bancs

Namore um cara que escreve. Não um cara que te manda poesias do Drummond ou que te manda letras do Chico com foto de pôr do sol. Namore um cara que escreva ele mesmo para você. Um cara que escreve irá perceber os detalhes entre vocês dois, e assim escrever cartas e textos pessoais que falem especificamente sobre vocês dois, não cartas de amor genéricas catadas no limbo da internet. Namore um cara que, ao invés de comprar um cartão de dia dos namorados com um poema do Vinicius, vai escrever um texto para você no seu computador enquanto você toma banho para irem jantar.
Um cara que escreve vai, ao mesmo texto, fazer você rir, chorar, sorrir e querer abraçá-lo como se ele fosse dez centímetros mais alto, dez quilos mais magro e tivesse mais dois dígitos na conta bancária. Positivos. Namorar um cara que escreve é namorar alguém autoconfiante, que sabe que a pena é muito mais forte que a espada, ainda que a pena dele responda pelo nome de teclado. Namore um cara que ficará orgulhoso ao ser comparado com o Veríssimo ou ao Pessoa, e não se comparado ao Vitor Belfort ou ao Rodrigo Santoro. (Ok, o Santoro é covardia).
Namorar um cara que escreve significa ter um namorado que, ao te descrever, vai fazer você se achar a própria Angelina Jolie, e suas amigas, ao lerem, vão achar que ele descreveu alguma princesa de contos de fadas. Por falar em amigas, namorar um cara que escreve é matar suas amigas de inveja dos seus textos lindos, das suas cartas emocionantes e engraçadas. Namore um cara que escreve e garanta textos engraçados para quando você estiver triste, textos amorosos para quando estiver carente e cartas inesperadas durante um dia de trabalho rotineiro.
Namore um cara que escreve e massageie seu ego vendo outras mulheres dizerem que adorariam que os namorados delas escrevessem assim. Namorando um cara que escreve você não vai entender como suas amigas conseguem namorar engenheiros, médicos e analistas de sistemas, nem como elas conseguem achar bonitas aquelas frases copiadas de algum “As cem melhores frases de amor de todos os tempos”.
E por fim, namorar um cara que escreve é namorar um cara descolado, que sabe que “namorar um cara que escreve” não é a forma correta, e sim “namore um cara que escreva”, mas, mesmo assim, ele acha que do primeiro jeito fica muito mais bonitinho e descolado.
—  Namore um cara que escreve por Léo Luz.
Défi déclaration à l’eau de rose réussi!

Hey, hey, hey… Je reviens avec le récit d’un défi qu’un abonné m’a lancé. Je ne le cite pas, il se reconnaîtra. Le défi était le suivant: sortir avec mon meilleur ami homosexuel et le faire aborder une femme. Après l’avoir abordée il devait lui faire une déclaration. Une déclaration de film à l’eau de rose. Il l’a fait!

Nous étions en train de nous balader dans la rue. Une femme était assise sur un banc en train de lire un livre. Le titre c’était “Antigone” d’Henri Bauchau. C’est une réécriture d’Antigone sous forme de roman. Elle était châtain et elle portait une robe blanche en dentelle avec des sandales plates. Il allait la voir seul. Il m’avait appelé avant de mettre son téléphone dans sa poche pour que je puisse entendre. 

“Salut. On ne se connait pas. Attend, te lève pas. Non, pas comme ca. Ecoute moi jusqu’au bout. Je ne te dirais pas de promesses, pas de je t’aime. Rien que du vrai. Oui, je te trouve belle. Je serais pas la sinon. Non, je veux pas te baiser. J’aime pas baiser. Moi je fais l’amour et je lis de la poésie. Moi, je m’en vais pas le matin sans laisser de coordonnées. Moi, je vais chercher les croissants avant de rentrer. Moi je te vois pas comme une fille, moi je te vois comme une princesse. J’avais dit pas de promesses je sais. Pas de mensonges non plus. Alors oui, des fois je me trompe. Des fois je fais mal les choses. Peut être que quelqu’un pleure à cause de moi. Peut être même qu’elle crie. Ou peut être que cette discussion n’aura pas de futur. Peut être que tu vas me laisser la, le cœur vide de mots. Je t’en voudrais pas. Mais si tu comptes partir, ramasse ton sac et ton bouquin et avance. Mais si tu restes, essaie. Essaie le bonheur, princesse. Tu te dois bien ca. Et si tu essais le bonheur avec un mec bien. Un mec qui voit à quel point il a de la chance c’est mieux. L’amour c’est toujours mieux quand c’est réciproque. ” 

Après ce monologue la demoiselle est restée silencieuse avant de lui dire qu’elle ne savait pas quoi dire et qu’elle essaierait le bonheur. Enfin qu’elle ferait déjà en sorte de voir la vie de façon optimiste et elle a rigolé. Il lui a souri avant de partir. Quand la jeune femme l’a vu me rejoindre elle a sourit. Nous sommes partis après lui avoir rendu son magnifique sourire et après lui avoir fait coucou de la main. Je ne sais pas si elle était sincère quand elle disait qu’elle allait essayer mais j’espère sincèrement qu’elle va le faire. On a tous droit au bonheur ou du moins à la paix intérieure. Et si on arrive à se faire aimer pour ce qu’on est c’est parfait. 

Et toi? Tu as essayé le bonheur? Et avec quelqu’un de bien? Tu penses quoi de l’idée? 

The traveling #muralist, @noahneighbor’s first stop in town? The ‘ICONIC’ #exhibit, of course! We love our #artfam, and all y'all!


#TODDPIERCE | #ICONIC | @GALLERY38

______________________________

@PicToForm#Iconography#Pictograms#Gallery38#Exhibit#Artwork#ArtGallery#ArtDealers#Artist#ArtInspires#Creative#Art#Creator#LIFE#Artist#Curator#Exhibition#ContemporaryArt#Acrylic#Oil#MixedMedia#FineArt#Gallery#Interactivity#ModernArt#ArtCollectors#Bancs#BancsMedia (at Gallery 38)

Musée de la miniature et du cinéma… #bancs_publics #banc_public #bancspublics #bancpublic #bancs #banc #benches #bench #instabenches #benchesoftheworldunite #benches_of_the_world_unite #benchesaroundtheworld #benches_aroundtheworld #seats #seat #instaseats #lyon #onlylyon #instalyon #igerslyon (à Musee De La Miniature Et Du Cinéma)