestat-sensei!

Célébrons le jour du « j’baragouine mon obscur patois pour une fois dans l’année sur tumblr » comme il se doit grâce aux Chroniques des Vampires~
Toi aussi, apprends le français avec le professeur Lestat !

L’expression du jour : tenir la chandelle (littéralement, « to hold the candle ») = to be the thrid wheel / to play gooseberry

Exemple : Louis tient la chandelle à Lestat qui semble s’amuser comme un petit fou.

Utile, non ? Et tellement français !

By the way, french or francophone people in the VC fandom, clap your hands (and show yourself!), I’m curious to see how many we are!

6

MUSIQUES FICTIVES - 4

un presbytère d’arbres décharnés à la stupeur frappée                 chagrin noir et corbeille de larmes :                                    la forêt décline son étrange pedigree                      en clignant ses dernières feuilles de chandelle végétale

RÉTRO-POST-SCRIPTUM 5 (MARS 2012)

ascension

Le fragment de Novalis continue : « Licht ist der Genius des Feurprozesses », « La lumière est le génie du processus du feu ». Déclaration grave entre toutes pour une poétique des éléments matériels puisque la primauté de la lumière enlève au feu sa puissance de sujet absolu. Le feu ne reçoit alors son vrai être qu’au terme d’un processus où il devient lumière quand, dans les tourments de la flamme, il a été débarrassé de toute sa matérialité*. 

Si on lisait sur la flamme ce renversement de la causalité, il faudrait dire que c’est la point qui est la réserve de l’action. Épurée à la pointe, la lumière tire sur tout le lumignon. La lumière est alors le véritable moteur qui détermine l’être ascensionnel de la flamme. Comprendre les valeurs dans l’acte même où elles surpassent les faits, où elles trouvent leur être en ascension, c’est le principe même de la cosmologie idéalisante de Novalis. Tous les idéalistes trouvent, en méditant sur la flamme, la même stimulation ascensionnelle. Claude de Saint-Martin écrit  : « Le mouvement de l’esprit est comme celui du feu, il se fait en ascension**. »

Gaston Bachelard, La flamme d’une chandelle, PUF, Paris, 1961, p. 62.

* Pour un auteur de l’Encyclopédie (article : Feu, p. 184) : « Une flamme vive et claire (donne plus de chaleur) que le brasier le plus ardent. »

** Claude de SAINT-MARTIN, Le Nouvel homme, an IV, p. 28.

Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
O Beauté? Ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.
Tu contiens dans ton œil le couchant et l'aurore;
Tu répands des parfums comme un soir orageux;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.
Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.
Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.
L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
Crépite, flambe et dit: Bénissons ce flambeau!
L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
A l'air d'un moribond caressant son tombeau.
Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
O Beauté! monstre énorme, effrayant, ingénu!
Si ton œil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
D'un Infini que j'aime l'ai jamais connu?
De Satan ou de Dieu, qu'importe? Ange ou Sirène,
Qu'importe, si tu rends, — fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine!—
L'univers moins hideux et les instants moins lourds?

wintersbarbarian asked:

"I'MMM GUNNA SWING FROM THE CHANDEL--" Falls off the chandelier with a loud crash, bringing the entire thing with her, giving a drunken giggle. "Woops."

“Sejuani!” Fiora yelped as she heard the glass crashing down. Rushing to her, she didn’t care for the glass lighting as she was more worried for her companion. “Sejuani! What did I told you about replicating stuff you see on TV? Bad! Bad! You’re not gonna cuddle with me tonight as you are to sleep on the couch tonight. No buts!”

I…

“Denim on denim, oversize coats, Stan Smiths– androgyny, if anything, is the national uniform, and any parlay into stilettos or mini skirts is generally regarded as vulgaire. And yet, the French culture is swarming with historical and cinematographic references that convey an exceptionally liberal sexual identity, from Marquis de Sade (from whose name is derived the term “sadism”), to cult classic films like Les Amants (The Lovers), to notorious politician Dominique Strauss-Kahn (“DSK”), now internationally infamous for his sexual exploits. But it’s not that Paris hides its relationship to experimental sexuality: It’s less “seedy underbelly,” more “open secret.” This is a world open to anybody who is willing to give it a try, starting with the various libertine clubs scattered all over the city, the most famous one being Les Chandelles, a Parisian institution known as the regular haunt of numerous celebrities, writers, and politicians. It’s a mysterious and compelling subculture, complete with its own behavioral and sartorial codes, and I’ll admit it: I’m curious.”

Yes, the same DSK that was accused of sexually assaulting a hotel maid in NYC….And these are his sexual exploits? Vogue online is so dangerous!

