battre

Teen French expressions

For if you want to make hip young friends.

Disclaimer: French people complain a lot. A lot. Don’t be surprised if 90% of these expressions are complaining.

  • Non mais oh - say this if someone does something mildly annoying and you want to express your shock and distaste.
  • Tu me fais chier - (alt. tu me fais chier, là.) literally ‘you make me shit’. means you’re pissing me off.
  • Carrément - translates to ‘squarely’. Means ‘literally’. If someone tells you something surprising or annoying, you can answer simply “ah carrément.” see: tu me fais carrément chier.
  • J’hallucine / je rêve - are you annoyed by something? say these.
  • C’est pas possible - a classic. anything bad happens - c’est pas possible. There is no cheese left? It’s not possible. I’m hallucinating. This is a burden on me that solely I can bear I cannot believe this is happening.
  • Ça commence à me gaver - I’m starting to get real sick of this. see: Ça commence carrément a me gaver , putain.
  • T’es relou - verlan slang for ‘lourd’ meaning someone’s heavy, personality-wise. They’re tedious.
  • Ça me saoûle / ça me gonfle - similar to gaver, means something’s pissing you off, you’re sick of it.
  • Grave - totally.
  • C’est clair - totally/that’s clear. Like ‘claro’ in spanish. “Justine elle est trop relou” “C’est clair. Elle me fait chier.”
  • J’en ai marre - I’m sick of this.
  • J’en ai ras le bol - I’m sick of this.
  • J’en ai ras le cul - I’m sick of this (vulgar).
  • (J’en ai) Rien à battre - I don’t give a damn.
  • (J’en ai) Rien à foutre - I don’t give a fuck.
  • C’est bon, là. -  That’s enough.
  • Perso, euh, - “Personally,” generally used at the start of a complaining sentence, to express how personal the matter is to you. Perso, euh, c’est bon là. J’en ai ras le cul.
  • Rôh là - general expression of distaste. Le longer the rôh, the more annoyed you are. Rôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôôh, c’est quoi ce bordel.
  • C’est quoi ce bordel ? - translates to “what’s this brothel”, means “what’s this shit?!”
  • C’est de la merde - It’s shit.
  • C’est une blague ? - Is this a joke?
  • Idem - ditto
  • J’ai la dal - I’m hungry
  • Ça caille - It’s freezing
  • Ouf - two meanings 1. phew or 2. verlan for “fou”, meaning crazy (as a noun or adjective). “Kévin, c’est un ouf! Il fait du vélo sans casque!” “Ouais carrément, c’était un truc de ouf!”
  • Kévin - there’s a running joke that all the young delinquents seem to be called Kévin.
  • Crever - slang for “to die”. Va crever, connard!
  • Connard/Connasse - c*nt, but a lot less vulgar in french peoples eyes

And finally,

T’es con. No English translation can express the power behind the words “t’es con”. While it may sort of translate to “you’re a c*nt/idiot”, it expresses something much deeper. You really are a god damn fool.

J'aimerais dire aux malheureux qu'ils ne doivent pas baisser les bras. Qu'ils ne doivent jamais cesser d'espérer, cesser de se battre une seule seconde. J'aimerais leur dire que le mal et la douleur qu'ils ressentent s'en iront le jour où ils s'y attendront le moins, parce qu'aussi vite qu’imprévisible, le bonheur sera déjà là, il toquera à la porte et dira “Bonjour, c'est moi, je suis là pour toi”. Et les malheureux seront heureux.
100 conseils donnés par un professeur de Harvard avant son départ en retraite

