0665

Item #0665 Queen of The Nile Dress. Available in black and white sizes (S-XXL) $40 to order email glamheadbyjess@outlook.com or text 443-897-2425.

Bihar MP slams Nitish for 'targeting' upper caste

Patna, June 27 (IANS) Lok Sabha member Arun Kumar of BJP ally RLSP on Saturday hit out at Bihar Chief Minister Nitish Kumar for “targeting” an upper caste community.


“A particular caste is being targeted and attacked. We will not accept it and will not tolerate it,” he said at a press conference in reference to police action against aides of arrested Janata Dal-United legislator Anant Singh, who is from the Bhumihar caste.

Arun Kumar said Nitish Kumar “used” dozens of people like Anant Singh for his own political benefit and left them in the lurch after his aim was fulfilled.

The BJP later said it did not agree with Kumar over his remarks.

Arun Kumar is also from the upper caste Bhumihars, considered powerful in Bihar’s politics despite being hardly 3-4 percent of the state’s 10.5 crore population.

He is state president of the Rashtriya Lok Samta Party, while party chief Upendra Kushwaha is a minister in Prime Minister Narendra Modi’s cabinet.

Anant Singh is currently in custody for his alleged involvement in a kidnapping and murder case.

Le tourisme, cible récurrente du terrorisme

Le meurtre de 37 étrangers, tués par un tireur à Sousse le 26 juin 2015, risque de faire mal à l'industrie touristique tunisienne, déjà ébranlée par l'attentat du musée du Bardo il y a trois mois. L'attentat a été revendiqué dans la nuit de vendredi à samedi par le groupe armé État islamique.

Les touristes ont été pris pour cible à de nombreuses reprises dans différentes régions du monde ces dernières années par des terroristes, dont plusieurs pour des revendications islamistes.

1. 18 mars 2015, Tunisie

Lieu : musée du Bardo, TunisBilan : 21 morts et 45 blessés

L'attentat a été revendiqué par le groupe armé État islamique, qui a indiqué qu'il visait spécifiquement les visiteurs étrangers. Parmi les morts, il y avait des Japonais, des Français, des Polonais, des Italiens, des Allemands et des Espagnols. Des croisiéristes ont aussitôt annulé leurs escales à Tunis.

2. 23 juin 2013, Pakistan

Lieu : Gilgit-Baltisan, CachemireBilan : 11 morts

Dix alpinistes étrangers et un guide pakistanais ont été tués par balle dans leur camp de base alors qu'ils s'apprêtaient à escalader une montagne du nord du Pakistan. L'attentat a été revendiqué par le Mouvement des talibans du Pakistan, qui a précisé avoir créé une faction spécialement pour tuer des étrangers, afin de se venger des tirs de drones américains.

3. 18 juillet 2012, Bulgarie

Lieu : aéroport de BourgasBilan : 8 morts, 32 blessés

Un attentat-suicide provoque l'incendie de trois autobus transportant des touristes israéliens vers des stations balnéaires de la mer Noire. Le premier ministre israélien a aussitôt attribué l'attaque au Hezbollah, ce qu'ont confirmé les autorités bulgares au terme de leur enquête. Le Hezbollah a rejeté ces accusations.

4. 28 avril 2011, Maroc

Lieu : Place Jamâa el-Fna, MarrakechBilan : 17 morts, 21 blessés

Deux engins explosifs déclenchés à distance sautent dans le café Argana, situé à l'entrée de la médina de Marrakech, un lieu hautement touristique. Le gouvernement marocain a attribué l'attaque à Al-Qaïda, mais Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a nié toute implication. Il s'agit du pire attentat au Maroc depuis ceux qui avaient fait 45 morts à Casablanca en 2003.

5. 26 au 29 novembre 2008, Inde

Lieu : MumbaiBilan: 166 morts, 312 blessés

Pendant trois jours, un commando de 10 hommes en provenance du Pakistan sème la terreur dans des hôtels luxueux et d'autres endroits très fréquentés de la capitale économique indienne, dont la gare centrale et un hôpital. Lourdement armés, ils font des centaines de morts et prennent des otages à l'hôtel Taj Mahal qui est également ravagé par un incendie. Les attentats sont attribués au groupe islamiste pakistanais Lashkar-e-Taiba.

6. 24 avril 20006, Égypte

Lieu : Dahab, SinaïBilan : 18 morts, 62 blessés

Trois attentats secouent la station balnéaire égyptienne de Dahab, dans le Sinaï. Les attaques n'ont pas été revendiquées, mais la presse gouvernementale fait état de liens avec les attentats de Taba et de Charm el-Cheikh, qui avaient été imputés au groupe islamiste Al-Tawhid wal Jihad.