Mais alors ils s’en allaient, dansant dans les rues comme des clochedingues, et je traînais derrière eux comme je l’ai fait toute ma vie derrière les gens qui m’intéressent, parce que les seules gens qui existent pour moi sont les déments, ceux qui ont la démence de vivre, la démence de discourir, la démence d’être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller ni sortir un lieu commun mais qui brûlent, qui brûlent, pareils aux fabuleux feux jaunes des chandelles romaines explosant comme des poêles à frire à travers les étoiles et, au milieu, on voit éclater le bleu du pétard central et chacun fait : “Aaaah !”

Jack Kerouac

MORDOR !!!

Randonnée de 4 jours autour de la Montagne du Destin!!!! De son vrai nom Mont Ngauruhoe situé au Tongariro National Park. 

Etant fan du film et super enthousiastes, on décide le Nortenrn Circuit de 4 jours autour de volcan pluôt que le Crossing d’une journée. Pourquoi se rendre les choses faciles voyons!

La dernière traditionnelle photo de groupe marquant le début de la rando!


Il est là! On y est!! Mordor on arrive!


C’est à cet endroit qu’on décide si on grimpe au sommet ou non. Quoi, on peut souffrir un peu plus?? Bah c’est parti alors!


C’est quand même pas mal pentu! 2 pas en avant, un pas en arrière et quelques éboulis… 1h30 heures de montée pour 15 minutes de descente (pour ceux qui courent)


Mais arrivé en haut, on est loin d’être déçu, l’effort en valait largement la chandelle! 


Et le reste de la rando nous en met plein les yeux!

Qui a préparer des oeufs durs? ah non, c’est des fumerolles!


On quitte notre dernière hut, et sûrement la meilleure

Pour finir cette dernière rando sous la pluie, trempé jusqu’aux os! C’est la qu’on se dit que le crossing aurait peut être finalement suffit!

Aux Chandelles, nous aimons les talons hauts!!

MODE - Les dents grincent sur la Croisette. Screen Daily rapporte l'existence d'un incident sur le tapis rouge ce dimanche 17 mai, quand des femmes chaussées de talons plats ont été éconduites d'une projection de Carol, film de Todd Haynes avec Cate Blanchett, qui avait lieu dans le Grand Théâtre Lumière du Palais des Festivals.

Leur tort? Ne pas avoir mis de talons hauts selon Screen Daily qui explique que le Festival aurait d'abord confirmé l'obligation d'en porter lors des projections de gala. Une information démentie sur Twitter par le délégué général, Thierry Frémaux. Interrogé par le producteur Marc Missonier, il souligne qu'il n'y a aucun point du règlement qui exige le port de talons hauts.

Dans le guide du Festival, disponible sur le site officiel, il n'est jamais mention de chaussures. “Chaque soir, deux séances de Gala ont lieu au Grand Théâtre Lumière, vers 19h30 et 22h30 (…) Pour ces séances, le port du smoking ou d’une tenue de soirée est exigé. Pour les autres séances, une tenue correcte est suffisante.”

La source anonyme du Screen Daily assure qu'une personne portant des chaussures plates a été refoulée du Palais. “Elle portait de jolies chaussures, rien de ce qu'on peut voir sur la plage. Elle avait la cinquantaine et on lui a dit d'aller acheter une paire appropriée et de revenir.”

Asif Kapadia, le réalisateur du documentaire, Amy, sur Amy Winehouse, a aussi réagi sur Twitter, racontant une mésaventure similaire arrivée à sa femme, qui avait finalement pu assister à la projection.

Mardi 19 mai, la question était posée dès la première conférence de presse du matin à l'actrice britannique Emily Blunt, qui joue dans Sicario, de Denis Villeneuve, aux côtés de Benicio del Toro et Josh Brolin.

“Franchement, tout le monde devrait porter des talons plats. On ne devrait pas porter des talons hauts. C'est vraiment décevant. On pense que l'égalité fait des progrès…”, a-t-elle soupiré. “En signe de protestation, Benicio, Josh et moi monterons les marches en talons hauts ce soir.” a lancé ensuite le réalisateur, déclenchant les rires.

L'histoire a surtout provoqué une levée de boucliers sur les réseaux sociaux où festivaliers et critiques de cinéma s'en sont donnés à cœur joie, notamment Stephanie Zacharek, journaliste au Village Voice

Interrogé par Buzzfeed, la jeune cinéphile expliquait attendre de pouvoir assister à une séance quand un membre de la sécurité “a dit que je ne rentrerais pas à cause de mes chaussures. J’ai dit ‘est-ce que c’est la couleur ou les talons le problème?’. Il m’a dit les deux, mais je pense que c’était vraiment les talons. Je lui ai dit que je ne pouvais pas en porter, et il m’a demandé une carte handicapée, c’est surtout ça qui m’a choquée.”