Valeurs

101 choses que j’enseignerai à ma fille par Sierra Vandervort

1. Sourire est la plus belle des choses que tu puisses faire.
2. Ne laisse personne te dire que ce que tu écoutes n'est “pas de la musique” si c'est ce que tu aimes.
3. Sache simplement qu’“In the Air Tonight” de Phil Collins est une chanson parfaite.
4. Tu as le droit de trouver qu'une femme est belle.
5. Évite d'être une langue de vipère avec les autres filles. Tu auras besoin d'elles quand nous prendrons le pouvoir.
6. Méfie-toi des hommes qui veulent te faire croire qu'ils vont te faire changer.
7. Même s'il t'a invitée à dîner, tu ne lui dois rien.
8. La fierté que tu ressens pendant 20 minutes dans un bikini qui te met en valeur ne vaut pas un bon restaurant. Je peux te l'assurer.
9. Trouve en toi l'envie de découvrir le monde.
10. Tu as le droit de ne pas vouloir te maquiller ou jouer à la princesse.
11. Mais, si c'est que tu souhaites, c'est aussi ton droit.
12. En tout cas, essaie au moins une fois le rugby pour me faire plaisir.
13. Fais en sorte que ta vie soit aussi amusante que ton profile Instagram le laisse entendre.
14. Ne souris pas si tu n'en as pas envie.
15. Tu n'as pas vraiment besoin de te faire accompagner par une copine quand tu vas aux toilettes.
16. N'aies pas de préjugés liés au genre, à la couleur de la peau, à la sexualité et aux croyances religieuses.
17. Les gens sont comme ils sont.
18. Des bougies et un album de Gainsbourg peuvent résoudre presque tous les problèmes.
19. Ne laisse aucun mec s'en tirer à bon compte s'il te siffle dans la rue.
20. Si tu ne peux pas te balader en jogging et boire des bières avec eux, ce ne sont pas de vrais potes.
21. Fais-toi des copines dont tu te sens vraiment proche.
22. Et sois là pour elles quand elles en ont besoin.
23. L'endroit où tu te trouves n'est jamais une excuse.
24. Tu peux t'épanouir n'importe où.
25. Trouve ta voix, et fais-toi entendre.
26. Ne fais pas les choses pour me faire plaisir. Ta réussite t'appartient.
27. Ça ne te coûte pas grand chose de mettre des talons, même si tu es grande.
28. J'aimerais vraiment que tu lises Jane Eyre.
29. Mais si tu préfères Twilight, ça me va aussi.
30. En revanche, si tu pouvais éviter 50 Nuances de Grey…
31. C'est vraiment de la merde.
32. Je t'en supplie, regarde Friends
33. Et, si ça te dit, pars à l'étranger en mission humanitaire.
34. Fais les puces.
35. Garde tes billets de spectacle en souvenir.
36. Lave-toi toujours le visage avant d'aller au lit.
37. Évite de te parfumer comme une cocotte.
38. Nage toute habillée.
39. Nage toute nue.
40. Évite à tout prix les détox à base de jus.
41. Tu devras regarder Le Roi lion avec moi au moins cinq fois dans ta vie.
42. Sache que les ange-gardiens existent.
43. Fais un vœu quand tu perds un cil.
44. Sois passionnée.
45. Sois excessivement passionnée.
46. Sois tellement passionnée que les gens se demandent si tu n'es pas un peu dingue.
47. Le féminisme n'a rien d'effrayant.
48. Apprends à jouer au Uno.
49. Et au Menteur.
50. Ne te disperse pas.
51. Ose.
52. Ne laisse personne te dire que c'est juste une phase si tu penses que c'est sérieux.
53. Ta sexualité ne te définit pas.
54. Fais-toi un festival de musique au moins une fois dans ta vie.
55. Ne suis pas les conseils des réactrices de modes. Inspire-toi plutôt de la manière dont elles s'habillent.
56. S'il se sent castré par ton boulot ou ton succès, il n'en vaut pas la peine.
57. Trouve-toi un homme qui soit plus courageux que toi.
58. Ou une fille.
59. Tu en as parfaitement le droit.
60. Si un type ne te sort que des clichés, prends tes jambes à ton cou.
61. Ce que tu vaux n'a rien à voir avec ton allure, ton âge ou ta silhouette.
62. Et ça, ce sera toujours vrai.
63. Tu ne vivras pas tes plus belles années au lycée.
64. Mais à la fac.
65. La question “A quoi tu penses?” fera des miracles.
66. Mets ton casque sur les oreilles, et danse comme une tarée dans ta chambre.
67. Je te promets que je ne rirai pas.
68. Je te souhaite de rencontrer quelqu'un qui te fera littéralement pisser de rire.
69. Et de ne jamais le quitter.
70. Marche pieds-nus.
71. Ne sois pas naïve.
72. Avoir de la classe, parfois, on s'en tape.
73. Ne baisse jamais les yeux.
74. La magie, ça existe.
75. Ne regrette pas tes moments de déprime. Ils te permettront d'apprécier les instants de bonheur.
76. Quoi que tu fasses, fais preuve de modération.
77. Même dans la modération.
78. Le café est bon pour ton âme.
79. Sois honnête, et ne t'excuse pas de l'être.
80. Vis la musique sans même chercher à comprendre ce que tu ressens.
81. Lève-toi de bonne heure.
82. Trouve-toi un meilleur pote gay.
83. Il te laissera dormir dans son lit et tu pourras lui emprunter son eye-liner.
84. Ne te laisse pas faire.
85. Entoure-toi de belles personnes.
86. Souviens-toi que tout le monde ne pense pas comme toi.
87. Sois toujours ouverte à de nouvelles expériences. Tu pourras toujours dormir plus tard.
88. La vérité sans fard est toujours préférable au mensonge qui te consume.
89. Bois du champagne et danse sur la table.
90. Fais une liste des choses que tu veux accomplir avant de mourir.
91. Fais une liste de toutes les choses que tu as déjà accomplies.
92. N'oublie jamais de dire “Je t'aime” avant de partir.
93. Profite de ce qui est sous tes yeux au lieu d'en prendre une photo.
94. Trouve le moyen de te glisser au premier rang quand tu vas en concert.
95. Pars faire du camping sans te préoccuper de la coupe que ça te fera.
96. Aime aussi pleinement que tu ris.
97. Ris beaucoup.
98. N'aie pas peur d'être parfois un peu nunuche.
99. Quand tu vis quelque chose de bien, sois dans l'instant présent.
100. Trouve des trésors dans tout ce qui t'entoure.
101. Ne te laisse pas paralyser par la peur.