1. Il y a plein de manières possibles de rentrer dans une piscines. Les escaliers n'en font pas partie.

2. Dans aucune circonstance vous ne devez demander à une femme si elle est enceinte.

3. N'abandonnez pas avant d'avoir essayé.

4. Si un artiste de rue vous a fait vous arrêter de marcher, vous lui devez une pièce.

5. Toujours dire “nous” quand vous parlez de votre équipe favorite.

6. Quand on vous dit un secret, gardez-le pour vous.

7. Ne sous estimez jamais la puissance d'un fantôme utilisé au bon moment dans une partie de “Mario Kart”.

8. Ce n'est pas parce que vous pouvez faire quelque chose que vous devez le faire.

9. Ne vous faites pas plus bêtes que vous ne l'êtes.

10. Vous n'avez qu'une seule et unique opportunité de remarquer une nouvelle coupe de cheveux.

11. Si vous restez plus qu'une nuit, déballez vos affaires.

12. Ne jamais se garer devant un bar…

13. Attendez vous à ce que la personne devant vous baisse son siège. Préprez-vous en conséquence.

14. Gardez une photo de votre premier poisson rouge, de votre première voiture, et de votre premier amoureux/amoureuse.

15. Gardez vos héros en très haute estime.

16. Un bronzage ne s'achète pas, il se mérite.

17; Ne mentez jamais à votre médecin.

18. Toutes les armes à feu sont chargées.

19. Quand une personne a des coups de soleil , n'y faites pas allusion. Croyez-moi, elle est au courant.

20. Le meilleur moyen de dire merci quand on vous offre un vêtement/ bijou, c'est de le porter. Même si ce n'est que pour une seule fois.

21. Prenez congé de votre téléphone, internet et TV au moins une fois par an.

22. Ne vous bourrez pas de pain au restaurant, même s'il est très bon.

23. Une poignée de main vaut mille autographes.

24. N'encombrez pas le pas de la porte.

25. Si vous décidez de vous habiller du sexe opposé pour une soirée, faites-le à 100%.

26. Si vous voulez savoir ce qui vous rend vraiment unique, allez voir un caricaturiste et demandez-lui de faire votre portrait.

27. N'allez pas chez le coiffeur le même jour qu'un évènement spécial.

28. Faites attention aux objets qui sont entre vous et le sol. Achetez toujours des bonnes chaussures, des bons pneus, et des bons draps.

29. Ne mangez jamais votre repas à votre bureau, si vous pouvez l'éviter.

30. Quand vous êtes avec des nouveaux amis, ne parlez pas uniquement de vos amis de longue date.

31. Asseyez vous pour manger avec les nouveaux.

32. Quand vous voyagez, gardez l'esprit alerte et soyez prompts à réagir. Ou que vous soyez.

33. Il n'est jamais trop tard pour s'excuser.

34. Ne posez pas avec de l'alcool. Ça vous donne juste l'air d'être un beauf.

35. Si vous avez la priorité sur la route, prenez la.

36. On ne choisit pas son propre surnom.

37. Quand vous vous mariez à quelqu'un, souvenez-vous que vous vous mariez aussi avec leur famille entière.

38. Ne poussez jamais quelqu'un d'un ponton.

39. On n'annule pas un dîner par texto.

40. Être fier de ses ancêtres, c'est bien. Vivre en leur faisant honneur, c'est mieux.

