Goublier

8

Vendredi 19 Septembre 2014

PARKING DAY, le collectif En-Pire invite la Guérilla Gardening Paris à investir la rue Gustave Goublier Xe Paris, événement avec THE WINDOW (Paris)

3

JARDIN-DUNAIRE 

TERRASSE // JARDIN // QUAI DE SEINE // PENICHE LE MARCOUNET 


Après le “JARDIN-JUNGLE”, conçu en mai 2015 dans le cadre d'une résidence à l’espace d’expérimentation artistique en milieu urbain “The Window” pour la rue Gustave Goublier du 10e arrondissement de Paris, sur l’invitation de Zingy Agency, Julien Bellenoue et Nicolas Gimbert réalisent le projet “JARDIN-DUNAIRE” pour la péniche Le Marcounet amarrée au pied du Pont Marie dans le 4e arrondissement de Paris.  


Le projet Paris-Plage s’étend du pont des Arts au pont de Sully. Étant donné que les quais où se situent la péniche ne profitent pas d’un ensablement, il leur semble intéressant de dénoter cette absence en prenant comme palette végétale des plantes qui évoquent les paysages dunaires, ou fragments de collines de sable fin formées par les vents et accompagnées de plantes.  
Dans le cadre de Paris-Plage, le quai prend la forme d’une grande terrasse qui accueille des plantes dans divers bacs de plantations. La palette végétale émergeant des bacs est constituée d’un ensemble de plantes (poacées et vivaces) ainsi que quelques plantes ligneuses (majoritairement des saules) rappelant la Côte Atlantique.  


La terrasse, telle un radeau, dialogue avec la péniche qui oscille sur l’eau, toujours en mouvement, comme les plantes au gré du vent. Le vent est en effet, l’élément indispensable pour pouvoir naviguer et c’est grâce à ce dernier qu’il est agréable de se promener sur les quais, à l’ombre des platanes existants, lors de la période estivale. 


Les bacs de plantations sont construits par récupérations multiples de lattes de palettes. Ils sont peints de couleur sable sur leurs côtés pour appeler le visiteur au loin et faire varier l’image d’ensemble lorsqu’on s’approche de la péniche. C’est pourquoi l’étirement parallèle des bacs plantés transpose le rythme en bande des cordons dunaires.  


Partenaires : Zingy Agency, Péniche Le Marcounet, Freevol 


“JARDIN-DUNAIRE” Péniche Le Marcounet - Pièces graphiques tous droits réservés à Julien Bellenoue & Nicolas Gimbert ADAGP, Paris, juin 2015.

8

JARDIN-JUNGLE - Forêt des 6 continents -


Sur une invitation de Catherine Baÿ, Julien Bellenoue paysagiste dplg et Nicolas Gimbert artiste plasticien ont développé le projet Jardin/Jungle pendant leur résidence à The Window accompagnant les habitants au sein de leur processus tout en questionnant les passants afin de recréer un environnement particulier et singulier, au cœur d’un quartier urbain dense.


Consulter leur Pdf du projet en ligne at
http://thewindowparis.fr/wp-content/uploads/2015/04/jungle.pdf

Article : 

https://mjscapes.wordpress.com/2015/06/04/un-jardin-jungle-a-paris/ (EN/FR) 

Tout au long de l’année, une collaboration avec un paysagiste dplg, dans le cadre d’une résidence à the Window, permet de prolonger l’événement ponctuel de la Parking-day en proposant de construire une Jungle pérenne au sein de la rue Gustave Goublier. l’idée est de recréer un environnement particulier et singulier, au cœur de la densité urbaine, inhabituel sous notre latitude.

Sur le principe de l’évocation et des ressemblances multiples, il s’agit de conduire un ensemble de plantes rappelant les forêts équatoriales et qui, par leurs formes, feuillages et floraisons, pourront à terme construire l’image de la Jungle tout en étant adaptées à l’exposition, au sol et à l’environnement spécifique de la rue [lorsqu’elles ne le sont pas déjà] et plus largement de Paris. il s’agit de jouer, en quelque sorte, la carte du dépaysement et du contraste.

Le jardin-jungle s’inscrit à la fois entre un dedans et un dehors, c’est-à-dire entre un espace couvert [les façades] et un espace découvert [la rue qui se caractérise par deux horizons à chacune de ses extrémités et comme un espace de respiration sous le ciel]. Ce rapport d’entre-deux appelé seuil en architecture trouvera un écho en la Jungle par la lisière qui se définira dans un rapport particulier avec l’espace étiré de la rue, ses riverains et ses passants. elle se constituera progressivement au fil des saisons et rendra visible la notion de temps, processus spécifique lié à la pousse des plantes, sans oublier les jardiniers et les multiples acteurs qui infléchiront ou accompagneront ses dynamiques propres comme externes.

À l’échelle du 10ème arrondissement et plus largement de Paris, la Jungle devient un espace de conversation où les éléments s’assemblent et dialoguent les uns avec les autres. elle fait aussi figure de jalon dans la succession des espaces découverts – parcs et jardins – en bordure et constituera à terme, un nouveau repère.


Partenaires : The Window, Association ARRGG, Mairie du Xe, Paris, Freevol 


“JARDIN-JUNGLE”, rue Gustave Goublier, Xe, Paris, Pièces graphiques tous droits réservés à Julien Bellenoue & Nicolas Gimbert ADAGP, Paris, mai 2015

vimeo

24 mai 2015 Exposition “Garden In progress”, collectif En-Pire et conception du projet JARDIN-JUNGLE avec Nicolas Gimbert et Julien Bellenoue rue Gustave Goublier 10e, The Window, Paris