2 heures

Fréquente une fille qui lit. Fréquente une fille qui dépense son argent dans les livres au lieu des habits, dont les placards débordent parce qu’elle a trop de livres. Aime une fille qui possède une liste de livres à lire et une carte de bibliothèque depuis l’âge de douze ans.
Trouve-toi une fille qui lit. Tu la reconnaîtras parce qu’elle a toujours un livre à lire dans son sac. Elle regarde avec admiration les livres rangés sur les étagères des librairies, s’émeut discrètement quand elle a trouvé le livre qu’elle cherchait. Tu vois cette fille bizarre qui respire les pages des vieux livres dans les librairies d’occasion ? C’est elle, la lectrice. Elle ne peut pas s’empêcher de respirer les pages des livres, surtout quand celles-ci sont jaunies et usées.
C’est celle qui lit en passant le temps dans le café au coin de la rue. Si tu regardes sa tasse, tu remarqueras que la crème a complètement fondu, parce qu’elle est déjà complètement absorbée par son livre. Perdue dans le monde imaginé par l’auteur. Assieds-toi. Peut-être te lancera-t-elle un regard, car la plupart des filles qui lisent n’aiment pas être dérangées. Demande-lui si elle aime son livre.
Propose-lui une nouvelle tasse de café.
Dis-lui ce que tu penses vraiment de Murakami. Demande-lui si elle a dépassé le premier chapitre de Fellowship. Comprends bien que si elle te dit qu’elle a compris Ulysses de James Joyce, elle dit ça juste pour avoir l’air intelligente. Demande-lui si elle aime Alice ou voudrait être Alice.
C’est facile de fréquenter une fille qui lit. Offre-lui des livres pour son anniversaire, Noël et toutes les autres fêtes. Offre-lui des mots, en poème et en chansons. Offre-lui Neruda, Pound, Sexton et Cummings. Montre-lui que tu as compris que les mots sont de l’amour. Sache qu’elle connait la différence entre les livres et la réalité, mais que malgré tout, elle essayera quand même de faire que sa vie ressemble un peu à son livre préféré. Ce ne sera jamais de ta faute si elle le fait.
Il faut qu’elle essaie.
Mens-lui. Si elle comprend la syntaxe, elle comprendra que tu as besoin de mentir. Derrière les mots se cachent d’autres choses : des raisons, des valeurs, des nuances et des dialogues. Ça ne sera pas la fin du monde.
Déçois-la. Parce qu’une fille qui lit sait que les déceptions précèdent toujours des sommets d’émotions. Parce qu’une fille qui lit comprend que toutes les choses ont une fin, mais qu’on peut toujours écrire une suite. Qu’on peut recommencer encore et encore, et rester le héros. Que dans la vie, il y a toujours un ou deux méchants.
Pourquoi avoir peur de tout ce que tu n’es pas ? Les filles qui lisent comprennent que les gens, comme les personnages, peuvent évoluer. Sauf dans Twilight.
Si tu trouves une fille qui lit, ne la laisse pas t’échapper. Si tu la retrouves à 2 heures du matin, serrant un livre contre elle et pleurant, prépare-lui une tasse de thé et prends-la dans tes bras. Tu la perdras sûrement pour quelques heures, mais à la fin, elle reviendra toujours. Elle parlera comme si les personnages du livre existaient vraiment, parce qu’ils existent toujours, l’espace d’un instant.
Tu la demanderas en mariage dans une montgolfière. Ou à un concert de rock. Ou l’air de rien, la prochaine fois qu’elle sera malade. Par Skype.
Tu souriras tellement que tu te demanderas pourquoi ton cœur n’a pas encore éclaté dans ta poitrine. Tu écriras l’histoire de vos vies, vous aurez des enfants avec des noms étranges et des goûts encore plus étranges. Elle fera découvrir le Chat Potté et Aslan à vos enfants, peut-être même les deux dans la même journée. Vous passerez l’hiver de votre vie en vous promenant ensemble, et elle récitera doucement Keats pendant que tu feras tomber la neige de tes bottes.
Fréquente une fille qui lit, parce que tu le mérites. Tu mérites une fille qui peut, par son imagination, parer ta vie de mille couleurs. Si tu n’es capable de lui offrir que de la monotonie, des idées ternes et des demi-mesures, mieux vaut rester seul. Si tu veux le monde entier, et tout ce qui se cache derrière, fréquente une fille qui lit.
Encore mieux, fréquente une fille qui écrit.
—  Rosemarie Urquico
3

