1a06

Les Maritimes demandent l'aide du fédéral

FREDERICTON - Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Brian Gallant a déclaré que le statu quo n'était plus acceptable alors que les provinces maritimes font face à des défis économiques grandissants.

Malgré cela, M. Gallant estime que sa rencontre de mercredi avec ses homologues des autres provinces de l'Atlantique et les ministres fédéraux de la région — tous libéraux — est de bon augure pour la suite.

Les premiers ministres demandent à Ottawa d'accroître ses investissements dans la région pour aider à la création d'emploi et soutenir les populations vieillissantes de ces provinces.

Selon eux, les fonds fédéraux en infrastructure qui apparaîtront dans le prochain budget contribueront à démarrer rapidement les nouveaux projets et à attirer des travailleurs plus jeunes.

La population du Canada en entier est vieillissante, mais les habitants de la région atlantique grisonnent plus rapidement qu'ailleurs au pays.

Les économistes ont prévenu que cette situation pourrait avoir des conséquences néfastes dans les dix prochaines années si la région n'arrive pas à rééquilibrer son portrait démographique à l'aide d'investissements et de l'immigration.

«La région a des défis et des possibilités économiques semblables, et nous avons une occasion unique de collaborer à la création d’emplois et à l’amélioration de la qualité de vie pour les résidants du Canada atlantique», a affirmé le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Dominic LeBlanc, par voie de communiqué.

Hormis MM. Gallant et Leblanc, les premiers ministres de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, et de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, ont pris part à la réunion qui s'est tenue à Fredericton. Se sont joints à eux les ministres fédéraux Scott Brison, Lawrence MacAulay et Navdeep Bains.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, et la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Judy Foote, ont participé par visioconférence.

Les Maritimes demandent l'aide du fédéral

FREDERICTON - Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Brian Gallant a déclaré que le statu quo n'était plus acceptable alors que les provinces maritimes font face à des défis économiques grandissants.

Malgré cela, M. Gallant estime que sa rencontre de mercredi avec ses homologues des autres provinces de l'Atlantique et les ministres fédéraux de la région — tous libéraux — est de bon augure pour la suite.

Les premiers ministres demandent à Ottawa d'accroître ses investissements dans la région pour aider à la création d'emploi et soutenir les populations vieillissantes de ces provinces.

Selon eux, les fonds fédéraux en infrastructure qui apparaîtront dans le prochain budget contribueront à démarrer rapidement les nouveaux projets et à attirer des travailleurs plus jeunes.

La population du Canada en entier est vieillissante, mais les habitants de la région atlantique grisonnent plus rapidement qu'ailleurs au pays.

Les économistes ont prévenu que cette situation pourrait avoir des conséquences néfastes dans les dix prochaines années si la région n'arrive pas à rééquilibrer son portrait démographique à l'aide d'investissements et de l'immigration.

«La région a des défis et des possibilités économiques semblables, et nous avons une occasion unique de collaborer à la création d’emplois et à l’amélioration de la qualité de vie pour les résidants du Canada atlantique», a affirmé le leader du gouvernement à la Chambre des communes, Dominic LeBlanc, par voie de communiqué.

Hormis MM. Gallant et Leblanc, les premiers ministres de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, et de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan, ont pris part à la réunion qui s'est tenue à Fredericton. Se sont joints à eux les ministres fédéraux Scott Brison, Lawrence MacAulay et Navdeep Bains.

Le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Dwight Ball, et la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Judy Foote, ont participé par visioconférence.