Erotisme

Été 1888… À dix-neuf ans, Agnès de S. est encore innocente mais point idiote. Elle connaît, certes, quelques pratiques solitaires découvertes au couvent de l'Immaculée Conception, mais aspire à d'autres plaisirs moins égoïstes. Ces faits audacieux, Agnès ose les consigner dans un journal très intime… Elle y confesse les étapes d'une éducation sensuelle orchestrée par deux “institutrices” remarquables : sa femme de chambre et une aristocrate distinguée, amie de sa mère. Il y aura aussi les plaisirs donnés à un petit paysan innocent, les furtives aventures au château avec des hommes croisés au gré des visites mondaines… Un livre délicieusement subversif où l'on se délectera des sublimes audaces d'une jeune fille qui bafoue avec allégresse l'hypocrisie de la société aristocratique et bourgeoise.

«Quel homme préoccupé de l’infini, dans le temps et l’espace, n’a pas construit cette “EROTIQUE” dans le secret de son âme ; quel homme soucieux de poésie, inquiet des mystères contingents ou éloignés, n’aime pas à se retirer dans cette retraite spirituelle où l’amour est à la fois pur et licencieux dans l’absolu ?»
Desnos

Je regarde ton petit univers
à la loupe je ne rate rien
longues jambes au bas noirs
cuisses de fées livrées sur canapés
fessées pieds et poings liés
comme mis en scène
mis en aime
se faire mal pour se faire du bien
semblants de douleurs
qui jouent à donner des couleurs
et que je découvre
comme au cirque les numéros
qui font peur et laissent la marque des émotions
un peu partout
Se faire mal pour se faire du bien
partout où le sang du plaisir
circule à l'envie
Je passe par chez toi
je fais le détour
et par le trou de la serrure je regarde
ça non
les serrures n'ont plus de trou
depuis longtemps
seul l'imaginaire a su conserver
la splendeur des accès
au monde fantasmé
—  jacques dor
3

“L’art ne peut être qu’érotique"disait Picasso. Ou encore : “L’art n’est jamais chaste, on devrait l’interdire aux ignorants innocents, ne jamais mettre en contact avec lui ceux qui y sont insuffisamment préparés. Oui, l’art est dangereux. Ou s’il est chaste, ce n’est pas de l’art.”

Le baiser, 26 octobre 1969 - Pablo Picasso ; Couple amoureux, 1968 - Pablo Picasso.