เราชอบของเซลล

Je sais que ce ne sont que des sondages mais je comprends pas les scores que j'y vois (sauf peut-être le score de MLP et ça me révolte). ‘Fin je suis peut-être naïve, il me manque sûrement un certain cynisme et pragmatisme qui viennent avec l'âge, mais je les comprends pas. Et le pire dans tout ça c'est qu'à certains moments, ça me démoralise et quand je vois l'impact que ça peut avoir sur moi, l'impact que ça a dans les médias (puisque c'est en partie comme ça que les candidats du débats ont été choisis), je me rends vraiment compte à quel point ça peut façonner voire manipuler l'avis des gens. Je m'en suis déjà rendu compte depuis quelques temps mais j'en avais jamais parlé avant parce que ça me désole. Alors oui, ce ne sont /que/ des sondages et ils se trompent parfois (cf les deux primaires) mais tout de même…

les hommes politiques (de gauche) et les câlins

Macron: c’est le mec qui ne sait pas du tout donner de câlins mais qui sait qu’il est obligé s’il veut avoir l’air gentil et il est gentil donc il te fait un câlin. Il est trop gêné durant toute la durée du truc; il te tapote le dos, quelle que soit la situation, même tragique au plus haut point, il te tapote le dos.

Valls: soit il ne t’aime pas (plus que probable) et le contexte n’est pas tragique (un peu moins probable), dans ce cas il est raide comme un piquet et te touche à peine. Il regarde ailleurs en faisant des signes de têtes aux personnes derrière toi, il est pas du tout dedans. Mais s’il t’aime et qu’il est en période tragique (bb en 2015, période noire) alors là il te serre très très fort et t’étouffe - c’est un peu violent, mais il ne fait pas exprès - il ne te lâche pas pendant un petit bout de temps, c’est un câlin désespéré. Mais il prend soudainement conscience que les gens vous regardent alors il te lâche direct et se barre comme si c’était pas lui le clingy boy. C’est toujours lui le clingy boy.

Hollande: on peut lui reprocher beaucoup de choses (…) mais pas d’être un mauvais câlineur (câlinois ?). Il gagne haut la main la compétition des câlins des moments tristes qui réconfortent. ll prend ta tête dans ses mains puis encercle tes épaules de ses bras et te serre juste assez fort pour que tu saches qu’il partage ton émotion. Il te murmure des mots de réconforts. Il est totalement dedans, il prend toute ta souffrance sur lui et se reproche tout ça. (give credit to this boy)

Hamon: lui par contre, ce n’est pas un émotif. Il ne fait des câlins que quand il est joyeux. Ça le prend comme ça. Il saute partout, il te prend dans ses bras. Vous sautez partout ensemble.

Montebourg: il fait des câlins comme il parle, donc beaucoup plus dramatiques  et poétiques que le contexte ambiant. Il en fait tout le temps à tout le monde, même à ses opposants, ça prend les gens de court. Mais il est sincère. Et il ne te lâche pas. Jamais. C’est toujours toi qui doit interrompre le câlin et te dégager de son étreinte.

Je me suis blessée au boulot, mais rien de grave. Sauf que ceux qui m’ont vue et sont venu m’aider non pas arrêter de me répéter que j’ai eu énormément de chance car j’aurais pu avoir bien pire.

Quand c’est sur le moment, je comprend qu’on me le répète dix fois.

Mais pas toute la journée!

Du coup, j’ai joué à cache-cache le reste de la journée avec mes collègues et vous imaginez pas à quel point c’est dur! PIRE, maintenant qu’ils me connaissent, ils savent d’avance que je suis discrète et donc…
LEURS YEUX SONT PARTOUT.

Faut que je tienne jusqu'à 15h avec un paquet de gâteaux, il est 10h30 et j'ai déjà faim, on est bien.

Eu sei que no final, nós estaremos juntos.
—  Apenas alguns quilômetros de distância.

Je vais à la piscine demain. Faut que je me prépare mentalement. 

Eu me ajeito, no seu jeito.
—  Marília Mendonça.