7. 23 juillet 2005, Égypte

Lieu : Charm el-Cheikh, SinaïBilan : 88 morts, 200 blessés

Une série d'explosions presque simultanées frappe un hôtel et des stationnements de cette station balnéaire dans la nuit du 22 au 23 juillet, le jour de la fête nationale égyptienne, causant un carnage d'une ampleur inégalée. Les attentats à la voiture piégée ont été revendiqués par plusieurs groupes islamistes, dont un se réclamant d'Al-Qaïda. Le gouvernement égyptien les a plutôt attribués à des militants bédouins. Un an plus tôt, en octobre 2004, un triple attentat à la bombe à Taba et Noueiba a fait 34 morts et 105 blessés.

8. 16 mai 2003, Maroc

Lieu : CasablancaBilan : 45 morts, une centaine de blessés

Des kamikazes commettent une série d'attentats à l'explosif dans des endroits fréquentés par les Occidentaux et la communauté juive. Plus de 20 personnes sont tuées au restaurant Casa de Espana. Il s'agit des pires attentats terroristes à survenir au Maroc. Selon le gouvernement marocain, c'est l'oeuvre du groupe islamiste Salafia Jihadia, lié à Al-Qaïda.

9. 11 avril 2002, Tunisie

Lieu : synagogue de DjerbaBilan : 21 morts, 30 blessés

Un kamikaze fait exploser un camion-citerne rempli de gaz naturel devant une synagogue de l'île touristique de Djerba. La majorité des victimes sont des Allemands. L'attentat est revendiqué par Al-Qaïda.

10.12 octobre 2002, Indonésie

Lieu : Kuta, BaliBilan : 202 morts, 209 blessés

Un double attentat à la bombe détruit un bar et une discothèque fréquentés par des étrangers, principalement des Australiens. Trois ans plus tard, en octobre 2005, deux kamikazes se font exploser dans des restaurants de la plage de Jimbaran, tuant une vingtaine de personnes. Le gouvernement indonésien impute les attentats à la Jamaah Islamiyah, qui serait liée à Al-Qaïda.

Ο Γλέζος σε συγκέντρωση διαμαρτυρίας κατά της λιτότητας στο Άμστερνταμ

Σε συγκέντρωση διαμαρτυρίας κατά της λιτότητας στο Άμστερνταμ βρέθηκε να διαδηλώσει ο ευρωβουλευτής του ΣΥΡΙΖΑ Μανώλης Γλέζος.

«Όχι σε συμφωνία λιτότητας! Όχι στις εκβιαστικές διαπραγματεύσεις που επιβάλλονται από τους θεσμούς της ΕΕ!», ήταν το σύνθημα της διαδήλωσης, η οποία πραγματοποιήθηκε στην Dam Square το μεσημέρι της Κυριακής.

«Οι ηγέτες της ΕΕ αγνοούν τη δραματική ανάγκη για ανθρωπιστική βοήθεια και ποδοπατούν τις δημοκρατικές διαδικασίες ακριβώς στο λίνκο της δημοκρατίας», αναφέρεται στο κάλεσμα των διοργανωτών.

Οι οργανώσεις που υποστήριξαν τη διαδήλωση:
Internationale Socialisten
SP afdeling Amsterdam
Jongerenorganisatie ROOD
Kritische Studenten Utrecht
Rode Morgen
Youth of Syriza in the Netherlands
Federation of Greek Communities in The Netherlands
Cypriots living in The Netherlands

Upcoming Event: PLAXIS Seminar on Geotechnical Finite Element Modelling on June 30, 2015

“PLAXIS Seminar on Geotechnical Finite Element Modelling
A free seminar from AMH Philippines, Inc.

Date: July 1, 2015
Time: 9:00 AM –4:30 PM
Venue: Audio Visual Room, National Engineering Center, Juinio Hall, UP Diliman, Quezon City

BACKGROUND
PLAXIS is a finite element package intended for 2‐Dimensional and 3‐Dimensional geotechnical analysis of deformation and stability of soil structures, as well as ground water and heat flow, in geo‐engineering applications such as excavation, foundations, embankments, and tunnels.

WHO SHOULD ATTEND

No prior knowledge of PLAXIS is needed for the workshop.
• Geotechnical Engineers
• Civil Engineers
• Researchers and academicians in the field of geotechnical engineering

For details and inquiries contact Ms. Joanne Parafina at AMH tel nos. 927 0665, 922 0897, 434 7431.

From UP NEC




from WordPress http://ift.tt/1eVlgTN
via IFTTT