autrichienne

3

Battle of Eckmuhl, 22 April 1809

French victory over the Austrians, outlining the outcome of the campaign

Here is the text under the plate:

Le 22 au matin l'Empereur se mit en marche de Landshut avec les deux divisions du duc de Montebello, le corps de duc de Rivoli, les divisions Nansouly et St. Sulpice, et la division Wurtembergeoise. a 2 heures apres midi, il arriva vis-a-vis Eckmuhl, ou les quatre corps de l'armee autrichienne formant 11000 hommes etainten position sous le commendement de l’ Archiduc Charles. le Duc de Montebello deborda l'ennemi par la gauche avec la division Gudin. Au 1er. signal les Ducs - d'Auerstaedt et de Dantzick et la divn. de cavalerie legere du Gal. Montbrun deboucherent, on vit alors un des plus beaux spectacles qu'ait offert la guerre; 110000 ennemis attaques sur tous les points. tournes par leur gauche et successivement depostes de toutes leurs positions. Le detail des evennements miltitaires serait trop long. Il suffit de dire que mis en pleine deroute l'ennemi a perdu la plus grande partie de ses canons et un grand nombre de prisonniers. Dans cette bataille dEckmuhl, il n'y eut que la moitie a peu pre des troups francaise engagee: poussee l'epee dans les reins l'armee ennemie continua de defiler toute la nuit par morceaux et dans la plus epouvantable deroute, tous les blesses, la plue grande partie de son artillerie, quinze drapeaux et 2000 prisonniers sont tombes en notre pouvoir. Les Cuirassiers se sont comme a l'ordinaire couverts de gloire. (Extrait du 1er bulletin.)

On the morning of the 22d the Emperor set out from Landshut with the two divisions of the Duke of Montebello, the Duke of Rivoli, the Nansouly and St. Sulpice divisions, and the Wurtemberg division. At 2 o'clock in the afternoon, he arrived opposite Eckmuhl, or the four corps of the Austrian army, forming 11,000 men, and under the command of the Archduke Charles. The Duke of Montebello overtook the enemy by the left with the Gudin division. At the 1st. Signal the Dukes - of Auerstaedt and Dantzick and the divn. Of Gal’s light cavalry. Montbrun deboucherent, one saw then one of the most beautiful spectacles that offered the war; 110000 enemies attacks on all points. Turned by their left and successively deposited from all their positions. The detail of militant events would be too long. Suffice it to say that the enemy lost the bulk of his guns and a large number of prisoners. In this battle of Eckmuhl, there were only about half of the French troops engaged: the sword was pushed into the kidneys, the enemy army continued to march through the night in pieces and in the most appalling flight, all the wounded , The greater part of its artillery, fifteen flags and 2000 prisoners fell in our power. The Cuirassiers have, as usual, been covered with glory. (Extract from the 1st bulletin.)


Google translate managed to achieve logical translation to some degree…

donthitmeplz  asked:

The "honhon" was funny hahaha, you translate that with "haha" hahahaha i'm dying it's sooo cute, i'm from France and we don't actually say "honhon" just "haha" is good hahaha, thanks for your work on making us smile !!

oh sorry I once saw “honhon” when referred to french people laughing and I thought it sounds really cute xD
No thanks to you for reading my chats et Bonne journée!

16 October 1793 - execution of Marie Antoinette


Early on 16 October, Marie Antoinette was declared guilty of the three main charges against her: depletion of the national treasury, conspiracy against the internal and external security of the State, intelligence with the enemy, this one alone being enough to condemn her to death. At worst, she and her lawyers had expected life imprisonment. In the hours left to her, she composed a letter to her sister-in-law, Madame Élisabeth, affirming her clear conscience, her Catholic faith, and her love and concern for her children. The letter did not reach Élisabeth. Preparing for her execution, she had to change clothes in front of her guards. She put on a plain white dress, white being the color worn by widowed queens of France. Her hair was shorn, her hands bound painfully behind her back and she was leashed with a rope. Unlike her husband, who had been taken to his execution in a carriage, she had to sit in an open cart. In the hour-long trip from the Conciergerie via the rue Saint-Honoré thoroughfare to the guillotine erected Place de la Révolution, she maintained her composure, despite the insults of the jeering crowd calling her Autrichienne. Some in the crowd remained silent. For her final confession, a constitutional priest was assigned to her. He sat by her in the cart, and she ignored him all the way to the scaffold.

Marie Antoinette was guillotined at 12:15 p.m. on 16 October 1793. Her last words were “Pardon me, sir, I meant not to do it”, to Henri Sanson the executioner, whose foot she had accidentally stepped on after climbing to the scaffold. Her body was thrown into an unmarked grave in the Madeleine cemetery located close by, rue d'Anjou. Because of saturation, the cemetery was closed the following year, on 25 March 1794.

Quand on me demande si j’ai vu le monde, je réponds que le monde bouge trop pour qu’on puisse le voir. Tout est sans cesse en mouvement, change de place, se métamorphose, croît d’un côté pour décliner de l’autre, se détache et se défait, grandit et rétrécit, ne cesse de tourner sur lui-même. L’immobilité n’existe pas. On n’est jamais quelque chose ou quelqu’un suffisamment longtemps pour le rester. Les espoirs se muent en déceptions ou en expériences. Tout se transforme au fur et à mesure que l’on avance et au gré des années d’absence. Partout dans le monde, n’est impossible que ce qui n’a pas encore été tenté, et cela reste vrai jusqu’à ce que l’impossible soit devenu la somme de nos échecs.
—  Valérie Fritsch, Le Jardin de Winter. 
[J108-109] Premiers adieu

Nous ne sommes que le 3 juin et pourtant … certaines des personnes rencontrées en Chine sont déjà en train de faire leurs valises pour rentrer dans leur pays. C'est notamment le cas de nos compatriotes Européens qui étaient là pour un stage en Architecture dans le cadre d'un échange avec leur école Autrichienne. Le vendredi soir a donc été l'occasion pour moi de parler une dernière fois avec la Hongroise Dorina et de lui souhaiter bon voyage.
Dorina est une Hongroise un peu spéciale puisqu'elle est en possession d'une chaîne youtube comptant 50 000 abonnés. Elle m'a donc avoué vouloir arrêter ses études pour se concentrer à 100 % sur son activité encore trop peu comprise par le monde actuel. En ayant de nombreux abonnés sur sa chaîne youtube (c'est sur celle-ci qu'elle réalise ses vidéos beauté, mode, lifestyle …), les annonceurs du net on régulièrement recours à son influence pour faire la pub de leurs produits : en fonction de l'entreprise et de la vidéo, son cachet peut monter jusqu'à 500€. Autant vous dire que si sa chaîne venait à accumuler beaucoup plus de fans, ses cachets pourraient se voir doubler voire tripler.
Sa chaîne youtube sur le sol Hongrois est classée dans le top 10 du pays, pas de doutes, l'Internet en entendra parler dans les années à venir.

Dorina était également la collocataire de mon amie Française (qui se retrouve donc seule …) et passera par Shanghai pour y rester quelques jours avant de prendre son avion pour l'Autriche. Nous sommes à 25 jours de l'épilogue de notre aventure et pourtant, l'odeur de la fin se fait déjà sentir.