Les-Herman

Le bal masqué, detail (c.1880). Charles Hermans (Belgian, 1839-1924). Oil on canvas.

Le bal masqué portrays the exuberant atmosphere of Parisian balls in the late 19th Century. It was heralded as a boisterous and unrestrained rendering of the Opera Ball. Hermans focuses on the sexual undertones, the flirtation between the young men dressed in white tie and the richly costumed women.

Three weeks into Vlogger 24601 and I’m already waaaay too emotionally invested in Ramin Karimloo’s plant.

It’s like Herman the Fish all over again. If the plant dies too I don’t think my heart will ever recover.

La solitude est l’indépendance, je l’avais souhaitée et acquise au cours de longues années. Elle était froide, oh! oui, mais elle était calme, merveilleusement calme et immense comme l’espace silencieux et glacé où tournent les astres.
— 

Herman Hesse, Steppenwolf 

  • Translation: “Solitude is independence. It had been my wish and with the years I had attained it. It was cold. Oh, cold enough! But it was also still, wonderfully still and vast like the cold stillness of space in which the stars revolve.”
Une moitié de son être et de ses actes reconnaissait et approuvait sans cesse ce que l’autre moitié combattait et niait.
—  Herman Hesse, Le Loup des steppes
Il m'arrive parfois de le voir en rêve la nuit et je sens que sa personne, que la simple existence d'un être tel que lui, me dérange et me tourmente fondamentalement, bien qu'il me soit vraiment devenu cher.
—  Herman Hesse, Le loup des steppes.
Il ne décide pas de se tuer car la foi qui lui reste lui dit qu’il doit boire jusqu’à la lie ce calice de douleur, que cette douleur cruelle ancrée dans son cœur sera seule la cause de sa mort.
—  Herman Hesse, Le Loup des steppes