13 ans

Souvenirs discographiques - part 2

Moby… Qui ne connaît pas Moby? Ce grand type chauve à lunette avec sa musique électro-mélancolique-sweet et j'en passe et son emblématique petit personnage “Little idiot” qui est un peu sensé le représenter?!

Retour en 2005, j'ai 13 ans, ma mère et mon beau père nous ont fait quitter la Suisse pour s'installer dans le Territoire de Belfort (90). C'est une année difficile, ca va de plus en plus mal à la maison… Ça s'engueule, ça me laisse seule 2 jour par semaine avec ce gros con de beau-père en me disant: “fais un effort pour moi , d'accord ?!“Moi j'ai plus envie de sortir de ma chambre, je m'enferme tout le temps. Je dessine assise parterre avec les écouteurs collée aux oreilles. Je suis une ado sans ses racines, qui n'en peux plus d'être transparente vis à vis de ses parents, qui se demande 10 fois par jour pourquoi la belle-mère et le beau-père qu'on lui a choisi se doivent d'être aussi cons et de faire autant chier… Une ado en mal d'amour, qui en a ras-le-bol et qui s'épuise un week-end sur deux à se taper 2h et ½ de transports pour aller voir un père qui s'en fiche pas mal…

En 2005, Moby sort "Lift me up”, c'est encore l'époque des “Single” : un CD, 2-3 chansons, une pochette en carton. J'entends pour la première fois cette chanson sur “Europe 2” la radio avec laquelle je vis tout le temps… https://youtu.be/pT_Y-eodTv4 Je m'enfonce chaque jour un peu plus dans la musique… Je laisse la musique absorber le bruit de la vie. Je vais en cours avec un Walkman-CD et je le branche dès que j'ai quitté ce bahut pourri… J'ai plus trop des bonnes notes, je m'en fiche et les profs sont chiants… Je fous la merde et je joue les rebelles… Mon grand père est mort et depuis qu'il est parti tout part en couilles… Moi aussi je veux partir, j'en peux plus…

Je vais au répétition de la chorale, au conservatoire, mais ca aussi ca me gonfle parce que c'est moins bien que le chœur où j'étais avant… Je veux rentrer chez moi! J'aime plus cette ville, ces gens… J'en ai marre du chagrin, des disputes, de tout ça… Mais y'a mes potes et puis la musique… Y'a Moby qui chante en boucle dans mes oreilles:

Plain talking (Plain talking)
Take us so far (take us so far)
Broken down cars (broken down cars)
Like strung-out old stars (like strung-out old stars)

Plain talking (Plain talking)
Served us so well (served us so well)
Travelled through hell (travelled trough hell)
We know how it felt (we know how it felt)

Lift me up, lift me up
Higher now up now
Lift me up, lift me up
Higher now up now

Plain talking (Plain talking)
Making us cold (making us cold)
So strong out and cold (so strong out and cold)
Feeling so old (feeling so old)

Plain talking (Plain talking)
Has ruined us now (has ruined us now)
You never know how (you never know how)
Sweeter then tough (sweeter then tough)

Lift me up, lift me up
Higher now up now
Lift me up, lift me up
Higher now up now

Lift me up, lift me up
Ohla la la la
Lift me up, lift me up
Ohla la la la

Hugo Grotius est rentré à 11 ans à l'université, il écrit ses premiers ouvrages à 13 ans.

Si jamais vous vous sentiez comme une mèrde, permettez moi d'en rajouter une couche.

Y’a un gamin de peut-être 13 ans qui a fait son coming-out à une de ses amies à l’arrêt de bus c’était cool !
Elle essayait de savoir de quelle fille il était amoureux en mode “Rose ? Célia ? Jeanne ???” Et vu qu’il répondait pas, elle lui fait “Nan mais t’aime personne en fait !”

Et il lui répond avec sa plus belle poker face : “Nan, pas les filles”

Et elle était en mode : “Oh. Okay !”

