Courier-international

“La Finlande associe le soutien aux élèves en difficulté et la liberté de choix pour les bons éléments à un troisième facteur de succès: des enseignants de qualité. Le métier d'enseignant est tellement prisé que les formations peuvent compter de cinq à dix postulants pour chaque place. Chacune de ces formations exige d'avoir un excellent dossier, y compris pour devenir instituteur en maternelle ou au niveau élémentaire.”

“Les étudiants sont sélectionnés sur plusieurs critères: les résultats du baccalauréat, les notes des devoirs sur table et un examen d'entrée qui comprend un entretien.”

“Les futurs enseignants savent qu'ils sont triés sur le volet, et leurs professeurs le savent aussi, ce qui engendre un cercle vertueux. Lorsque, frais et émoulus de leur formation, les enseignants finlandais commencent à travailler, les élèves et les parents d'élèves les savent compétents et reconnus comme tels.”

Dagens Nyheter / Courrier International (05-11/04)