bosserer

Mon fils à eu son brevet mention assez bien (à pas grand chose de la mention bien !! note pour plus tard : ne pas arrêter de bosser avant la fin de l’année notamment les maths des fois c’est dommage !) Oui je l’ai félicité :D ! 

Boooooon, les gars. J’ai du retard, et je sais plus trop qui m’avait tagué pour le “What’s in my bag ?” alors je le fais maintenant et YOLO.

Donc :

- La fiche d’instructions du salon pour mon piercing au septum.
- Du déodorant parce que bon, en fin de journée, je pue quand même.
- Une bouteille d’eau, ce serait bête de se déshydrater.
- De la crème solaire, j’ai assez donné niveau coups de Soleil.
- Un paquet de mouchoirs, ça énerve @je-fais-ce-que-je-veux quand je renifle.
- Un tube de crème Nivéa, parce que j’ai la peau sèche et qui me tiraille.
- Mes lunettes de Soleil, pour un style aviateur.
- Mon badge, c’est quand même mieux pour me rendre au Parc Astérix et bosser.
- Ma carte bleue, pour dépenser inutilement mon argent et le regretter.
- Mon portefeuille, avec tous mes papiers.
- Un paquet de gâteaux, pour éviter l’hypoglycémie ou pour le goûter.
- Du sérum physiologique, pour nettoyer le piercing.
- Du paracétamol, pour les curieux c’est du 1000 mg.
- Du chlorhydrate de lopéramide (de l’Imodium pour les moldus) et la raison se passe de commentaire, on est jamais à l’abri.
- Un mémento PSE 1 qui regroupe tous les gestes et procédures de secours et d’assistance au cas où un non initié me retrouve dans le mal et à besoin d’être guidé.
- De la corde, pour faire un garrot en urgence.
- Un stylo, pour noter ou faire le garrot.

Le mec avec qui je me suis prise la tête parce que j’ai pas apprécié qu’il vienne m’apprendre ce qu’est le féminisme avec des exemples certes intéressants mais totalement hors de propos veut me voir ce soir. J’ai pas envie d’y aller, je lui dit non et monsieur m’envoie “Oh mince, du coup, je vais devoir bosser pour de vrai”

Originally posted by tulio-miguel

“Franchement j'étais ultra angoissé à écrire du smut Galevain mais une fois que tu te lance c'est déjà plus simple. Il faut écrire une version avec laquelle tu es la plus à l'aise possible (genre je suis pas allé dans le trash et le direct j'ai plutôt suggérer les actes par exemple)“ @theblackwook

Ouais, je me disais aussi que pour commencer vaut peut-être mieux pas aller tout suite dans l’explicite ;) merci pour l’encouragement <3

La Révolution, si je veux ! Xavier Eman (in Revue Eléments, numéro 160)

22 heures, la place de la République est presque noire de monde. Ca sent le shit et la merguez, ambiance à la fois contestataire et détendue, quelque chose entre la fête de l’huma et un concert des Wailers. Arnaud est venu une nouvelle fois avec ses copains de fac parce que, comme eux, il est opposé à la loi sur le travail de la ministre El Kohmri, « El Konnerie » comme ils ont écrit sur l’une de leurs banderolse après un débat de plus de deux heures pour déterminer si on ne pouvait pas voir là une saillie aux relents odieusement racistes. Le travail, lui et ses potes ne savent pas bien ce que c’est mais ils sentent instinctivement qu’on veut la leur mettre à l’envers. Ils n’ont pas tort. Pourquoi bosser plus et dans de moins bonnes conditions au sein d’une économie où les milliards pleuvent comme vache qui pisse ? Toujours sur les mêmes, d’accord, mais justement, pourquoi ne pas mieux partager le gâteau, à défaut de renverser la table ? Ils sont gentiment naïfs… Valls et Gattaz leur ont pourtant bien expliqué pourquoi c’était absolument impossible, pourquoi le SMIG était un frein à l’emploi et le Code du travail un obstacle à la croissance… Mais ils n’ont pas été convaincus. Alors ils nuideboutent, comme ça, tous les soirs, sans trop savoir à quoi tout ça peut mener, juste pour dire qu’ils en ont marre qu’on les prenne pour des cons. Ce n’est déjà pas si mal. On boit des bières, on discute. Puis vient « l’assemblée général », on s’assoit par terre en rangs serrés et on commence à agiter les mains si on est d’accord et à croiser les avant-bras si on est en opposition, le tout dans une expression corporelle étrange, à mi-chemin entre le langage des signes et la danse contemporaine. Le plus souvent, on est d’accord, donc on passe de longues minutes à agiter ses mains en l’air comme de petites marionnettes surexcitées. Arnaud se sent un peu ridicule mais les autres semblent si sérieux que lui aussi s’efforce de prendre un air grave et concentré.