Et ils sont passés à autre chose dans la plus grande normalité !

La preuve que l’homosexualité c’est pas si traumatisant pour les jeunes

Coucou mes sucres d’orge.

Je suis désolée de ne plus poster, de vous refaire un message d’excuses, de vous laisser tomber encore. Je suppose que de toutes façons ça m’affecte plus que quiconque, puisque c’est mon tumblr et que mes problèmes empiètent trop sur tout pour que je les mette de côté. Je ne suis qu’un post de plus ou de moins sur votre timeline, et je sais que je parle beaucoup beaucoup plus sur mon autre tumblr (heartfullofterrors) mais je vais quand même vous expliquer en résumé la situation. J’ignore qui lira, si ça vous importe ou non, mais je m’en veux de ne plus poster et de savoir que je vais mettre du temps avant de le refaire. Bref.

Je suis dépressive. Depuis beaucoup trop longtemps. J’ai beaucoup d’idées noires, j’en ai depuis ma première dépression, quand j’avais 13 ans. J’ai 23 ans aujourd’hui et visiblement, rien n’a changé si ce n’est une chose. Je n’ai plus de but ni d’espoir de m’en sortir. Je n’ai plus d’échappatoire. Je suis perdue. Je suis sous antidépresseurs depuis un mois car j’ai “enfin” parlé à mon médecin de ma situation et de ma vie et il m’a donnée un médicament pour virer les idées noires et aller mieux. Je sens les effets en quelques sortes, mais ça ne va pas vraiment mieux. C’est sûrement comme se droguer, sauf que ça ne fait pas se sentir bien. Je passe les effets secondaires très nombreux et indésirables, mais ça ne va pas mieux. Je n’ai juste plus la capacité de me sentir mal au point de pleurer, de me scarifier ou de vouloir me suicider. Youhou, la grande vie quoi. Je suis vraiment satisfaite.

Sauf qu’en fait, c’est une drogue je pense. Je ne peux pas arrêter les comprimés, je ne peux pas me sevrer toute seule sans en subir les conséquences. Alors ça me fait mal, mais je dois continuer à prendre les médicaments. Bref, on s’en moque mais voilà. Je suis en dépression, et je sais que c’est très difficile de comprendre quand on ne connait pas (et tant mieux pour vous honnêtement) mais ce n’est pas un coup de déprime. ça ira pas mieux avec le temps. Quand on a envie de se suicider à 13 ans, 16 ans, 18 ans, 20 ans, 23 ans et plus encore, c’est que non. La dépression et le mal de vivre, ça ne passe pas. Je n’ai pas certains moyens d’aller mieux, tels que mettre l’argent dans un psychologue ou pouvoir en voir un gratuit, pour certaines raisons. 

Bref. Je regrette déjà de poster ce message et je m’en excuse. Je ne veux pas que vous le preniez mal, j’en veux à ma vie, ma famille, moi-même aussi quelque part je suppose, et à pleins d’autres foutus facteurs. J’espère que vous allez bien, que vos RP se déroulent bien, et que vous faites ce que vous aimez. Qu’on vous aime. Que vous vous aimez. Je mets donc ce tumblr en stand-by quelques temps. Je passerai toujours dessus de temps à autre, peut-être que je posterai quelque chose, je ne sais pas. 

Pour ceux qui souhaitent continuer de me suivre ailleurs, je ne poste presque que sur http://heartfullofterrors.tumblr.com mais parfois aussi sur http://thedragonbreath.tumblr.com. Voilà, je vous aime fort mes sucres d’orge, je vous aime tellement fort. Au fond, je ne vous connais pas et vous ne me connaissez pas, mais je veux que vous sachiez que malgré cela, il y aura toujours quelqu’un qui vous aimera. Même si c’est à travers des kilomètres de distance, un océan ou autre. Je vous aime fort mes petits, je vous souhaite tout le bonheur du monde. Vous le méritez.