Nous nous méprenons toujours sur nous-même et nous comprenons rarement les autres. L'expérience n'a pas de valeur morale. C'est simplement le nom que les hommes donnent à leurs erreurs. Les moralistes y voient généralement un mode d’avertissement, lui trouvent une certaine efficacité dans la formation du caractère, en font l'éloge comme d'une chose qui nous enseigne ce qu'il faut poursuivre et nous montre ce qu'il faut éviter. Mais l'expérience n'a pas de force motrice. Elle n'est pas plus une cause active que la conscience elle-même. Tout ce qu'elle démontre véritablement, c'est que notre avenir ressemblera à notre passé et que, le péché que nous avons commis une fois avec répugnance, nous le commettrons encore bien des fois, et dans la joie.
—  Oscar Wilde

Aujourd'hui c'est la St. Valentin, il y a ceux qui vont se réveiller avec des messages cutes sur leur téléphone et puis il y a moi dont la batterie est full et qui doit mettre à jour iCloud.

the signs as french words

aries: brûler - to burn something down with fire
taurus: épanoui - something or someone that is joyful or radiant
gemini: loufoque - a wild, crazy or far-fetched idea
cancer: avoir le mal de quelqu’un - missing someone so much to the point you get sick over it
leo: l’esprit d’escalier - thinking of a perfect reply to someone when it’s too late
virgo: seigneur-terraces - a cafe customer who spends a lot of time at the table but spends little money
libra: retrouvailles - the happiness you get when you see someone again after a long time
scorpio: noceur - someone who stays out late at a party or someone sleeping late/barely sleeping at all
sagittarius: dépaysement the feeling of being in another country
capricorn: mettre en valeur - to show something off in its best light or to re-arrange the place to make it more beautiful
aquarius: sortablesomeone you can take anywhere without being embarrassed
pisces: flâner - to stroll around aimlessly without a purpose or care

On a conditionné les filles à croire que leur valeur est liée à leur apparence. Ce qu’elles accomplissent est amplifié si elles sont jolies et minimisé si elles ont un physique ingrat. Plus grave encore, on a persuadé certaines d’entre elles que la beauté suffit pour réussir dans la vie et que développer son intellect est par conséquent superflu.
—  La tour de Babylone
Cher ado,

Tu vois, je ne sais pas comment tu fais. 

