c'est dans le sac

J’ai un peu envie de faire un post genre “comment grimper sur les toits à Paris” mais c’est dangereux ce truc putain, j’veux que personne meure à cause de moi quand même

Je regarde une émission sur l'aéroport de Bogota, et là les policiers fouillent la valise d'un type au hasard, ouvrent sa valise, voient plein de bouffe et… Ouvrent tout pour vérifier qu'il n'y a pas de drogue dedans.

Heureusement qu'ils n'ont pas fait ça à Mexico quand j'ai pris l'avion, y'avait tellement de bouffe que j'aurais raté mon avion avant qu'ils aient fini de tout vérifier.

anonymous asked:

JE CROIS QUE LE POINT SHIP lepoint(.)fr/politique/valls-macron-une-lutte-a-mort-10-05-2017-2126328_20(.)php

Le lien !

Je pleure. C’est trop pour ma petite âme sensible :

“Août 2014, l’idylle : (…) Le brun ombrageux, raide et tranchant, et le châtain solaire, accommodant et diplomate. (…) L'ironie de l'histoire veut que ce soit Valls qui ait propulsé Macron. Il le trouvait brillant, sympa ; il voulait dynamiser son gouvernement, la photo était belle.”

Une tragédie shakespearienne, je vous dis :

“ Nul ne se doutait à ce moment-là que Macron prendrait si vite autant de place. Une hypertrophie médiatique inacceptable pour Valls. Il fallait le voir maugréer, le 29 août 2015, dans une des froides salles à manger de l'hôtel Mercure de La Rochelle. « Il aurait dû venir ! Il est brillant, il aurait dû débattre avec les militants. Moi, c'est ce que j'ai toujours fait », s'énervait le Premier ministre.”

La rupture du 49-3 :

“L'exécutif passe en force. « Macron n'a rien dit, personne n'a rien dit. Mais personne n'était dupe de rien, se souvient Richard Ferrand, devenu secrétaire général d'En marche !. Il était comme un marathonien à qui on fait un croche-patte à 10 mètres de l'arrivée. » Des mois de travail, 400 heures de débats à l'Assemblée, 9 000 amendements étudiés, 2 000 amendements adoptés… balayés d'un trait de plume sur un parapheur.”

(Un coup je suis aww, pauvre Valli, le paragraphe d’après je suis aww, pauvre Loulou. Pauvres idiots.)

L’installation du D/s :

“Des jeux de pouvoir malsains se mettent en place. C'est ainsi que Matignon se met systématiquement à arbitrer en faveur des propositions d'Axelle Lemaire, la secrétaire d'État au Numérique, placée sous la tutelle de Macron. Pourquoi ? Uniquement parce que Macron ne la supporte pas, au point qu'il a demandé sa tête au président. Tout ce qui peut contrarier Macron est bon… pour Valls. Les petites humiliations invisibles se multiplient comme autant de piqûres de guêpe sur l'épiderme de Macron.”

Qui atteint son paroxysme lors du fameux clash à l’AN :

“« C'est Juppé que je visais », tente de se défendre Macron. « Mais alors, dis-le, dis-le ! » hurle Valls, qui reproche à son ministre de dévaloriser l'image de l'ensemble de la classe politique en mettant tout le monde dans le même sac. « C'est inacceptable. Pourquoi tu dis ça ? » lance le chef du gouvernement. Macron baisse les yeux. Ce jour-là.”

Bref, je me demande pourquoi on écrit des fics quand la réalité dépasse toujours la fiction.

Rocket scientist Nathalie Panek likes space (both outer and wide open). See what she packs for an expedition in Prince George.
La fuséologue Nathalie Panek aime l’espace et les grands espaces. Voyez ce qu’elle met dans son bagage pour une expédition à Prince George.

Photo by / par Reynard Li.

See more from our July 2014 issue.
Découvrez le reste de notre numéro de juillet 2014.

anonymous asked:

Par rapport à l'anon sur l'abstention, pour moi (attention j'exprime une opinion ne me tapez pas s'il vous plait >) le soucis avec l'abstention c'est aussi que tu te retrouves dans le même sac que les gens qui n'en on rien à foutre de l'avenir de leur pays, alors qu'avec le vote blanc tu exprimes clairement que tu voudrais voter mais que personne dans les listes sur les bulletins ne correspond à tes attentes. Donc à mes yeux le vote blanc est un acte politique, l'abstention non.

“My packing style is compulsive, impulsive, meticulous. My suitcase looks like a robot packed it. I worked at the Gap, so I can do a very clean fold. Everything is compartmentalized.”

To see what’s in Dan’s carry-on, check out this month’s issue of Air Canada’s enRoute magazine.

«J’approche les bagages de façon compulsive, impulsive et méticuleuse. On dirait que ma valise a été faite par un robot. J’ai travaillé à Gap, alors je plie comme un pro. Tout est compartimenté.»

Découvrez le contenu du bagage à main de Dan ce mois-ci dans le magazine enRoute d’Air Canada.

Photo by / par Patrick Fraser.

See what the Water brothers take in their bag as they leave to film an episode of their eco-adventure serie in Brazil.

Read more from Air Canada enRoute’s August issue.

Voyez ce qu’apportent les Water Brothers en route pour aller filmer un épisode de leur série d’aventures écologiques au Brésil.

Découvrez le reste du numéro d’août d’Air Canada enRoute.

Photo by / par
Riley Stewart.