Tous les points de l’ordre du jour ayant été validés – dans un but qui échappe à presque tous les participants… – on peut retourner boire un coup et dragouiller un peu.

« Tiens, elle serait pas mal, elle, si elle se lavait les cheveux… » pense Arnaud à la vue d’un petite brune joviale portant une veste de treillis sur laquelle est planté un badge « Tous frères de misère ! ». Ayant un peu honte de sa réflexion qui lui fait penser aux habituelles remarques à la con de son père, il détourne vite son regard de la chevelure crasseuse pour se concentrer sur le visage de la jeune fille. Il a déjà vu ces traits quelque part, à la sortie d’Henri IV lui semble-t-il, mais oui, il connaît cette fille, c’est Hermione de Saint-Braisé, sa quasi-voisine qu’il côtoyait jadis au catéchisme. Avec son nombril à l’air et son anneau dans la narine, elle a plutôt bien évolué. Il lui adresserait volontiers la parole mais sa timidité le retient. Beaucoup de grands révolutionnaires sont aussi de grands timides, du moins paraît-il, en tout cas croit-il se souvenir…

Une pancarte « Pour le contrôle de la circulation des capitaux » croise un calicot « A bas les frontières ! », un type invective les CRS, de loin, deux autres jouent aux cartes sur le trottoir, de nombreuses têtes sont plongées dans leur smartphone, l’ennui commence à s’installer.

Tout à coup un tumulte dans un coin de la place, des jeunes de banlieues sont venus faire leurs courses. Ils bousculent, arrachent quelques téléphones, quelques paquets de cigarettes, distribuent aussi quelques claques aux rares récalcitrants… La peur et la soumission qu’ils inspirent les fait rire à grands éclats. Ils se savent intouchables en ce lieu de vénération de leur martyr minoritaire, presque admirés. Des membres du service d’ordre leur demande poliment de s’éloigner, ils vocifèrent quelques insultes, pour la forme, puis s’en vont vers d’autres activités plus sérieuses. Le calme est revenu. Il ne s’est rien passé. Le réel a été évacué. On recommence à parler de mixité sociale, de centres d’accueil, de village global et de fraternité universelle…

Le petit matin approche maintenant dans une pâleur discrète. Le Grand Soir est une nouvelle fois reporté. La Nuit Debout va se coucher, ne laissant derrière elle qu’un monceau de déchets et de détritus divers et variés que quelques vrais prolétaires habillés de vert viendront bientôt ramasser tandis que les fils de pharmaciens et les étudiants en sociologie sombrement doucement dans les limbes glorieuses d’un sommeil bien mérité.

Test : Quel genre de trou du cul es-tu ?

Comme ça, juste pour savoir.


Question 1 - Un matin, au lycée, un/e pote arrive en galère et te demande : « Steuplé laisse-moi recopier ton DM de maths, j'ai pas eu le temps d'le faire, j'suis dans la merde…». Évidemment, tu sais très bien qu'il/elle a rien foutu du week-end :

♥ « Putain, t'es vraiment con/ne. Tu m'le rends à la pause hein ! »

♣ « Pfff…franchement j'ai fais de la merde (faux)…laisse tomber… »

♦ « Ah bah non hein, t'avais qu'à bosser au lieu de jouer à Euro Truck Simulator ! »

♠ …


Question 2 - T'es dans le bus et y'a deux mecs qui se roulent une grosse galoche :

♠ …

♦ « Ooooh mais ça va là ? On vous dérange pas ?! Y'a des hôtels pour ça hein ! »

♥ Tu souris genre « aaaw tro kawaii n_n » puis tu tournes la tête parce que tu préfères regarder ton crush qui est assis(e) au fond.

♣ Tu rougis comme un teub et tu descends vite.


Question 3 - Pour toi, Banania c'est :

♦ Sûrement le prénom de ton voisin noir.

♥ Du Nesquik en moins bon.

♣ Tu préfères le thé.

♠ …


Question 4 - Qu'est-ce qui te paraît le moins relou à regarder ?

♣ Les Ch'tis à Juan-les-Pins

♥ TPMP

♠ …

♦ Julie Lescaut


Question 5 - A la caisse d'un magasin, tu remarques que la personne devant toi a planqué un paquet de Granola sous sa doudoune :

♦ « Hé oh là ! Vous reposez ça immédiatement hein ! Madaaaame, il/elle a volé des gatooooo ! »

♠ …

♣ Tu fais comme si t'avais pas vu.

