35

instagram

so good… so pure….

13 Reasons Why (Ou bien la série qu'il me fallait depuis quelques semaines. )

Comme je t'avais raconté, en ce moment j'ai cette obsession pour la mort, j'suis pas suicidaire, du moins je ne le suis plus. J'ai juste peur de la mort, et j'imagine c'est parce que je commence à apprécier ma vie, à aimer vivre.

13 Reasons Why est tiré d'un livre.
Ca parle d'amis qui ne le sont plus, d'amour quand on a 17 ans, de relations ado/parents, d'harcèlement, de slut-shaming, de viol, de trahison.

Hannah c'est moi, c'est toi, c'est elle, c'est nous tous.

Mon chéri à deux petites soeurs, dont une qui est en 3ème cette année. Quand j'ai annoncé que je regardais 13RW rècemment sur ma story Instagram, elle m'a écrit. Elle m'a rapporté que cette série lui parlait, parce qu'elle est en train d'apprendre ce que c'est d'être une femme dans cette société (malheureusement, non, c'est pas cool d'être une femme dans un contexte pareil), et que l'harcèlement, elle connaissait bien ce mot. Parce qu'elle l'a subit. Elle m'a dit que la série l'avait touchée, et aidée un peu. Qu'il ne fallait pas s'arrêter sur le premier épisode.
Au début je ralais un peu, parce que l'histoire est présentée sous l'aspect d'un jeu, et je trouve que c'est déplacé d'introduire un jeu dans une histoire de suicide. Mais j'ai continué. Et bordel. Oui bordel. Juste, bordel.

Il y'a déjà la bande son, qui est magnifique, et qui touche. Les musiques je les écoute encore sur mon ipod, la plupart sont magnifiques.
Il y'a ce jeu dans la réalisation, ce jeu qu'il y'a entre le passé et le présent, le personnage principal a un pensement dans le présent, comme s'il était blessé physiquement suite au suicide d'Hannah. Et les lumières changent… Couleurs chaudes quand Hannah est à l'écran. Froide quand le présent nous rattrape.
Les transitions sont bien trouvées, et même si on pense que c'est lent, que ça n'avance pas dans les premiers épisodes, les transitions rythment un peu plus le récit au fur et à mesure, et le récit devient plus intense par la suite.

Ce que j'ai aimé particulièrement, c'est que cette série n'est pas gnangnan, elle n'est pas fausse, elle décrit les adolescents comme on peut en trouver dans les lycées actuels.
Les viols et le suicide sont sans musique, sans chichi, c'est difficile à regarder, mais ça semble vrai. Ce n'est pas “glamourisé”. Parce que je vous assure que c'est pas glamour de se faire violer, moi quand ça s'est passé y'avait pas les violons qui jouaient au fond de la pièce.
La scène de suicide est vraiment violente cependant, j'ai du détourner le regard 2/3 fois, je ne pouvais pas, alors que généralement, je suis pas sensible à ça.

Le personnage principal est attachant au fil des épisodes (au début je m'en battais un peu les couilles, sur la fin j'avais juste envie de lui faire un câlin et tenter de l'aider.)

Cette série n'est pas un appel au suicide, comme j'ai pu le lire sur certains sites, mais une aide pour crier “à l'aide”. Si vous êtes perdus, seuls, déprimés, l'aide existe. Elle existera toujours. Vous n'êtes pas seul, jamais.

13RW m’a redonné cette envie de vivre, de ne pas laisser tomber, d’avoir moins peur de la mort, et l’envie de continuer cette aide que je propose sur Tumblr. 

Voilà, c'était mon avis (dont tout le monde s'en bat les couilles), sur 13RW.

Si t'aimes bien ce genre de post, mets un p'tit coeur, et dis le moi dans les commentaires.

Des bisous.

AEL

PS: Tu n'es pas seul.

 Today is Chyler’s birthday y’all!!

A message to Chyler Leigh: Thank you for being so supportive of your LGBT fans, we’re so lucky to have someone who embraces us as warmly as you do. You’ll probably never read this but still, you deserve all the awards in the world for being such a kind and good human being. Keep up the good work <3