Le Lézard noir

4

Les femmes du zodiaque :

New manga from french published Le lézard noir.
It’s draw by the artist Miyako Maki, translated by Miyako Slocombe. The cover was done by Emilie Bouchon and the trailer by myself.

Collection of six stories that depicts the destinies of Japanese women from the Second World War until the 1970s, depicts their awakening sexuality and reveals the status of women in society.

Miyako Maki is the wife of Leiji Matsumoto ! She’s is very talented with an elegant line.

Les femmes du zodiaque is a book with many short stories about women, love and zodiac…

Coming this fall !

2

Suehiro Maruo is a great manga artist I like.
Maybe you’ve noticed that because there are so many pictures of his works inside this blog. You’re right.
I discovered this artist many years ago; I bought Lunatic lover’s for a few euros and it was in french. I was totally seduced by his graphics and his way of telling stories.
On 2009 I think, I started working with Le Lézard noir by creating booktrailers for its books like Maruo’s one !

If you want to read Maruo’s mangas in french, it’s not complicated, many of his books are now translated !
Most of them are published by Le Lézard Noir and others by Sakka.
Enjoy :)

youtube

Suehiro Maruo - Le Lézard Noir 

Le Lézard Noir : éditeur décalé glorifiant le manga japonais

Le Lézard Noir : éditeur décalé glorifiant le manga japonais

External image

Le Lézard noir, le nom est tout un programme… A l’origine film japonais d’avant-garde de 1968 (de Kinji Fukasaku), le nom est aujourd’hui celui d’une maison d’édition française (fondée en 2004) ancrée dans les publications de qualité de manga et de romans graphiques avant-gardistes. Tout entier dévoué à la cause des publications nippones hors-normes l’éditeur basé à Poitiers défend une conception…

View On WordPress

« Mabui » signifie « âme » dans le dialecte d’Okinawa

Mabui, les âmes d’Okinawa

Susuma Higa

Éditions Le Lézard Noir (2013)

Difficile de conseiller un livre bd, un manga dans le cas qui me préoccupe aujourd’hui, lorsque le dépit s’installe à la vue du graphisme utilisé. Le trait est léger et ne s’embarrasse pas d’effets graphiques. Il semble dénué de personnalité. Soyons clair, même la représentation des personnages génère des difficultés d’identification. Les décors comme les angles de vues restent épurés. Aucune trame pour donner quelques reliefs. Susumu Higa, le mangaka qui a réalisé « Mabui, les âmes d’Okinawa » se fiche comme de l’an 40 de l’aspect visuel. Son propos est ailleurs ; une réflexion sur la situation des habitants des îles de l’archipel d’Okinawa occupées par des bases américaines. Et, force est de reconnaitre qu’il maîtrise parfaitement son sujet. L’absence de manichéisme donne une force particulièrement saisissante et explicite au récit. Les américains n’y sont pas décrits comme d’affreux impérialistes bien que les terres ancestrales japonaises aient été spoliées aux familles d’agriculteurs d’origine. Certains s’en accommodent fort bien. 28000 propriétaires de terres militaires se partagent 60 milliards de yens (plus de 400 millions d’euros). D’autres, ne demandent que la permission d’en utiliser les friches pour y cultiver quelques légumes. Un grand nombre, plus de 8000, travaillent sur les bases américaines. Tout le monde pourrait y trouver son compte. Mais la présence de ces bases n’est pas du goût de ceux qui veulent retrouver leurs racines, ou qui s’effrayent – avec raison - des risques technologiques et des effets écologiques que sont ces bases militaires. Plus profondément encore, s’opère une dualité entre la jeunesse et les générations anciennes. Entre la modernité et la tradition. Avec ce livre, composé de six nouvelles, Susumu Higa pose magistralement le problème de l’évolution du Japon et des effets sur son identité.

p>

External image

Son précédent livre, « Soldats de sable », a été dans les sélections Libération 2012, Angoulême 2012, et de l’ACBD 2012. « Mabui, les âmes d’Okinawa » confirme amplement ces distinctions.
 Grand Prix du Japan Media Arts Festival dans la catégorie manga en 2003

