caissiere

Je vais faire des courses d'appoint dans l'épicerie en bas de chez moi. Je n'arrête pas de remettre mon jean en place. Le caissier qui m'a déjà énervée à coup de “bonsoir jolie cliente, je suis contente d'avoir une jolie cliente” me dit au moment de payer :
- Ben alors, il vous va très bien ce jean!
- Hein?
- Ben je veux dire il vous va bien, vous le remontez mais il vous va bien.
Je le regarde droit dans les yeux
- Non mais c'est l'étiquette qui m'gratte le cul.
Regard interloqué.
- Ah euh oui, euh 9,20 s'il vous plaît.

je suis passer à ma banque où fais même pu déposer mes chèques, puis j'ai fais débloquer mon compte, ensuite je suis aller à la papeterie où ils vendaient des feuilles raisins, j'ai sauté sur l'occasion, sauf que j'ai un peux gruger, 1€ la feuille j'ai dis qu'il y en avait 10 et non 11…. puis j'ai acheter (oui acheter!!! me prenez pas pour une voleuse pour autant hein!) un stylo blanc, depuis le temps que j'en cherchais un, mais genre un bon, assez fin, souple, avec de l'encre liquide mais qui sèche vite (je suis pas du tout exigeante….) puis apres je suis aller à carrefour où j'ai acheter une boite de préservatif, mais aussi des tampons et serviettes hygiéniques. du coup le caissier relou qui me drague tous le temps à d'abord vu les capotes, puis je lui ai brisé ses rêves en posant (sans délicatesse) mes tampon et serviettes… j'ai briser les rêves des gens >:) nan vraiment il est tres chiant! quand je passe avec des amis il me sous entend que lui aussi veut participé à la partouze (mais il n'y a pas de partouze merde!!!) et quand je passe avec des amiEs il nous dragues toutes! un jour je suis passée avec ab, il faisait moins le malin, mais dès qu'il n'est plus là c'est reparti!
mais ce qui était vraiment cool c'est qu'il neigeait :3

In Camille’s weekly paper, Histoire des Revolutions, he has been writing about the adoption of Lafayette’s Declaration of Man and Citizen. And now, Marat is writing as well.
He bursts into the Salon on Monday afternoon, frightening our patrons with his wild eyes and unwashed clothes. They step away from the caissier’s desk as he holds up a paper.
‘L'Ami du Peuple,’ I read the title aloud. Friend of the People.
— 

Madame Tussaud by Michelle Moran

If I may quote stalinistqueens here:   marat never ever ever ever in his whole life washed his clothes. even before the revolution. he wore the same clothes since childhood. because he is dirty and evil. srsly, what is this.

Le caissier de la supérette près de chez moi où je me fournis en lait, Kinder Pingui et Ice Tea, c’est un peu mon amoureux secret même s’il est pas au courant.