Battle of Eckmuhl, 22 April 1809

French victory over the Austrians, outlining the outcome of the campaign

Here is the text under the plate:

Le 22 au matin l'Empereur se mit en marche de Landshut avec les deux divisions du duc de Montebello, le corps de duc de Rivoli, les divisions Nansouly et St. Sulpice, et la division Wurtembergeoise. a 2 heures apres midi, il arriva vis-a-vis Eckmuhl, ou les quatre corps de l'armee autrichienne formant 11000 hommes etainten position sous le commendement de l’ Archiduc Charles. le Duc de Montebello deborda l'ennemi par la gauche avec la division Gudin. Au 1er. signal les Ducs - d'Auerstaedt et de Dantzick et la divn. de cavalerie legere du Gal. Montbrun deboucherent, on vit alors un des plus beaux spectacles qu'ait offert la guerre; 110000 ennemis attaques sur tous les points. tournes par leur gauche et successivement depostes de toutes leurs positions. Le detail des evennements miltitaires serait trop long. Il suffit de dire que mis en pleine deroute l'ennemi a perdu la plus grande partie de ses canons et un grand nombre de prisonniers. Dans cette bataille dEckmuhl, il n'y eut que la moitie a peu pre des troups francaise engagee: poussee l'epee dans les reins l'armee ennemie continua de defiler toute la nuit par morceaux et dans la plus epouvantable deroute, tous les blesses, la plue grande partie de son artillerie, quinze drapeaux et 2000 prisonniers sont tombes en notre pouvoir. Les Cuirassiers se sont comme a l'ordinaire couverts de gloire. (Extrait du 1er bulletin.)

On the morning of the 22d the Emperor set out from Landshut with the two divisions of the Duke of Montebello, the Duke of Rivoli, the Nansouly and St. Sulpice divisions, and the Wurtemberg division. At 2 o'clock in the afternoon, he arrived opposite Eckmuhl, or the four corps of the Austrian army, forming 11,000 men, and under the command of the Archduke Charles. The Duke of Montebello overtook the enemy by the left with the Gudin division. At the 1st. Signal the Dukes - of Auerstaedt and Dantzick and the divn. Of Gal’s light cavalry. Montbrun deboucherent, one saw then one of the most beautiful spectacles that offered the war; 110000 enemies attacks on all points. Turned by their left and successively deposited from all their positions. The detail of militant events would be too long. Suffice it to say that the enemy lost the bulk of his guns and a large number of prisoners. In this battle of Eckmuhl, there were only about half of the French troops engaged: the sword was pushed into the kidneys, the enemy army continued to march through the night in pieces and in the most appalling flight, all the wounded , The greater part of its artillery, fifteen flags and 2000 prisoners fell in our power. The Cuirassiers have, as usual, been covered with glory. (Extract from the 1st bulletin.)


Google translate managed to achieve logical translation to some degree…

2

Ma brioche “buchty”…..

Merci au site internet ‘Sweety’ pour cette recette super sympa !

Ingrédients pâte à brioche :
- 250 g de farine (T45)
- 5 g de sel
- 35 g de sucre
- 5 ou 10 g de levure sèche de boulanger (1 ou 2 sachets)
- 1 oeuf
- 50 ml de lait
- 100 g de crème fraîche entière épaisse

Ingrédients dorure :
- 1 jaune d’œuf
- 20 ml de lait

Etapes à suivre :

- Mélangez tout d'abord les éléments secs (Attention : la levure ne doit pas être en contact avec le sel et le sucre avant de commencer à mélanger), puis les autres éléments à l'aide du crochet du robot.

- Une fois la pâte homogène (environ 10 minutes en vitesse 4), arrêtez de pétrir.