♥ Tu lui chuchotes : « J'dis rien si tu m'files un sachet en sortant.»


Question 6 - Choisis :

♥ Homer Simpson

♦ Charles Montgomery Burns

♠ …

♣ Waylon Smithers (j'avoue j'ai cherché son prénom sur Google)


Question 7 - Un mec relou de chez Green Peace t’accoste dans la rue :

♥ « Déso, j'ai pas le temps/ça m'intéresse pas »

♠ …

♦ « Oh nooooon pas encore ! Vous m'faites chier, laissez-moi tranquille, merde ! »

♣ T'as peur de le rembarrer alors tu subis son discours sans rien dire.


Question 8 - Les boîtes de nuit c'est :

♥ Pas terrible.

♣ Une angoisse.

♦ L’œuvre du Malin.

♠ …


Question 9 - T'es abonné(e) à Netflix. Un soir, ton/ta pote t'appelle en speed et te demande de lui prêter ton compte le temps d'une soirée parce qu'il/elle compte gérer quelqu'un :

♠ …

♣ « Euuuh…en fait j'me suis désabonné/e (faux)…déso… »

♥ « YOU GO GLEN COCO ! »

♦ « Ah nan et je fais comment moi ? T'as qu'à t'abonner, t'auras un mois gratos ! J'paye pas pour les gens moi hein ! »


Question 10 - Last but not least :

♥ Pain au chocolat

♣ Chocolatine

♦ Croissant au chocolat (sérieusement ?)

♠ …


Check les résultats !


Keep reading

- Tu fais quoi dans la vie ? - Du tricotin !

Quand je vois l’entrain que je mets à préparer mon concours, je me dis qu’il y a un hic …

Quand je pense au temps que je passe à faire du tricotin, du fil de fer, du découpage au lieu de préparer mon concours, je me dis qu’il y a un hic (même si c’est plus facile de faire du tricotin 5 minutes par-ci 5 minutes par-là que de prendre une demi-journée pour bosser mes cours).

Pourtant, de toutes les solutions de “salariées” qui s’offrent à moi, être ATSEM est ce qui semble le plus raisonnable et le plus plaisant pour moi. Et puis, je viens de découvrir que les bons mois, on fait parties de la classe populaire et les moins bons, de la catégorie des pauvres … 

Donc, il faut ab-so-lu-ment que je travaille et que je fasse rentrer de l’argent d’une façon ou d’une autre. En plus, même si j’ai le concours d’ATSEM, je ne travaillerai certainement pas avant la rentrée 2017.

Du coup, je profite de la Tumblrsphère  pour vous sonder un peu, les gens :

Question 1 : Si vous trouviez ma boutique en ligne, est-ce que, potentiellement, vous auriez envie d’acheter des choses comme ça, sachant que tout est personnalisable, de la couleur au texte ? 

Question 2 : J’en ai parlé un peu avec @vivelavie-et-moi et elle m’a conseillé les plate-formes Etsy, Mylittlemarket et Dawanda. Je ne les connais pas vraiment même si j’achète de temps en temps sur Etsy. Les gens qui les connaissent et les pratiquent, laquelle se prêterait le mieux à ce que je fais ? Est-ce qu’il est vraiment judicieux d’être sur un site comme ça sachant qu’il y a plein d’autres gens qui font les mêmes choses ? 

Question 3 : Qu’est-ce qui pourrait faire la différence pour que ce soient mes produits que vous achétiez plutôt que les autres produits similaires ? 

Merci d’avance à vous tous qui prendre le temps de me répondre, d’éclaircir un peu tout ça et de m’aiguiller dans ce dédale !!!!

Le retour du drama dans le french side. Et sinon, vous pouvez pas vous ignorer ? C’est beau de se défendre les uns et les autres mais ça va encore trop loin, cette affaire. Je ne dis pas que la demoiselle a eu raison de dire ce qu’elle a dit, mais vous êtes plusieurs à lui tomber dessus et c’est stupide, je vais vous dire pourquoi. Parce qu’en faisant ça, vous appliquez les méthodes qu’on a longuement critiqué. Alors ouais, elle a lancé les hostilités vous me direz mais je pense qu’on est tous suffisamment grands maintenant pour nous comporter comme des adultes et non des gamins. 

Vous sentez pas obligé de me répondre, je dois aller bosser et j’ai pas le temps de répondre à un potentiel débat. 

