avoir la foi

Quand je me faisais une joie d’aller chez l’opticien pour changer de lunette, mais que maman me ramène à la réalité en me disant que mon ordonnance a plus de 3ans et qu’il faut donc que je passe par la case ophtalmo

The French translation I did of a poem I love by Donna Marie Riley; excited, nervous but mainly excited to read it at the end of this month!

je rêve de tes mains. c'est-à-dire, je t'imagine sans cesse. c'est-à-dire, s'il te plaît. suis-je perverse? d'en vouloir encore. de tisser constamment des amants. d'avoir à la fois autant et si peu à donner. tiens, prend-moi toute entière. ce qui n’est, logiquement parlant, que ce corps. prends cette chair brûlante. qu’y a-t-il d’autre? rien à faire avec ce désir divin. aucun moyen de le transmettre. ce n'est pas assez de dire que j'ai envie de toi. ça devrait suffire, mais c'est vide de sentiment. mieux vaut dire: je brûle de l’intérieur. avec toi, je suis un enchevêtrement de nerfs. je suis du goudron bouillonnant. ou rien du tout. mieux vaut se taire, laisser tout planer dans l'air entre nous. un nuage orageux attendant le droit de se déchaîner.