(gif: mon fils)

Mon Fils.

est merveilleux (le second aussi :) ), il passe son bac en ce moment et le plus risqué était la physique (à priori parce que demain il y a les maths quand même !) et il a trouvé les exercices plus simples qu’il ne l’aurait cru.

Après, il faut qu’il trouve une entreprise pour son BTS et là je commence à paniquer (mais je ne lui dit pas), qu’il ait son bac (de part le fait), fin juillet il part 15 jours dans une caserne, je ne sait pas où (et lui non plus pour l’instant) pour faire sa formation de réserviste et après, il fera parti de ces militaires qui patrouillent dans la ville (ça aussi, ça me fait paniquer mais je ne lui dit pas et je l’encourage parce que c’est important pour lui)

Bref, mon fils est merveilleux et moi j’ai peur tout le temps, pour tout, parce que je voudrais que ça marche pour lui et je m'inquiète. Je sais que les échecs apprennent le vie, enfin, il semblerait. Mais déjà que son rêve de devenir pompier pro s’est envolé (un problème auditif dans les aigus qui l’élimine d’office….) et qu’il a eu beaucoup de mal à rebondir après, donc là j’aimerais bien que ça marche pour lui. Plus tard, quand il aura terminé ses études, il veut s’engager dans l’armée, aller sur le terrain, aider, défendre, servir. Là, je ne panique plus, je suffoque. Mais comme je l’aime, que c’est mon fils, que c’est sa vie, je l’encourage, je lui donne tout ce que je peux pour l’aider à réussir dans le chemin qu’il s’est choisi. Parce que, être parent, c’est quand même ça avant tout. 

(c’était le mot du soir d’une maman qui aime son fils :) )

Mon fils est rentré ce matin de chez son père parce que demain ce sont les résultats du bac (je pense à vous aussi….) et depuis ce matin il doute alors je le rassure et je le fais relativiser.

On est allez lui acheter une paire de chaussure et on a beaucoup discuté et c’était juste génial, lui qui est si secret d’habitude, il m’a raconté plein de chose sur sa vie sentimentale et il m’a même de mandé un conseil.

Je suis la plus heureuse des mères !