au cheval

anonymous asked:

Une fois, j'ai rêvé que Montebourg allait en Russie rencontrer Poutine et qu'il arrivait à cheval, torse nu avec un brin de paille dans la bouche au Kremlin, qu'il balançait "surprise, motherfuckers", qu'il faisait faire ses besoins à son cheval au beau milieu de la salle et qu'il se cassait en sifflotant l'Internationale. Je suis pas sûre du sens de ce rêve

Montebourg President.

Originally posted by theblackwook

Bonjour, je viens ici apporter mon témoignage, espérant éviter des mauvaises rencontres à certaines.

Je vois le Dr V#####t (Dijon) depuis plusieurs années, au début elle me semblait douce et compatissante. 

Acte 1 :
Un jour, je prends rendez vous pour des grosseurs et des douleurs aux seins (dérèglement hormonal sans gravité, finalement). Je venais de rompre avec mon copain avec qui je devais me marier, j'étais au plus bas. Elle m'a parlé de contraception, et m'a conseillé le stérilet. J'étais vraiment pas chaude mais elle a insisté, j'ai accepté.

La pose a été douloureuse, et j'ai failli m'évanouir de douleur en sortant. Alors que je suis vraiment pas douillette! J'y suis retournée aussitôt, on m'a dit que c'était normal. Une semaine après, toujours des contractions horribles, sa collègue me reçoit, visiblement agacée, me fait une écho, et me dit que c'est rien, mais me prescrit quand même des anti-douleurs de cheval.

Au bout d'un mois, je n'en peux plus, j'appelle le cabinet pour supplier qu'on me l'enlève, les médecins sont agacées, et finissent par céder à mon “caprice”. Ma gynéco, si douce d'habitude, est très froide maintenant. Elle me l'ôte et ne me prévient pas des saignements qui s'en suivent. Je me remets toutefois assez vite.

Acte 2:

Il y a quelques mois, je commence à avoir des saignements inexpliqués et des douleurs après les rapports. Mon médecin traitant tente deux trois examens, sans résultats, quand je le rappelle, il me dit de voir plutôt ma gynéco. Ce que je fais, avec peu d'enthousiasme puisque les douleurs commencent à devenir gênantes. 
Au début elle me dit que je n'ai rien, que c'est peut-être un souci gastrique(!?), j'en reste là, jusqu'à recevoir un courrier qui me dit de revenir pour un autre examen, car mon frottis est “anormal”.

Premier examen et biopsies, elle est rassurante, mais me demande quand même de revenir. J'ai des lésions virales, il faut m'opérer. Ce n'est rien dit-elle. Quand je demande si je risque d'avoir un cancer, “oh non c'est peu probable”. 

Ce matin, j'apprends que j'ai un “cancer in situ” par le médecin qui me voit pour cette fameuse opération, juste avec les résultats des biopsies de la gynéco auxquels j'ai pas eu accès.

Je suis en colère…

Back and forth

Yesterday was a day of extremes for me. I got up early to go to a strength/ cardio class called Power 45 which was quite challenging – sooooo many glider moves – and incorporated lots o’ squats of various configurations. I wasn’t feeling it right after class but I’m definitely feeling it now, ouch. 

At night I made up for my earlier virtuous self with dinner at Au Cheval, an upscale diner-style restaurant known for their burgers, and drinks at a fancy cocktail bar called the Aviary. (The Aviary is reservation-only and my friend’s group had a last-minute dropout.) The burger was insanely good, sloppy and stacked high; it was only because cooler heads at the table prevailed that we split 2 burgers 3 ways rather than each getting our own. For the cocktails we had a 3-drink “progression” consisting of ordering drinks off a prix-fixe type menu. The presentation was wild and the drinks came with elaborate instructions. My favorite was a rum drink that came poured in layers, with boba-style “bubbles” of dark rum in it. Who even thinks of that?! 

Today I am wobbly from squats and enjoying my quarterly hangover. I just don’t drink as much as I used to and if we hadn’t bought in for the 3-stage menu I might have stopped at 2 cocktails (third one was similar to a Manhattan so quite boozy). I don’t regret it, though. Something I’ve realized about myself is that I’d rather drink once or twice a week and really make it an occasion (something fancy, something novel, etc.) than have a beer or a glass of wine every night. (Of course I’m not going to the Aviary every week…) Either approach is valid in my opinion! But I just seem to enjoy it more that way. 

In the name of realism I decided I would probably not be getting up and running this morning (correct) but I should be ready to get in my run by the time work is over. I’m still going to be sore but that’s fine. 

anonymous asked:

hi! what are some good places to eat in Chicago?

Hey! Man… Where do begin?

Burgers?
-Au cheval(if you’re feeling fancy)
-lil cheval(more casual)
-Kumas corner

Pizza?
-ginos east OR Giordanos (none of that luo garbage)

Mexican?
-cantina Laredo
-frontera grill

BBQ?
-chicago q
-green St smoked meats

Ahh idk dude, you gotta be more specific.. I can go on forever lol