41. Ne faites pas d'esclandre pour rien.

42. Si vous devez donner un discours de remerciement, il vaut mieux faire court et agréable.

43. Apprenez à ignorer l'objectif

44.  Ne vous réjouissez jamais du malheur des autres.

45. Investissez dans un sac à dos/ valise de qualité.

46. Consacrez du temps à votre mère pour son anniversaire. C'est une journée spéciale, pour elle aussi.

47. Au moment d'ouvrir les cadeaux, il n'y a rien de pire que de deviner correctement ce qui se trouve à l'intérieur.

48. La compassion est une béquille. Ne faites jamais semblant d'avoir une entorse.

49. Donnez du mérite. Prenez le blâme.

50. Serrez les dents de temps en temps.

51. Ne soyez jamais le dernier dans la piscine

52. Il est malpoli de fixer les gens du regard

53. Soyez respectueux envers les personnes qui portent des armes à feu professionellement.

54. Rebiffez vous contre ceux qui vous emmerdent. Vous n'avez à le faire qu'une seule fois.

55. Si vous avez expliqué votre point de vue, arrêtez de parler.

56. Admettez-le quand vous avez tort.

57. Si vous offrez votre aide, continuez jusqu'à ce que le travail soit fini.

58. Regardez les gens dans les yeux quand vous vous adressez à eux.

59. Remerciez le chauffeur du bus.

60. Ne répondez jamais au téléphone à table.

61. Pardonnez vous à vous même pour vos erreurs.

62. Ayez à votre répertoire au moins une bonne blague.

63. Ne huez pas. La personne qui est en face de vous est aussi le fils de quelqu'un.

64. Sachez cuisiner au moins un bon plat.

65. Apprenez à utiliser un cran de sûreté.

66. Soyez sympa avec les plus jeunes. Une réputation se construit sur une vie entière.

67. Il n'y a rien de mal à aller au cinéma tout seul.

68. Dansez avec votre mère/père.

69. Ne perdez jamais votre calme. Encore moins au travail.

70. Remerciez toujours votre hôte.

71. Si vous ne comprenez pas, demandez qu'on vous explique avant qu'il ne soit trop tard. Mieux vaut paraître idiot pendant une minute en demandant que de le rester en se taisant.

72. Connaissez la taille des vêtements de votre amoureux/amoureuse

73. Un T-shirt de couleur unie est tout à fait acceptable.

74. Soyez à l'écoute. N'attendez pas juste votre tour pour parler.

75. Tenez vos promesses.

76. Asseyez vous dans les premiers rangs si vous faites des études. VOus ressortirez du lot, vous écouterez mieux, et cela fera la différence au moment de l'examen.

77. Aidez votre mère a porter ses sacs. Après tout, elle vous a porté dans son ventre pendant 9 mois.

78. Soyez patients avec le service de sécurité des aéroports. Il ne font que faire leur travail.

79. Ne soyez pas le type casse-couilles qui parle pendant le film.

80. Le sexe opposé aime les gens qui prennent la douche.

81. Vous êtes ce que vous faites. Pas ce que vous dites.

82. Apprenez à changer une roue.

83. Soyez gentils. Chaque personne mène un dur combat avec la vie.

84. Une heure passée avec vos grands parents est une heure qui vaut de l'or ! Demandez-leur conseil tant que vous le pouvez encore.

85. Ne jettez pas vos déchets dans la nature.

86. Si vous avez une soeur, rencontrez son petit ami. Votre opinion compte.

87. Vous ne serez pas toujours le plus fort ou le plus rapide. Mais vous pouvez être le plus endurant.

88. N’ appelez jamais quelqu'un avant 9 heures du matin ou après  9 heures du soir.

89. Achetez les propriétés orange au Monopoly.

90. Donnez de l'importance aux petites choses.

91. Portez toujours un soutien-gorge au travail.

92. Il y a une ligne très fine entre avoir l'air sensuelle et avoir l'air d'une prostituée. Trouvez la.

93. On n'est jamais trop vieux pour avoir besoin de sa maman.

94. Mesdemoiselles, si vous prenez la décision de porter des talons hauts pour un rendez-vous, gardez les jusqu'au bout et évitez de vous plaindre à propos de vos pieds qui vous font mal. Vous savez ce qui vous attend.

95. Si vous n'avez pas de débouche-évier chez vous, achetez-en un

96. Vos pas de danse ne sont peut être pas les meilleurs du monde, mais je vous promet qu'il est bien plus drôle de passer pour un idiot qui ne sait pas danser que de rester assis tout seul.

97. Souriez aux inconnus…

98. Etablissez-vous des objectifs dans votre vie.

99. Votre âge ne définit pas l'heure à laquelle vous devez vous coucher.

100. Si vous DEVEZ vous battre, en dernier recours, frappez le premier et cognez fort.

Parle moi de tes silences, de ce que tu n'as jamais dis à personne. Montre moi des morceaux de ton âme que personne n'a jamais vu avant, des bouts de toi que tu caches, des souvenirs que tu gardes tout au fond de toi, des secrets dont tu as honte, des endroits que tu es le seul à connaitre. Parle moi de cette personne qui t'as blessé au point que tu ne saches plus respirer, de celle qui t'as appris à vivre, et de celle qui t'as appris à aimer. Parle moi de ton premier amour, de ses yeux, de sa voix, de son rire. Raconte moi tes fous rires, tes larmes, tes cris, les cicatrices qui font que tu es qui tu es. Parle moi de ta chanson préférée, de celle qui fait ressurgir de mauvais souvenirs, celle qui te motive et celle qui fait battre ton cœur plus vite. Parle moi, dis moi tout sur toi, je veux tout savoir, je veux te connaître mieux que tout le monde, mieux que toi-même. Sois avec moi la personne que tu es quand tu es seul dans ton lit le soir quand il n'y a personne pour te juger.