- Retirez la pâte du bol et faites une boule sur plan fariné et placez alors dans un autre bol.

- Au repos à température ambiante et à couvert pendant 1 heure. Etape durant laquelle la pâte va doubler de volume.

- Dégazez la pâte avec votre point et placez la, minimum 30 minutes, au frigo.

- Faites en un boudin et détaillez la en 16 parts de 30 g.

- Boulez chaque portion de pâte (bien froide, si la pâte n'est pas froide, elle risque de s'abimer et de se déchirer) sur un plan de travail légèrement fariné avec votre main également fariné.

- Placez les boules dans un moule beurré et laissez pousser environ 2 heures (le temps que la pâte double de volume) avant de dorer et d'enfourner dans un four préchauffé à 160°C pour un peu moins de 20 minutes.

- Saupoudrez de sucre glace et dégustez !

J’ai mon covoiturage dans 2 heures.

Et ma valise n’est pas prête, j’ai pas fini d’écrire mon essai sur Foucault à envoyer par mail avant ce soir minuit. Mais ça va, je ne panique pas.

Ça te ferais quoi si je te disais que je suis sur un lit d'hôpital, que je peux m'éteindre dans 2 minutes, dans 2 heures ou tout simplement dans la journée? Ça te ferais quoi de ne pas pouvoir me dire au revoir en face? De ne pas pouvoir me voir d'attendre? Ça te ferais quoi?
—  Lindtsay
3

Mon gâteau magique…. à la noix de coco !

Merci au site ‘moncoingourmand.com’ pour cette recette que j'avais envie de réaliser depuis un moment ….et je ne suis pas déçue !

On obtient un gâteau très léger sur 3 couches :
- un flan
- une crème
- une génoise

Ingrédients :
- 4 œufs
- 1 cuillère à soupe de jus de citron
- 1 pincée de sel
- 150 g de sucre
- 1 cuillère à soupe d'extrait de vanille
- 1 cuillère à soupe d'eau
- 125 g de beurre fondu
- 115 g de farine
- 125 g de noix de coco râpée
- 500 ml de lait demi-écrémé

Étapes à suivre :
- Beurrer et fariner votre moule.
- Séparer les blancs des jaunes.
- Battre les blancs en neige avec la pincée de sel, et le jus de citron.
- Dans un autre récipient, battre les jaunes avec le sucre et l'extrait de vanille jusqu’à ce que le mélange double de volume.
- Ajouter l’eau et le beurre fondu, continuer de battre.
- Ajouter la farine, battre de nouveau.
- Incorporer la coco râpée.
- Verser le lait petit à petit en continuant de battre, la pâte est très liquide, c’est normal.
- Puis ajouter les blancs en neige, mélanger en soulevant.
- Verser dans le moule, puis enfourner 50 minutes environ.
- Laisser complètement refroidir, puis placer au frais pendant au moins 2h.
- Démouler.

Cuisson : 45-50 minutes à 160 degrés

Temps de repos : Au moins 2 heures au réfrigérateur

retour au bercail

vendredi 7 avril

Après 13 heures de vol avec eurowings (la pire compagnie qu’on est jamais pris) et avec un peu de retard du second vol , nous avons reussi en courant et bousculant a moitié les passagers de l’aeroport a attraper notre correspondance pour Barcelone!

Donc 2 heures apres nous arrivons en espagne point de depart d’origine , sauté dans le premier train et arriver enfin a figueras ou mon pere et marie nous attendaient ! 

