bon travail

J'ai postulé partout, je suis à cours d'idée. J'ai fait McDo, Starbucks, BHV … à la fin ça m'a cassé les couilles j'utilisais la même lettre de motivation à deux balles et je changeais juste le nom de l'entreprise. Je m'attends même pas à des réponses positives, c'est juste histoire de dire que j'ai essayé. Bon travail Elliott

samohtnert  asked:

Could you explain how/when to use the expression "quand même"? The more in depth the better. I can't seem to pin down a sufficient definition or explanation to be able to use it correctly for myself. Merci !

 “Quand même” is an idiom used to enlighten contradiction and/or emotions, like astonishment, deception, satisfaction… Any emotion really. It doesn’t have a proper translation since it’s an idiom, but some words in English can express the same idea, like “even”, “still”, “though”, “anyhow”… In its strong sense, you can even translate it by idioms like “For God’s sake”. 
It’s complicated to explain how to use it in 10 easy steps, because it’s an idiom we use naturally to express a feeling that crosses us as we speak. To be honest, it’s a very sensitive idiom that, I believe, only “ground” practice could help you to fully understand it. 

Some examples: 

C’est quand même dingue que les Américains puissent penser élire Trump. 
“It’s crazy that Americans could even think about electing Trump. 

- C’est dommage qu’elle n’ait pas eu son diplôme. 
- En effet, mais c’est de sa faute quand même, elle n’a pas assez travaillé. 
- “That’s too bad she didn’t graduate. 
- Indeed, but that’s her fault though, she didn’t work enough.”

C’est un médecin quand même, il devrait s’adresser aux patients de façon plus polie ! 
He’s a doctor, for god’s sake, he should speak more politely to the patients! 

Tu as quand même fait du très bon travail et tu mérites de la reconnaissance pour ça. 
You still did a really good job and you deserve to get credit for that. 

C’est une vieille poupée et elle ne me sert à rien, je sais, mais j’y tiens quand même. C’est sentimental. 
That’s an old doll and I have no use of it, I know, but I still care about it though. It’s for old time’s sake. 

Hope that helps you anyway
J’espère que ça t’aide quand même ;) 

je me sentais assez en confiance après avoir enchaîné toute ma pièce avec ma pianiste ce matin. j’avais l’impression que mes trucs avançaient bien et que ça commençait à bien aller (j’espère, car il reste qu’un mois).

mais cet après-midi était mon cours individuel, et ma professeure m’a démolie. elle est pas méchante ou brusque du tout hein, mais elle est très pointilleuse et elle m’arrête après chaque deux mesures pour me parler de petits détails. je sais que c’est ce qu’il faut faire, et que si on ne travaille pas ces détails je ne m’améliorerai jamais, mais ça fait du mal à ma confiance un peu. je pense que j’ai de la misère à prendre les critiques. je me sens vraiment nulle, elle remarque des choses que je ne remarque même pas, et ça me fait me questionner sur si ce domaine est vraiment le bon pour moi. elle finit toujours le cours en me disant que je fais du bon travail, mais j’ai l’impression de la décevoir, souvent. et j’aime pas décevoir.

Quand ton corps te fait ressentir que ce n'est pas bon de travailler.. Douleurs..
Non mais sinon je découvre de nouvelles douleurs aux talons, c'est cool de connaître l'anatomie intérieure de ton pied grâce à des douleurs de merde..

Quand au bout de quelques messages, un gars me dit : “J'ai passé un mois de glande en solo et un mois et demi de glande PAS en solo (une petite aventure avec une jeune fille qui ne voulait pas de relation sérieuse)“.

« Rien de bien ne se fait couché ou assis! Seul l'homme debout, fait du bon travail, et c'est quand il marche qu'il pense droit ! Garde toi de ne rien faire le cul sur une chaise ou sur un lit, sinon de manger, dormir ou reposer ! Si tu veux comprendre, débattre sainement, imaginer, organiser ta pensée, concevoir et décider ! Marche ! Marche ! Marche, tu verras ! »

Henri Vincenot, Les étoiles de Compostelle