famous sayings #1

- à bon chat bon rat (”to good cat good rat”) : train a cat to hunt a rat and he’ll become a great rat hunter but the rat will become a great cat avoider as well

- à coeur vaillant, rien d’impossible (to a brave heart, nothing’s impossible)

- à la guerre comme à la guerre (”to the war like to the war”) : when you’re in need, use whatever you can find and don’t expect help

- après la pluie le beau temps (after rain comes fine weather)

- après l’effort le réconfort (”after effort comes solace”) : you deserve a treat after working hard

- au royaume des aveugles, les borgnes sont rois (in the kingdom of the blinds, the one-eyed are kings)

- aux grands maux les grands remèdes (to big problems big solutions)

- ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace (you don’t teach old monkeys to make funny faces) : elders know better than you

- ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd (”it didn’t fall in a deaf man’s ear”) : i’m happy/intrigued/excited about what you said

- c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes (”it’s in the old pots we make the best soups”) : the old methods are often the best

- c’est en forgeant qu’on devient forgeron (”forging makes you a blacksmith”) : you have to practice to become a pro

- c’est l’hôpital qui se fout de la charité (”that’s hospitals mocking charity”) : if you want to denounce someone, you have to be perfect yourself, ex : lol trump the rapist talking about clinton’s emails, are you kidding me

- chassez le naturel, il revient au galop (”get the ‘natural’ (instinct) to get away and it’ll be back at full speed”)

- coeur qui soupire n’a pas ce qu’il désire (”sighing heart doesn’t have what it wants”)

- comme le nez au milieu de la figure (”like the nose in the middle of the face”) : about something obvious 

- faute avouée à moitié pardonnée (”confessed mistake half forgiven”)

- il faut battre le fer tant qu’il est chaud (you have to strike while the iron’s hot)

Victorian Slang'

-AFTERNOONIFIED
A society word meaning “smart.” Forrester demonstrates the usage: “The goods are not ‘afternoonified’ enough for me.”

-ARFARFAN’ARF
A figure of speech used to describe drunken men. “He’s very arf’arf’an’arf,” Forrester writes, “meaning he has had many ‘arfs,’” or half-pints of booze.

- BACK SLANG IT
Thieves used this term to indicate that they wanted “to go out the back way.”

-BAGS O’ MYSTERY
An 1850 term for sausages, “because no man but the maker knows what is in them. … The ‘bag’ refers to the gut which contained the chopped meat.”

- BANG UP TO THE ELEPHANT
This phrase originated in London in 1882, and means “perfect, complete, unapproachable.”

- BATTY-FANG
Low London phrase meaning “to thrash thoroughly,” possibly from the French battre a fin.

-BENJO
Nineteenth century sailor slang for “A riotous holiday, a noisy day in the streets.”

- BOW WOW MUTTON
A naval term referring to meat so bad “it might be dog flesh.”

- BRICKY
Brave or fearless. “Adroit after the manner of a brick,” Forrester writes, “said even of the other sex, ‘What a bricky girl she is.’”

- BUBBLE AROUND
A verbal attack, generally made via the press. Forrester cites The Golden Butterfly: “I will back a first-class British subject for bubbling around against all humanity.”

-BUTTER UPON BACON
Extravagance. Too much extravagance. “Are you going to put lace over the feather, isn’t that rather butter upon bacon?”

-CAT-LAP
A London society term for tea and coffee “used scornfully by drinkers of beer and strong waters … in club-life is one of the more ignominious names given to champagne by men who prefer stronger liquors.”

-CHURCH-BELL
A talkative woman.

- CHUCKABOO
A nickname given to a close friend.

- COLLIE SHANGLES
Quarrels. A term from Queen Victoria’s journal, More Leaves, published in 1884: “At five minutes to eleven rode off with Beatrice, good Sharp going with us, and having occasional collie shangles (a Scottish word for quarrels or rows, but taken from fights between dogs) with collies when we came near cottages.”

-COP A MOUSE
To get a black eye. “Cop in this sense is to catch or suffer,” Forrester writers, “while the colour of the obligation at its worst suggests the colour and size of the innocent animal named.”