Minuit nous voila enfin en France , a la maison, tout s’est bien passé, nous avons reussit a tenir 6 mois sans retour anticipé, nous avons pu vivre un reve de gosse , celui de voyager autour du monde , bien que ce n’etait pas du tout le tour du monde et qu’il nous reste bien d’autres pays a decouvrir, c’etait une experience unique, vivre tout les 3 cela etait juste magique, mettre notre carriere de coté pour voir notre fils grandir et vivre a fond avec lui ces moments, rencontrer des gens differents , avec ses bonnes et ses mauvaises rencontres, des paysages de fou aussi beaux pour certains que vraiment horribles pour d’autres, il y a eu des moments de joie mais aussi de tristesse , de passion mais aussi de stress , de crainte ou de galeres, enfin des milliers d’images gravées a jamais dans nos tetes, c’etait vraiment le voyage de notre vie meme si a peine rentré on a deja tout plein d’autres projets pour plus tard , mais pour le moment la priorité sera de se trouver une maison pour y poser les sacs et se faire un petit nid douillet… On est vraiment content d’etre rentré et de retrouver nos racines meme si on a un pincement au coeur que tout ca soit fini..Ce qui est sur c’est qu’il faut vivre ses reves ou se donner les moyens de les vivre, la carriere est importante pour faire rentrer l’argent car tout le monde en a besoin , mais le temps ne s’achete pas, il faut vivre maintenant car on ne sait pas de quoi est fait demain , il faut profiter a fond des gens qu’on aime et pas se poser de questions, faire ce que chacun aime et le faire a fond! Pour nous c’est cette facon de voir les choses qui nous a permis de craquer et de partir et si c’etait a refaire , plutot 2 fois qu’une ! Il y a un proverbe de vanuatu bien connu qui a pris tout son sens apres ce voyage et qui dit :Tout homme est tiraillé entre deux besoins, le besoin de la Pirogue,c’est-à-dire du voyage, de l’arrachement à soi-même, et le besoin de l’Arbre,c’est à dire de l’enracinement, de l’identité,et les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre ;jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’Arbre qu’on fabrique la Pirogue.

Merci a tous ceux qui nous ont suivi et qui nous ont envoyé des messages dans les moments un peu plus durs, on va pouvoir maintenant profiter ensemble et vous raconter ce que l’on ne lis pas dans les lignes ;) a bientot les amis !

la monkey family

Pizza froide

Il est 2 heures du matin et nos rires éclatent par la fenêtre de la cuisine. Moi assise sur le comptoir, à boire du vin au goulot et manger de la pizza froide. Ton rire est si beau. Tu t'approches et j'enlace mes jambes autour de ta taille. Même juchée sur le mobilier de la cuisine, tu es encore plus grand que moi. Tu me regardes, je suis un peu saoule et ça te fais tellement marrer. Tu remets une mèche de mes cheveux derrière mon oreille. Je resserre mon étreinte acrobatique, tu glisses ta main derrière mon cou et tu m'embrasses. Comme si tu l'avais toujours fait. Je ne sais pas si c'est l'alcool ou bien le vent frais que souffle la nuit qui me donne des frissons. C'est bon. Toi.Moi.Nous.
Ce “nous” qui avait toujours été synonyme d'amitié. Ta main qui avait toujours tenue la mienne lors des moments difficiles, des peines, des blessures et des trop grands bonheurs. Que ton rire, qui avait toujours rythmé mes étés, trouverait écho en moi cet été précis. Tu te détaches de mon enlacement pour prendre une bière au frigo et je te balance ma croûte de pizza à la tête. Tu te relèves tranquillement, tu secoues ta bière et la décapsule dans ma direction. Les voisins m'ont sans doute entendue hurler et mourir de rire quand je me suis mise à courir et que tu me poursuivais à travers le salon. Tu m'as attrapé par la taille, soulever de terre et projetée sur le canapé “ quand j'en aurais fini avec toi, tu ne lanceras plus jamais de reste de pizza, canaille”. Je riais tellement que j'en avais mal à l'estomac.
Tu as ce talent unique de m'irradier de bonheur et de sourire.
Je ne me souviens pas à quelle moment je me suis endormie, le visage enfouis dans tes bras.

Le lendemain matin, mes cheveux avaient une odeur de bière et toi de pizza froide. Les rayons de lumière dansaient avec ce bonheur sans nom et inattendu qui planait sur nous, endormie dans les bras un de l'autre.