“Ce n’était rien, c’est des trucs d’ado.”

Quand j'avais 13 ou 14 ans, un garçon de mon collège m'avait raccompagnée chez moi en rentrant. Devant mon portail, après m'avoir fait la bise, il commence à vouloir aller sous mon pull pour me toucher la poitrine. Je le repousse et je rentre vite chez moi. Quelques jours plus tard, une amie m'appelle en pleurant, elle avait subi des attouchements sexuels de la part du même garçon, mais plus violents. On est allées toutes les deux au commissariat pour porter plainte. Je m'attendais à tout sauf à nous faire refouler par les policiers: un des chefs nous avait dit  qu'on était “trop jeunes pour comprendre ce genre de chose”, qu'on ne pouvait pas savoir ce qu'on faisait, que car “ce n'était rien, c'est des trucs d'ado”, et qu'on ne devait pas “s'affoler pour ça”. Ils nous on demandé de partir, et on en est restées là.

Ça c'est passé à Orange (84), (c'était en 2010 ou 2009, c'est un peu flou maintenant, mais ça m'avait énormément choquée et je n’oublirai jamais la sensation de repartir du commissariat encore plus en larmes et plus mal qu'en entrant).

Je repense à la chanson “7 things I hate about you” de Miley Cyrius et c’est sorti en 2008 on avait genre 13 ANS MDRRRR et on écoutait ça en mode “so true” alors qu’on était des bébééés hahahaha putain mais j’en peux plus. 

Le pire dans tout ça c’est - je peux pas te l’expliquer il faut que tu ailles voir la chanson pour comprendre - le tooout début de la chanson où elle murmure “SSSHHA, SSSSHA, SSSSHA” et c’est ridicuuuuule la meuf maintenant montre son cul à tous les passants mais j’en peux pluuus les gars sérieux! Ca me manque tout ça!

Je me voile la face et je veux pas accepter que même en ayant aimé d’autres filles, j’ai toujours ressentit de l’amour pour toi. Je t’aime depuis mes 13 ans et maintenant que c’est mis au clair que toi aussi tu m’aime, j’ai peur… 

Je suis un monstre, on souffrira tous les deux et je veux pas. 

J'pourrais écrire un livre et raconter tout ce qu'il s'est passé de mes 13 ans jusqu'à aujourd'hui, j'pourrais raconter ce qui m'a brisé mais ce qui m'a aussi reconstruit, j'pourrais ouais… Mais ma mère voudrait un exemplaire et elle n'est pas au courant de certaines choses.
Alors j'écris pas.
—  lespiquresaines

Effraie des clochers.

Tyto alba (Scopoli, 1769) :
- Effraie des clochers - Chouette effraie - Dame blanche ;
- Barn owl - Common barn owl ;
- Lechuza Común - Lechuza de los campanarios - Lechuza blanca ;
- Coruja-das-torres - Coruja-da-igreja -Coruja-branca -
Coruja-católica - Rasga-mortalha  ;
- Barbagianni ;
- Schleiereule ;
- Kerkuil ;
- Tornipöllö ;
- Tornuggla ;
- メンフクロウ ;
- 仓鸮 ;
- Płomykówka zwyczajna - Płomykówka ;
- Bayağı peçeli baykuş ;
- Обыкновенная сипуха

Ordre : Strigiformes ;
Famille : Tytonidés - Tytonidae ;
Genre : Tyto ;
Espèce : alba / Sous-espèces : + 27.
Longévité : 13 ans.

L'effraie des clochers meurt souvent au cours des premiers mois de sa vie, par manque de nourriture et par des collisions avec des clôtures, des véhicules et des immeubles. La plupart des adultes ne dépasse pas l'âge de deux ans. Cependant, les populations se maintiennent grâce aux grandes couvées, et en ayant plusieurs couvées dans l'année.

Image gratuite sur Pixabay

**