L’anecdote du jour : j’ai vu Laurent Baffie de la fenêtre du mon bureau à l’occasion d’un mariage et c’était le gros dawa, je vous raconte pas le bruit pour bosser avec la musique + enchaîner sur le gars qui se ramène avec son saxophone pour nous jouer des partitions romantiques. Bon au moins c’est un quartier vivant on va dire.

Sinon je suis un peu dans le merde pour la rentrée parce que clairement je vais rien avoir ou je m’y suis prise trop tard pour postuler, puis surtout j’ai aucune idée précise de ce que je veux faire.Du coup je sens qu’en septembre je vais devoir chercher un travail, bosser pour le concours ifsi, prier pour le réussir et si je suis prise espérer que ma phobie de planter des aiguilles dans des veines passe. \o/

JOURNÉE DE MERDE JOURNÉE DE MERDE JOURNÉE DE MERDE JOURNÉE DE MERDE JOURNÉE DE MERDE JOURNÉE DE MERDE JOURNÉE DE MERDE JOURNÉE DE MERDE Ça avait si bien commencé, jogging, craché mes poumons parce que trop fumé hier soir pour étouffer mon envie de baiser avec l'alcool mais c'est pas grave, tout va bien. Prévu de lire et de bosser sur le deuxième sexe SEULE cet après midi, tout va bien. Mais non tu m'appelles, je veux pas te voir, tu m'emmerdes, pas le choix t'as toujours été la, comme attendu je me fais CHIER MAIS CHIER, l'absurdité de ma vie m'éclate au visage, MERCI. C'est pas grave tout va bien, je vais rentrer me régénèrer avec doudou Tumblr. Et bah non, mes géniteurs ont invité des collègues de travail pour “l'apéritif”, obligée de les regarder se débattre pour éviter les blancs, ils parlent des chats et du temps de merde à Lyon, j'ai bientôt 22 ans je ne peux pas me cacher dans ma chambre et écouter Nas pour couvrir l'angoisse qui se dandine dans le salon. Et bah si, aujourd'hui j'ai 10 ans, vous me foutez la trouille, laissez moi tranquille.

Originally posted by yourreactiongifs

Quand des clientes connasses se pointent à la fermeture pour essayer tout le magasin et se plaignent qu’on les foutent dehors

Les joies de bosser dans le commerce (avec des connasses de premières dans les pattes)

#WTF #SérieuxJauraisToutVuAvecCeBoulot #JePensaisDéjàAvoirFaitLeTour #VisiblementNon #TousLesJoursYaToujoursUneConnassePourMétonnerPlusQueLesAutres #RasLeBolDeCeBoulot #RasLeBolDesGens #RentrezChezVousBordel #OnaAutreChoseàFoutreQueDeVousCourrirAprès #DésoléMesdamesMaisDerrièreOnaToutLeRangementEtLeMénageàFaire #EtAccessoirementOnAuneViePrivé #BandesDeConnasses #GenreEllesOntTouteLaJournéeBahNanFautQuelleViennentPileQuandOnFerme #CestCommeçaTousLesSamedis #Raaaaaaaaaaah ! #YaInternetBordelSiVousVooulezFaireDuShoppingA20H #RienàFoutreDenChoquéPlusDuneàLaFermeture #LesClientessNaurontJamaisLeDernierMot #QuandOnDitNonCestNn #Bordel #ConnassesParExcellence

Quand tu marches dans les couloirs du labo, une semaine avant que tout le monde parte en vacances de deux mois... sauf toi...
External image

Quand tu regardes tout le monde partir et dire “bonnes vacances” le vendredi soir…

External image

Et quand tu réalises que tu vas devoir bosser pendant 2 mois complètement seule au labo.

External image

Quand pour changer,  Moody modifie encore une fois mes horaires de boulot. Oh bah tient, ça faisait longtemps ! #Blasé

Les joies de bosser dans une boite qui n’a ni queue ni tête

#WTF #LeJourOùPersonneNeChangeraDavisLàDeDans #çaSeraUnMiracle #MoodyEtSesChangementsDhumeursToutesLes2Minutes #PasMerciLesSoldes #VivementLaFinDeMonContrat

Quand j'ai finito le boulot j'ai pris la décision de passer des vacaciones trop cool et de chercher du travail à partir de septembre et jusqu'ici tout roule SAUF que j'ai bientôt vraiment plus de thune et que je commence à me rendre compte que EN FAIT j'ai envie de bosser du coup je suis un peu deg je me sens faible face à cette société capitaliste et je vais aller déposer des CV demain. Ça me ressemble pas trop tout ça.