Imagine: Draco x Reader; Beauxbaton's Beauty•part.1

/2nd day of Imagine Spree Week!
This is a Draco x Reader. It has a twist.
No Smut tho. But be prepared for Saturday ;).
Warnings: Almost rape, abuse
Enjoy! Ps. ( ~ ) the wavy sign is a translation of the French text. 💚🐍\


••••••••••


It was the the Triwizarding Tournament. We’re it was tradition for a Yule Ball to happen. Mainly, most girls got excited for this event. You really weren’t. You were Fleur’s young friend being in 4th year. You’ve been asked to the dance countless times and sometimes gave the reply of, “ Peut être.” Or, “Maybe.”


Just to some boys, you felt guilt for rejecting most of them. You even got asked by the handsomest boy in school,
Lucas Moreau. Girls felt a pang of jealousy and envy. Though you replied to him with a, “Maybe.”


You were part Veela due to your mother, who also went to Beauxbaton but, really hardly had any magical blood. While your father went to Durmstrang. So you were naturally beautiful. That’s why multiple boys have asked you, only wanting to show off that they gotten a beautiful girl to dance with.


“Come one Y/N. You’ve rejected everybody so far! Even Moreau! Fleur cette fille est bizarre, qui dit peut-être à l'enfant le plus chaud à l'école!”
~
“Fleur this girl is weird, who says maybe to the hottest boy in school!” Your roommate, Anaera, said.


“Y/N.” Fleur responded.


“Come on Y/N, just go the dance. I’ll tell my date I’m going with you! Please go!” Anaera exclaimed. You sigh at Anaera’s attempt to take to the dance, which only works because you didn’t want her date to be ditched.


“OK, I’ll go.” You surrender as Fleur and Anaera squeal in happiness.


“You got her to go! We- I mean you did it Anaera!” Fleur said, as the two girls smirked.


“Achats!” The girls scream, jumping up and down on their beds.
~
“Shopping!” The girls scream, jumping up and down on their beds.


“Oh gosh.” You say as the girls drag you out. They had allowed people to get out of Beauxbaton for a week, so students can buy their outfits.


“What do you think will look cute on Y/N, Fleur?” Anaera asks Fleur as the two walked around, “Madam Drina’s Dresses”, trying to find a dress for you.


“Ce que celui-ci?”
~
“What about this one?” Fleur said. Holding up a long/short beautiful F/C dress.


“Seems like it’s a keeper.” Anaera said.


“Are you gonna say yes to the dress?” Madam Drina asked.


“Yes.” You say looking at the dress in awe. Fleur, Anaera, and Drina clap in success on finding a dress for you.


“Oh and Fleur, darling, I heard that you are wanting to represent Beauxbaton for the Triwizarding Tournament?” Drina said. As Fleur nodded, and explained her happiness and slight worry for the tournament.


“Best of luck, Ms. Delacour.” Drina said as you paid. “Oh wait I forgot something. This is for you three, here we go.” said Drina as she she passed out little boxes.


“Open it.” Drina smiled. We opened it to find each one of us getting a necklace. It was a heart with a gem in the middle. Yours had a silver gem, while Fleur got a blue gem, and Anaera got a pink one.


“Why’d you get us this?” Anaera said.


“You three are my favorite. Don’t tell anyone. Now go on, shoo. No returns for those necklaces.” Drina shooed us away.


“Thank you!” We all said in unison.


“All Beauxbatons students may I get your attention please! Tous les Beauxbâtons étudiants peuvent i attirer votre attention s'il vous plaît!” A chaperone yelled.


“There is 2 hours till departure to Hogwarts. You have ten minutes to head to the central. Then we’ll get ready and head to Hogwarts! Il y a 2 heures jusqu'au départ à Hogwarts. Vous avez dix minutes à la tête de la centrale. Ensuite, nous allons nous préparer et de la tête à Hogwarts!”


“Let’s go.” Fleur said.


~• Time Skip •~


“Ready!” Fleur said, as we packed all our necessities. “So again Anaera, who’s your date?” You smirked, as Anaera blushes. “Benson Valor.” She answered, as we all smirked and teased her.


“Let’s go ladies!” A female prefect said.


~• Time Skip •~


“So this is Hogwarts.” You said, as some girls around you answered, “yep.”