Tu grandis dans un monde qui n’a connu que l’idéologie du terrorisme pour justifier la bêtise colonialiste occidentale. On t'enseigne que le délit de sale gueule, c’est pas cool, mais de faire gaffe aux bronzés quand même, “on ne sait jamais”. On t’obligera à voter, dans quelques années qui te paraissent des millénaires, pour des gens qui ne voient en toi qu’un consommateur décérébré. Tu voudras faire des études pour faire plaisir à tes vieux, et tu choisiras une filiale  qui te plait, pour te faire engueuler de ne pas accepter le premier boulot merdique et sous-payé qu'on te jettera à la tronche comme étant l’opportunité d’une vie.

Tu as appris à lire sur un écran, à écrire avec un correcteur orthographique et à compter à coups de 50€ par semaine. Tu ne vois même plus la pub, tu vis dans une pub dont tu es la marchandise au rabais. Tes réseaux sociaux définissent la valeur de ton existence. T’as plus le droit de réfléchir, tout t’est déjà prémâché.

Cher ado, je ne sais pas comment tu fais.

Pour te lever tous les matins dans un monde qui ne veut pas de toi, qui ne pense pas à toi, qui ne passe pas une seconde sans te mentir et sans se foutre de toi. Je ne sais pas comment tu trouveras la force de te lever demain, d’éteindre ton écran et d’écraser ces vieux cons qui parlent à ta place depuis si longtemps déjà.

Alors je vais essayer un truc nouveau aujourd’hui, j’ai décidé d’avoir confiance en toi. Cher ado, t’es pas plus bête que ces connards, t’es pas moins fort que leurs dollars.

Regarde-toi dans un miroir, et ne baisse pas les bras. Cher ado, respecte-toi.

J'ai troqué mes valeurs contre des erreurs, j'perds le nord, j'suis à l'ouest; j'perds le fil pendant que ma vie se défile; j’m'en veux quand je réalise ce que je veux, je hais aimer c'est paradoxal quand ça fait mal; c'est touchant, c'est blessant, j'passe mon temps à mentir j'parle dans l'vent c'est facile, j'discute avec les démons parce qu'ils sont tombés de l'enfer les anges sont restés dans le ciel avec mes rêves, la faucheuse s'incruste, on discute, l'avenir perd son sens quand la mort me fait des avances, les démons rigolent et me prennent sous leurs épaules; au bout d'un moment ils partent et m'abandonnent; j'entends des voix, j'crois que j'suis folle. La nuit tombe, les étoiles apparaissent, les anges renaissent pendant que je sombre; j'repense à ces cons qui m'ont abandonné et pourquoi je les oublie pas comme ils l'ont fait ? Les anges me parlent m'offrent des rêves ils font tout pour que je m'éveille, je les écoute d'une oreille distraite mais j'ai perdu tous mes repères; à vrai dire j'étais plus proche de la faucheuse à croire qu'elle me rendait heureuse, le Mal c'était pour moi enfin je crois, tous ces points scintillants dans le ciel noir, ça me fait peur, j'crois que j'suis plus rassurée quand les personnes qui m'aiment veulent que j'meurs. J'ai glissé, un pied dans l'enfer et l'autre dans la réalité, les deux pieds sur terre j'rêve de voler avec l'obscurité, petite j'me disais “quand j'serais grande j'ferais ma vie au paradis et tant pis pour les anges si ça les dérange”, déjà petite j'avais l'âme noire et le cœur brisé de soir en soir. On veut t'pousser dans la bonne direction m'ont dit mes darons, j'ai perdu la foi le jour où j’t'ai perdu t'étais mon espoir mais j’t'ai déçu, tu voulais de l'amour j'avais que de la haine tu voulais un “toujours” ça a duré quelques semaines, j'avais oublié de te prévenir; les démons sont mes meilleurs alliés depuis le jour où j'ai compris que de toute façon tout le monde partait. J'y ai cru une fois t'es parti et revenu plusieurs fois jusqu'au jour où je t'ai dit ne reviens pas. L'amour, la haine, ça te fera toujours mal, au fond t'as peut-être juste besoin d'une piqûre saine.
—  lespiquresaines
Est ce que tu crois qu'un jour je serais stable, jveux dire correct, normale, pas bancale, pas différente, pas constamment absence. Est ce qu'un jour j'arrêterais de me réfugier dans mon monde et d'accepter le notre, de l'aimer et de l'admirer? Est ce qu'un jour j'aimerais, est ce qu'un jour je serais aimer pour ma juste valeur? Est ce qu'un jour j'arrêterais d'avoir peur? Est ce qu'un jour j'arrêterais de me remémorer mes erreurs? Est ce qu'a un moment donné, j'arrêterais de tout faire foirer? Est ce qu'un jour, j'irais bien, juste un jour, est ce qu'un jour je me sentirais à ma place dans ce putain de monde? Permet moi d'en douter.
Voeux de nouvelle année/ Best Wishes for the New Year

