belle campagne

anonymous asked:

Et on remercie bien fort Benoit Hamon pour ce second tour Le Pen/Macron.

Ah non, ça non. Pas de hate sur mon blog.

Et surtout pas de hate pour Hamon qui a fait une belle campagne, malgré tout ce qu'il s'est pris. Il s'est fait lâcher de tous les côtés, parfois pour des raisons honorables, parfois pour des raisons franchement dégeulasses. Il était au mauvais endroit, au mauvais moment. Macron était au bon endroit, au bon moment. Donc c'est lui qui est passé. On ne va pas commencer à traiter Hamon comme le Taubira de 2017, à l'accuser pour la défaite de la gauche. Si la gauche a perdu, c'est possiblement parce qu'elle n'était plus en accord avec notre temps? Elle ne répondait pas à nos attentes? Tout comme la droite? La droite n'était pas divisée avec plusieurs candidats (juste hyper mal représentée et c'est dommage parce qu'il y a des personnes brillantes à droite mais si me lance là dedans je risque de me faire taper), ils ont quand même perdu.

Enfin, qui te dit que les 6-7% d'Hamonistes qui sont restés, jusqu'au bout, fidèles à leur candidat auraient voté Mélenchon si Hamon s'était désisté (parce qu'il me semble que c'est tout de même ce que tu insinues…)? Honnêtement, je pense qu'ils ont été courageux de ne pas choisir le vote utile, que ce soit Macron ou Mélenchon. Je crois aussi que la majeure partie d'entre eux est heureuse d'avoir pu voter Hamon, d'avoir eu un candidat qui les représentait et portait leurs idées en pleine crise de la représentation, avec une tentation d'abstention tellement et bien trop élevée. Mais demande-leur directement, je ne peux évidemment pas parler à leur place.

Les seules personnes qu'on peut blâmer pour un second tour MLP/Macron, ce sont toutes celles qui ont laissé les inégalités se creuser, la xénophobie et la violence prendre de l'ampleur - en France et dans le monde entier - et qui ont permis la prolifération des idées du FN. Ce sont ces personnes là qui nous volent aujourd'hui un choix véritablement démocratique pour le second tour. Pas Hamon. Et certainement pas ses électeurs.

2

Monet at Poissy (19)
A walk on the cliffs
Monet was eager to show Alice Hoschedé and the children the beautiful spots he had discovered in the Pourville area. He rented the “Villa Juliette” from 17 June to 5 October 1882, and spent a family holiday with them.
He still painted a lot during that period, but also accompanied Alice and the children like on walks on the cliffs, as we can see in the top painting, where Alice and one of her daughters ventured to the edge of the cliff.

“Que la campagne devient belle et quel bonheur ce serait pour moi de vous montrer ces coins délicieux qu’il y a ici.” (Monet in his letter of 4 April to Alice Hoschedé)

Claude Monet, Promenade sur la falaise, Pourville (Walk on the Cliff at Pourville), 1882. Oil in canvas, 65 x 81 cm. The Art Institute of Chicago, Chicago (plus detail)