“Got an eye on any boys?” Anaera snickered. “Not yet.” You reply. “We’ll go on little one, don’t be scared.” Anaera teased. “First off I’m only three years younger than you and Fleur and I’m not scared.” You pouted.


“Get in position ladies and gentlemen. Be as graceful as a gorgeous or in your case men handsome, swan.” Headmistress Olympe Maxime said.


{Your Pov}


We all headed in position and marched down as I saw some boys already drool all over us girls.


I was right by Fleur and Anaera. I fought the urge to look around, trying to focus my attention to the march.


“3…2…1, twirl.” Anaera lightly whispered as us three spinned. Our light blue capes lightly twirling.


“Hold.” Headmistress Olympe Maxime commanded. As we stopped at the same time. I heard claps echo through Hogwarts ‘Great Hall’. We bow, and stay put.


“Welcome Beauxbaton ladies and gentlemen to Hogwarts.” Headmaster Dumbledore told us. I finally looked around, seeing Durmstrang already here and all the four houses and there corresponding tables. Then there I saw a blonde headed boy staring directly at me. I keep my shoulders broad as Anaera decides to speak, “Seems like little Y/N has a crush!“


“No I don’t.” I say, as I look up to see Lucas Moreau heading my way.


“I’m gonna leave you two.” Anaera said, walking away as Lucas smugly grins. We both walk into a secluded hall. “So Yule Ball, babe.” Lucas said, gripping onto my waist. “I’ve always wanted to fuck a part veela.” Lucas said, I screamed, trying to see if anyone can come and help. “Shut the fuck up, whore.” Lucas put a hand over my mouth as my screams muffled.


“Stupefy!” You heard someone cast the spell. A Lucas fell to the ground.


“You alright?” I look to see the same blonde haired boy, that was staring at me.


“I can’t be sure.” I grin, chuckling softly.


“I’m Y/N.” I say, introducing myself.


“Draco. Draco Malfoy.” The boy said. His hair was gelled but, a few strands of hair flared around, while his eyes, oh my; his eyes are so beautiful. I could get lost in so pools of blue!


“Thank you, Draco. I should’ve defended myself after all I could use magic without a wand. I was just… confused?” I said more like a question.


“What can I do in return?” I ask, fiddling with my blue robes.


“Will you to the Yule Ball with me?” Draco smiled, he seemed… confident. I didn’t have a date and that jerk, Lucas, was off my list.


“Sure.” I smile back. “Y/N! Oh my gosh, are you alright.” I hear and recognize the voice to be Anaera, and Fleur right beside her.


“I’m alright. Draco, here. Helped me.” I spoke.


“Is that Lucas?” Anaera said, kicking Lucas’ side.


“That bastard hurt me.” I grind my teeth in anger.


“So Lucas off the list?” Fleur said.


“I knew he was a jerk.” Fleur muttered.


“You’ve better find someone to go to the ball with Y/N. You have rejected multiple boys.” Anaera said. As I smiled, “Why are you smiling?” Fleur questioned.


“I’m going with Draco.” I gleam as Draco cheeks flush bright red on his pale skin.


“Ooo! Y/N finally has a date!” Fleur giggled.


“I’ve got to go. Goodbye, my lady.” Draco said, grabbing my hand and pecking it. I lightly blush and look away.


“Goodbye.” I said. Looking at him walk away before Anaera speaks up, “Y/N, I don’t think you should go to the dance with him.”


I stared at her in disbelief and confusions, “What why?” I flabbergasted.


“If I’m not wrong he’s a Malfoy,” “Is he?” Anaera looked at me a questioning written all over her face. I didn’t want to say it but, it was.


“Yes, Anaera it is a Malfoy.” I sigh, first she is glad then I don’t know, why’s she’s like that. Is it jealousy? Nope. She has her own boyfriend.


“Y/N, he’s a pureblood.” Anaera said, Fleur was still by us, “We should get going.” Fleur said, giving me her classic French sad look.


“So what is it with his blood?” I ask Anaera. “Y/N! You’re a half-blood! One of the few half blood students accepted into Beauxbaton.” Anaera yelled.