ceux de Jacques Brel sur Europe 1 du 1er janvier 1968:

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir. Et l’envie furieuse d’en réaliser queques-uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions. Je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil, et des rires d’enfants.

Je vous souhaite de respecter les différences des autres parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrirJe vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque.

Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux,car le bonheur est notre destin véritable. »

translated version of Jacques Brel’s best wishes recorded january 1st 1968 on the radio Europe 1:

“I wish all of you endless dreams, and the ferocious desire to accomplish some of them. I wish you to love what deserves to be loved and to forget what needs to be forgotten. I wish you passions, I wish you silences. I wish you birds chirping in your waking hours, and children’s laughter. I wish you to respect everyone’s difference, because everyone’s merit and value often need to be explored. I wish you the strength to fight getting stuck, being indifferent, to resist the negative virtues of our time. Finally, I wish you all to never give up discovering, never give up adventure, life, and love because life is a wonderful adventure and no one with common sense should give up on it without fighting a mighty fight. I also mostly wish you to be ‘you’, and be proud and happy about it because happiness is our true destiny.”

Réveille toi. Réveille toi et prends conscience de ta valeur, parce que tu en as une. Réveille toi et crie au monde que tu existes, que tu n'es pas là pour rien, et que tu vas te battre. Bats toi parce que ça en vaut la peine, on vaut tous mieux que ce que les autres veulent nous faire croire. Bats toi pour leur prouver qu'ils ont tort. Réveille toi et bats toi.
J'te parle de ma jeunesse qui se démène, ma jeunesse qui se démerde
La jeunesse qui peut saigner mais la jeunesse qui veut régner
Celle qu'on peut pas endormir, qu'écoute pas les codes des doyens
Celle qui f'ra tout pour s'en sortir par ses propres moyens
J'te parle ici d'la jeunesse comme toi et moi
Qui garde tous les sacrifices de ses ancêtres dans sa mémoire
Celle qui continue d'combattre le système, pour tout ceux qui sont tombés sour l'horreur
Pour l'honneur de tout ceux qu'ils ont plombés
Celle qui tend la main aux démunis
Mais celle qui veut être unique, mais qui sait qu'on peut résister si on reste unis
Qu'a des valeurs d'entraides, qui sait où les malheurs entraînent
Qui force les portes du succès même quand c'est pas l'heure d'entrer
—  so clock -  jeunesse
“Oublie moi”. Je peux vraiment oublier la valeur que tu as eu pour moi ? Les mots que tu m'as dit ? Les moments passés avec toi ? Le futur que je nous avais imaginé ? L'espoir que tu m'as donné ? Les sentiments que j'ai ressentis ?
Je peux vraiment t'oublier toi tout entier tu penses ? Moi, j'en doute.
Tu sais ce qui me ferait mal là ? D'apprendre que tous mes efforts ont été réduis à néant. De comprendre que ce que j'ai appris aujourd'hui n'aura sûrement aucune utilité dans ma vie de demain, de comprendre que ce que j'ai acheté aujourd'hui n'aura sûrement plus aucune valeur à l'avenir. Tu vois, ça, ça me ferait vraiment mal. De me battre pour quelqu'un susceptible de partir d'une seconde à l'autre; de me livrer, corps et âme, et finir nue, complètement démunie. Parce que même si j'essayais de me rassurer en me disant que la roue tourne toujours, même si la chance finit toujours par venir, je crois que ça ne suffirait pas. Non, pas cette fois.
—  lespiquresaines