cerveau

Et en fait, quand on finit une histoire, quand notre couple se brise, on a pas mal parce qu'on aimait, non, c'est juste notre cerveau qui s'dit “qui m'a foutu un boulet pareil ? Maintenant que t'es seul(e) espèce de con, comment tu vas faire pour survivre dans la savane?”
C'est juste notre putain d'instinct de survie qui nous fait nous sentir mal.

STUDYING in French

WHAT PEOPLE REALLY DO WHEN THEY STUDY

atermoyer - to procrastinate


TO STUDY

étudier - to study

bosser à fond - to work (hard)

bosser comme un fou/un malade - to work like mad

bosser dur - to buckle down

faire des recherches (sur) - to research/do research (on)

la lecture générale - background reading

travailler - to work

se mettre au travail - to get to work/buckle down

s’y mettre (sérieusement) - to buckle down


IN THE EXAM

avoir un trou (de mémoire) - to draw a blank

se creuser le cerveau/les cervelles/le ciboulot - to rack your brains

deviner - to guess

réussir haut la main - to breeze through (the exam)


TO PASS

réussir - to pass (an exam)

y aller au talent - when you pass a test without having studied e.g. j’y vais au talent

***NOTE: passer un examen ONLY means to do an exam, not to ‘pass it’


TO FAIL

échouer à (un examen) - to fail an exam

ne pas avoir son examen - to fail an exam

rater ses études - to fail your exams


ACADEMIC SUCCESS/FAILURE/ACHIEVEMENTS

être en échec scolaire - to underperform at school/be a dropout

rater ses études - to fail your course

j'ai passé les derniers jours défoncée,
le cerveau déglingué
explosée, j'voulais juste un peu oublier
mais non, rien, j'ai commencé à pleurer
Puis j'sais pas, p’t'être au 20ème joints
qui sait, fallait juste laisser la beuh allez plus loin
dans mon p'tit cerveau, j'ai commencé à rigoler

Il est 1h15, j’ai un exposé à faire pour mardi, et une fiche-notion pour lundi, mais qu’importe, j’ai une violente envie de commencer une fanfic où le FN gagne et ça part en dystopie pour tout le politique game de gauche qui doit se cacher pour pas se faire arrêter.

schizophrénie?

j'ai une amie spéciale. elle est, d'après les médecins, schizophrène. mais personnellement j'me pose des questions sur cette soit disant “maladie”.

mon amie a pris beaucoup (trop) de LSD dans sa vie. le LSD étant une drogue qui permet d'ouvrir la glande pinéale (il y a aussi la psylocybine dans les champi, la mescaline et la DMT par exemple) qu'on a dans notre cerveau. cette glande, bien souvent peu développée chez la plupart des gens, permet d'accroître les ressentis niveau sensoriel, que ce soit sur nous ou sur les autres en ressentant leur “énergie”, leurs vibrations (oui nous émettons des vibrations) et permet d'avoir un certain éveil de conscience, de mieux réfléchir.
jusque là j'espère que vous me suivez.

ayant moi-même pris du LSD, déjà que j'étais vachement sensible à ce genre de choses, j'ai en effet pu constater des choses difficiles à croire quand on est assez fermé là dessus. comme par exemple ressentir les vibrations des arbres, de la montagne, des animaux. ressentir le sang qui coule dans mes veines (mais comme si c'était normal), entendre des tout petits bruits que j'aurais jamais perçus en temps normal. faire un câlin à une personne très proche et lui “transmettre” (je sais pas trop quel mot utiliser) mon “je t'aime” et la personne me répond a voix haute “moi aussi” et j'en passe. depuis la dernière fois tous ces ressentis sont restés, et c'est juste magique. j'ai un apaisement indescriptible quand je suis dans la nature, et une réflexion beaucoup plus sereine et poussée qu'avant.

revenons-en à mon amie. elle me dit qu'elle entend l'air, qu'elle voit l'aura des gens (et je la crois elle me l'a prouvé à plusieurs reprises), et plein d'autres choses.
l'autre jour elle a fait “une crise de schizophrénie” et elle voyait un homme dans la pièce où on était. au même moment son chien s'est mis a grogné en direction de l'endroit où elle voyait le mec.

ça m'a fait réfléchir.
c'est prouvé scientifiquement qu'il existe plusieurs dimensions ou nous existons, normalement on n'est pas capable de percevoir ces dimensions ni d'y avoir accès.
je pense que mon amie n'est pas schizophrène, que ça n'existe pas. je pense que le LSD lui a ouvert trop de portes et que maintenant elle est apte à percevoir d'autres choses avec son esprit (et ça l'effraie et c'est normal).
pour moi, les personnes dites schizos ne sont pas malades, il ont juste une conscience ouverte sur d'autres choses, et comme une personne “normale” (pour moi ce n'est pas normal d'être aussi peu ouvert) ne ressentira, n'entendra, ne verra jamais tout ça, ils sont considérés comme malades.

voilà c'était ma réflexion.