Eugene Delacroix (1798-1863)
“Léon Riesener” (1835)
Oil on canvas
Located in the Musée du Louvre, Paris, France

Riesener was a French Romantic painter, and cousin of Delacroix. Enchanted by the play of light and reflections which transformed the appearance of matter, Riesener began a new aesthetic that made him one of the precursors of impressionism.

Contre la vie qui va, qui vient, puis qui s'éteint. Contre l'amour qu'on prend, qu'on tient, mais qui tient pas. Contre la trace qui s'efface, au derrière de soi. Moi, contre ton épaule je repars à la lutte. Contre les gravités qui nous mènent à la chute. Pour redonner éclat à l'émeraude en toi. Pour rendre au crépuscule la beauté des aurores. Dis-moi qu'on brûle encore, dis-moi que brûle encore cet espoir que tu tiens. Quand tu vois comme on pleure à chaque rue sa peine. Sont nos amours toujours au bord du précipice. Ne vois-tu pas le ciel à portée de nos doigts ? Contre la vie qui va, qui vient, puis qui nous perd. Contre l'amour qu'on prend, qu'on tient, puis qu'on enterre. N'entends-tu pas ce soir chanter le chant des morts, à la mémoire de ceux qui sont tombés pour toi ?