- DADDLES
A delightful way to refer to your rather boring hands.

-DAMFINO
This creative cuss is a contraction of “damned if I know.”

Elle pleure parce que son cœur s'est remis à battre aujourd'hui alors qu'elle n'y croyait plus depuis longtemps.[…] Elle pleure pour tellement de raisons qu'elle n'a pas envie d'y penser. C'est toute sa vie qui lui revient dans la figure. Alors, pour se protéger un peu, elle se dit qu'elle pleure pour le plaisir de pleurer et c'est tout.
—  Anna Gavalda - Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part  (Pendant des années)
Jveux pas une relation compliquée. Jveux pas de “je t'aime” toutes les 10 minutes. Jveux des baisers volés. Des attentions surprenantes mais cachées. Jveux pas un bouquet de fleur ou un collier de diamant. Qu'est ce que j'en est à foutre franchement? L'amour ça s'achète pas. L'amour c'est des petites conneries du quotidien, qui sont incompréhensibles aux yeux des autres, mais lui il te connais bien, et ça t'as fais rire, et t'as pensée toute la journée, le sourire au lèvres, à ce cretin. Jveux un truc spontané, peut être un peu bancale mais vivant. Jveux des risques, des incertitudes, jveux sentir battre mon coeur tellement fort qu'il menacerait d'exploser. Jveux des rires, des éclats de rires incessants. Jveux qu'on redeviennent des enfants, qu'on redeviennent insouciants. Jveux un jeu, quelque chose qui peut basculer à tout instant tu vois? Jveux quelque chose d'un peu fou, avec un petit con au sourire ravageur, jveux un truc qui chamboulera ma vie, qui chamboulera mon coeur. Jveux une relation complètement dingue qui nique tout les interdits. Qu'on s'aime et qu'on se dise “amis”. Jveux trouver quelqu'un qu'à pas froid aux yeux. Jveux une personne qui aura du courage pour deux. Parce que moi appart rêver je sais pas faire mieux.

Je ne veux pas être une adulte mais je veux pas non plus être une enfant. Je veux être financièrement autonome mais je ne veux pas travailler. Je veux apprendre mais je ne sais pas quoi. Je veux voyager mais j'ai peur. Je veux sortir de ma zone de confort mais j'ai la flemme. Je veux faire bouger les choses mais je ne veux pas me battre.

anonymous asked:

T'es fanée ma pauvre. Tu es laide. Regarde ton teint blafard. Ton rouge vulgaire. Tes yeux froids comme la glace. Et pire que tout : tu es stupidement normale. Comme les autres. Tu me dégoûte !! Tu es fausse. Tu te donnes des airs supérieurs mais tu es inférieure parce que bête et méchante. Tu te donnes des airs d'artiste mais tu n'es que fausseté. Saleté. Naturelle de mon cul ! Ah mais je ris ! Quand l'hôpital se fout de la Charité. Avant de critiquer regarde si tu es exempte de critiques.

Message en provenance de https://fleur–lunaire.tumblr.com/

Je ne répondrai pas à ce message. Il ne m’atteint pas. Néanmoins, je me sens concernée en tant que femme par ce que je viens de lire.

L’histoire ? Cet homme est revenu me parler après plus d’un an de silence. Je l’ai toujours trouvé étrange, gênant, parce que trop lunatique ou négatif. Je n’aime pas les gens négatifs, c’est mon choix. Là n’est pas la question. Par respect, et parce que je n’aime pas me fixer sur un avis peut-être trop hâtif, j’ai décidé de lui accorder une seconde chance, me disant que je l’avais certainement mal jugé, et qu’il avait peut-être, lui aussi, changé.

Malheureusement, mon ressenti fut le même : je fus victime d’un malaise immense. J’étais mal à l’aise face à ce changement de personnalité, face à cet état lunatique qui déstabilise et qui donne l’impression de parler à une toute autre personne. Ce manque de naturel. Ne le supportant plus, et voulant être honnête (car c’est un de mes principes), je lui ai fait comprendre, certes, peut-être un peu trop brutalement, que je ne souhaitais plus lui parler, car j’étais mal à l’aise et que je ne désirais pas le connaître, ou “explorer en profondeur” les “choses” en sa compagnie.