“Let’s go before anything else happens. Alright?” Fleur said. Pulling on my hand.


“Come on I got to enter and put my name in the goblet!” Fleur said, dragging me away. “Fleur, I don’t get why Anaera is worried of me going with him to the ball?” I pondered.


“Y/N, to my understanding his family is strict on their ‘No muggle born or half blood rule’. If he’s finds out your a half blood he’ll probably call you some nasty names.” Fleur told me.


“At least I go to Beauxbaton.” I declared. “Yes, and we’re lucky to have you.” Fleur replied.


“Are you entering your name?” I said. “Yep. I’m a bit frightened but, I think I’ll do just fine.” Fleur responded.


I saw Fleur walk into the entrance line and enter her name. Fleur looked back at me before she entered her name. I gave her a thumbs up for reassurance. She entered her name and went back to me.


“Let’s go and see what hairstyle are we going to do for your hair.” Fleur gleamed.


“OK.” I giggled.


~• Time Skip to the Yule Ball •~


After the first day, Fleur had gotten chosen by the goblet. Fleur had hardly anytime to stay with me due to pictures of herself with the other champions. Also a fourth year was chosen by the goblet! Of course it was Harry Potter, the boy who lived.


It was Yule Ball today. I had put on my dress and had done my hair in and updo/curls/ straightened. Anaera and I had nothing against each other. It’s just she cares for me.


“You look beautiful, Y/N. Look Fleur she’s growing up.” Anaera wiped a fake tear of her face. I put on my necklace and walked with Fleur and Anaera to the ball.


“Don’t forget have a great time.” Anaera said. Walking off as I went down the staircase to find Draco.


“Hello.” I whispered a bit shy of dancing with a boy. I’ve done practice with my father at his family reunions but, never really with another boy.


“You look beautiful.” Draco told me, I returned a compliment by saying, “You look handsome.” I giggle nervously. I looked at Draco and saw Draco look at something or rather… Someone. He snorted and began to say,
“Oi Potter look at your girl.” Draco sneered.


Was the Harry Potter staring at me? Damn, I’m flattered.


“Want anything to drink?” Draco asks as he pulled out a chair and I sat down. “No, thank you.” I grinned.


I sat and waited for Draco to come back, I looked at the champions dancing. I looked at Fleur dancing with a boy that was rather far from her type.


Everyone clapped once they finished dancing. “Want to dance?” I heard Draco’s voice say. I turned around to meet him. “That would be lovely.” I said. He grabbed my hand and walked with me to the dance floor.


Now, I had dance skills, I competed in 11 competitions, and won all 9 in first place and the rest in second. It was waltz, tango, or ballet, that I have competed in those categories.


I put one of my hands on Draco’s shoulder and the other one in his hand. He gently gripped my waist as we danced. “So why me?” Draco said, I didn’t know what he meant so I asked, “What?” “At of all the boys that have asked you, why certainly me?” Draco said.


“You were nice and you had technically saved my life.” I said.


“Want to go somewhere?” Draco whispered, I felt uneasy and he could tell because of my face.


“Not my bedroom, unless you want to?” Draco smirked, I blushed crimson and looked away.


“Then where?”
“It’s a surprise.”


Draco dragged me out of the dance floor and took my to a rather gloomy looking lake.
“This is called the black lake.” Draco said, as I laughed, “No wonder.”


“So tell more about yourself.” Draco sat down by a rock. I sat right beside him. “My name is Y/N Crimsonblade.
I’m part veela. My father went to Durmstrang and my mother went to Beauxbaton.”


“Your a pureblood.” Draco blurted. As my eyes widen in fear.
“I have to go.” I stood up and started walking off. Hoping that one of the girls would come find me like they always do.


“Why?” Draco gripped my wrist lightly. “Je suis un demi-sang.” I pulled my wrist away and started to jogging. ~
“I am a half-blood.” I pulled my wrist away and started jogging.


This was like Cinderella a muggle born story, mother read to me; when I was little. I didn’t quite know if Draco knew what I said but, I still kept walking, faster and faster each step.