External image

[Planning editeur] Le lézard noir [Mangas, Manhwas, Romans et autres], vu sur Akihabara no Sasayaki http://ift.tt/1CjVkpx

Planning des sorties de l'éditeur Le lézard noir

# Bloc Technique
Création : 2004
Forme juridique : SARL
Statut : Éditeur indépendant
Siège social : Poitiers
Spécialits : Manga, bande dessinée
Langue de publication : Français, japonais
Diffuseur : Harmunia Mundi
Site officiel : www.lezardnoir.com

# Description reprise sur Wikipedia

Le Lézard noir est une maison d’édition française fondée en 2004 par Stéphane Duval dont la ligne éditoriale se situe entre romantisme noir et japonisme décadent.
Le Petit Lézard est la collection jeunesse du Lézard Noir.

# Catalogue

Collection Le Lézard noir

Akai Hana de Yasuji Watanabe
Eiko de Akino Kondoh
Exercices d'automne de Suehiro Maruo et Leonard Koren
Ezumi de Daisuke Ichiba
L'Art du bain japonais de Suehiro Maruo et Leonard Koren
Les Insectes en moi de Akino Kondho
Le Vagabond de Tokyo - Résidence Dokudami de Takashi Fukutani
Lunatic Lovers de Suehiro Maruo
Mutant Hanako de Makoto Aida
Prisonnière de l'Armée rouge de Romain Slocombe
Shojo Tsubaki soundtrack CD de Suehiro Maruo et J. A. Seazer
Street Angel de Jim Rugg et Brian Maruca
Vampyre I de Suehiro Maruo
Vampyre II de Suehiro Maruo
Yume no Q-Saku de Suehiro Maruo
Soldats de sable de Susumu Higa
Tonoharu de Lars Martinson
La Chenille de Suehiro Maruo
Collection Le petit Lezard

Cache Cache de Tomonori Taniguchi
L'Éléphant et le poisson de Julie Colombet
Les Saisons de Fu-Chan de Marini Monteany
Les Deux Père Noël de Tomonori Taniguchi
Le Livre de cuisine des Moomins de Sami Malila et Tove Jansson
Ojingogo de Matthew Forsyth
Moomin et les brigands - les aventures de Moomin, vol. 1 de Tove Jansson
Moomin et la mer - les aventures de Moomin, vol. 2 de Tove Jansson
Moomin et la comète - les aventures de Moomin, vol. 3 de Tove Jansson
Tiens Tiens de Tomonori Taniguchi
Tove et Lars Jansson, Une vie avec les Moomins de Juhani Tolvanen http://ift.tt/20AMpRz

Watch on didizuka.tumblr.com

Trailer I made for french publisher Le lézard noir.
Sound by Shinkiro

La maison aux insectes (Mushitachi no Ie  / 蟲たちの家) is a collection of seven short frightening stories. They are drawn between 1968 and 1973 by the great Kazuo Umezu.

These disturbing stories show us life of normal characters who become mad little by little…

vimeo

Les femmes du zodiaque - Miyako Maki

New manga from french published Le lézard noir.
It’s draw by the artist Miyako Maki, translated by Miyako Slocombe. The cover was done by Emilie Bouchon and the trailer by myself.

Collection of six stories that depicts the destinies of Japanese women from the Second World War until the 1970s, depicts their awakening sexuality and reveals the status of women in society.

Miyako Maki is the wife of Leiji Matsumoto ! She’s is very talented with an elegant line.
Les femmes du zodiaque is a book with many short stories about women, love and zodiac…

youtube

La chenille, second trailer (par Didizuka CindyBertet)

vimeo

Anjin-san trailer I made for french publisher Le Lézard noir !
Anjin-san is a manga created by George Akiyama.

youtube

June 14, 2014, the JT 19h France 3 Poitou-Charentes released a video about Stéphane Duval, director of the House of the architecture of Poitiers and french manga publisher, Le lézard noir. In this report, we also see some extracts from the trailer Sex & Fury (Bonten Tarô) I made​​!

youtube

Le vagabond de Tokyo - Teaser (par Didizuka CindyBertet)

Trailer I made for the french publisher Le Lézard noir.
This manga is titled : le vagabond de Tokyo (Residence Dokudami) and takes place in the 80’s.