La réponse fut la suivante : un ramassis de haine, car je lui disais non. Peut-être trop violemment, mais je suis restée correcte, et, si j’ose aller encore plus loin : je suis restée polie. Je lui ai dit respecter ses pensées, mais rester mal à l’aise ; que je souhaitais écourter notre échange. Je n’ai eu ni le temps ni la possibilité de répondre à cette violence (si évidemment il y avait quelque chose à répondre), puisque ce dernier a décidé de me bloquer.

Quelques heures plus tard, je me reconnecte sur Tumblr et je reçois ce message. Ce n’est pas seulement un message qui se veut blessant, mais un message qui se permet de me juger sur un physique. Un physique visible sur une image dimension 100x100. Un physique qui ne me définit PAS, un physique que je n’ai pas CHOISI, un physique qui n’a pas, comme tous les autres, à être CRITIQUÉ. 

Et surtout, ce message critique quelque chose que l’auteur est actuellement en train de produire : juger naïvement. Juger sur une apparence, juger sur un bref échange, tout simplement parce que j’ai souhaité ne pas me LAISSER FAIRE.

J’ai 22 ans. Beaucoup ne me connaissent pas. Beaucoup ne sont pas au courant de ce que j’ai vécu. Je suis une femme blessée. Je suis une femme qui a été victime, à plusieurs reprises, de viols, et qui se bat tous les jours contre sa peur des hommes. Je suis une femme qui a tenté de mettre fin ses jours à cause de ce qu’on m’a infligé. Je suis une femme qui a été battue. 

Je vis avec ce physique que je n’aime pas spécialement tous les jours. Disons qu’il y a des jours avec et des jours sans. Les gens me demandent sans cesse, ahuris : “Pourquoi n’aimes-tu pas les compliments ? Pourquoi n’aimes-tu pas ton physique ?” Mais je ne peux leur répondre tel un bonjour : “Parce que j’ai été violée à mes 17 ans et que voir mon visage, c’est comme voir mon âme, et cette âme est bousillée.” 

Je me suis forgée une image que j’apprécie. Je ne suis peut-être pas la science infuse, je ne suis peut-être pas le dernier mannequin en vogue, mais tous les jours, je travaille sur ma personne, pour tenter de l’aimer un peu plus, et vous savez quoi ? Je suis fière de moi. Ce n’est pas un message de la part d’un merdeux qui va me faire pleurer, pourtant, je suis en colère. En colère qu’en ce jour, les gens se permettent encore de se baser sur un physique, sur des premières paroles, pour critiquer avec cette méchanceté gratuite que je méprise et que j’accuse ; que les gens se permettent de s’indigner et d’oser reporter la faute sur les AUTRES alors qu’ILS sont fautifs.

C’est à cause de ce genre de messages que des hommes ou des femmes finissent avec des complexes qui bousillent leur vie chaque jour. C’est à cause de ce genre de messages qu’une personne dépressive peut avoir envie de se blesser, si elle n’a pas la force nécessaire pour en faire abstraction. C’est à cause de ce genre de messages qu’une personne peut finir en larmes, en perdre le sommeil et se sentir comme une moins-que-rien.

Car, oui, ne sous-estimons pas le pouvoir des mots. Personne ne mérite de recevoir ce que je viens de recevoir en plein visage. Se cacher derrière l’anonymat est lâche, proférer des insultes sur un physique, l’est encore plus.

Je suis peut-être laide, je suis peut-être “stupidement normale”, mais je suis vivante et j’apprécie ce trésor qu’est la vie. J’ai des principes. J’ai du vécu. J’ai l’espoir. Et je vais continuer à me battre, à me battre contre mes démons. Me battre contre tous ceux qui, comme lui, tyrannisent. Pourquoi ? Parce que j’ai de l’estime, parce que je me respecte, et parce que je vaux quelque chose. Comme vous ; vous qui lisez ce message.

Au contraire de toi, 

Toi qui es tapi dans l’ombre,

Toi qui as honte,

Toi qui n’assumeras jamais les conséquences de ton acte.

Mais chaque jour ressemblait à un combat. J'étais en colère contre la terre entière. Mais en réalité jme battais contre moi-même. J'ai plus envie de me battre… je suis trop fatiguée pour.
—  Glee