“Y/N est-ce que tu vas bien?”
~
“Y/N are you alright?” I looked to see Headmistress Olympe Maxime ask me. I came to a halt and said,
“No, may I go to our quarters?” I ask as she nods.


“Au Revoir.” Maxime said.
“Au Revoir.” I repeated back.
~
“Goodbye.”
“Goodbye.”


As I sat down at our bed in our quarters, I thought about what happened today.


• I had so much fun.
• That ended quickly though.
• I technically ditched Draco
• What if he spoke or knew French?!
What if he asks someone and he find out?


I groan, “ Why Y/N!? I can’t stay here forever. Tomorrow I have to go and support Fleur.”


I touched my collarbone trying to touch my necklace. It wasn’t there it must’ve fell off!


I went out of our quarters and went on a search to find my necklace.
“Where is it?” I mumble to myself.


“Um excuse me is this yours?”


••••••••••
/This is just part one. I’ll probably have part 2 up by tomorrow and another short imagine of another character! Sorry if there was any mistakes I was kind of in a rush. Thank you for reading! And don’t be afraid to request!💚🐍\

Mes gaufres maison…..idéales pour un goûter d'hiver !

Ingrédients :
- 125 g de beurre
- 2 œufs
- 25 cl de lait
- 250 g de farine
- 30 g de sucre
- 1 sachet de levure
- 1 pincée de sel

Étapes à suivre :
1- Faire fondre le beurre.
2- Mélanger les éléments suivants : farine, sucre, levure et sel.
3- Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Réserver les blancs et ajouter les jaunes à la préparation.
4- Rajouter le beurre fondu ainsi que le lait et mélanger le tout à l’aide d’un fouet pour éliminer les grumeaux.
5- Monter les blancs en neige et les incorporer au mélange.
6- Laisser reposer au réfrigérateur pendant 2 heures.
7- Ils ne vous restent plus qu’à cuire à l’aide de votre appareil à gaufres préalablement beurré ou huilé.

Mon Poirier revisité en layer cake…

# Préparation de la génoise (qu’il faudra ensuite découper en trois !) :
- 5 œufs
- 150 g de sucre en poudre
- 120 g de farine
- 30 g de Maïzena
- ½ sachet de levure chimique

# Cuisson : 25-30 minutes à 180 °C

# Préparation du sirop : ( que vous pouvez aromatiser au parfum de votre choix !)
- 12 cl d’eau
- 70 g de sucre en poudre

# Préparation de la crème et de la garniture :
- 250 g de mascarpone
- 40 cl de crème fleurette
- 5 cuillères à soupe de sucre en poudre
- 6 demi-poires au sirop coupées en petits morceaux

# Temps de repos avant décoration : minimum 2 heures au réfrigérateur.

# Préparation de la crème pour la décoration :
- 230 g de beurre doux à température ambiante
- 220 g de sucre glace
- 1 pincée de sel
- 60 g de crème fraîche épaisse
- 170 g de chocolat blanc
- ½ cuillère à café de vanille liquide
- colorant en poudre bleu

# Temps de repos après decoration : minimum 2 heures au réfrigérateur.

J'veux avoir quelqu'un à aimer. J'veux m'occuper de quelqu'un et qu'on s'occupe de moi. J'veux parler avec quelqu'un h24. J'veux que quelqu'un reste. Reste pour toujours avec moi. J'veux qu'on m'aime. Mais j'sais que c'est pas possible. J'suis trop bancale comme meuf. J'peux aimer quelqu'un pendant 2 heures et l'envoyer chier la secondes d'après. Pour rien. J'peux arrêter de parler du jour au lendemain. J'peux me taire pendant des semaines et des semaines. Comment est-ce qu'on peut aimer une débile ? On peut pas. Alors j'fais genre que j'ai besoin de personne. J'fais genre j'veux rien. Parce que les gens ils me font peur et même si parfois j'envie tout ceux qui sont pas seuls je sais que moi j'suis mieux sans personne. Je sais que mon caractère mérite d'être supporter par personne sur c'te planète.
Alors j'reste seule. J'reste encore et encore encrée dans ma solitude et j'en souffre pas. J'ai l'habitude.