uoif

6

#BibliothèqueMédicis sur l’Islam du vendredi du 23 janvier 2015 à 22h :

Avec :

Lydia GUIROUS, Essayiste, auteure de « Allah est grand », la République aussi, éd. Lattès

Farhad KHOSROKHAVAR, Sociologue, Directeur de recherche à l’EHESS, auteur de « Radicalisation » éd. de la Maison des sciences de l’homme

Amar LASFAR, Président de l’UOIF, Union des Organisations Islamiques de France

Bruno RETAILLEAU, Président du groupe UMP du Sénat


Photos © Visual Press Agency pour Public Sénat

Wallz prépare le chaos...


Laïcité : Valls à Marseille pour valider la reconnaissance d'un collège UOIF par l'état (Europe1) : islamisme républicain ?


22 mai 2015, le député PS Samia Ghali à la pause de la première pierre de l'extension du collège Ibn Khaldoun (UOIF). Amar Lasfar, président de l'UOIF, entouré par les ambassadeurs du Qatar et du Koweit.

Selon Europe 1 “Manuel Valls se rend vendredi dans la cité phocéenne pour acter la reconnaissance par l'Etat d'un établissement privé confessionnel musulman”. Dans son article, la station Europe1 omet sciemment de préciser de quel collège il s'agit, et ne parle pas non plus de la cérémonie de la pose de la première pierre avec le président de la sulfureuse UOIF, Amar Lasfar, et l'ambassadeur du Qatar et celui du Koweit (lire) , qui a eu lieu la semaine dernière ! Europe 1 préserve le premier ministre venu “vendre” à l'opinion l'existence d'un" islam de France" dont Bernard Cazeneuve veut promouvoir l'expansion par une fondation garantissant les emprunts des projets.

L'UOIF étant de notoriété publique la branche française du mouvement totalitaire des Frères Musulmans, dont les conférenciers vedettes prônent l'extermination des juifs et des homosexuels et la conquête de l'Europe (Y.Qaradawi, S.Higazi, T.Swaidan etc.).

Source

Pour avoir une idée de la pensée d'Amar Lasfar - président de l'UOIF- on lira ses écrits et prises de positions suivantes :
Dans un entretien dans la revue Homme et migration en 1999 il dégradait la citoyenneté républicaine sur laquelle il souhaite faire primer l’appartenance à la oumma (communauté des croyants), l'objectif avoué étant que la charia remplace à terme les lois impies de la république :

« Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté » (Amar Lasfar cité dans “La cité mode d'emploi”, Homme et migrations n° 1218, mars-avril 1999 p.55)

Dans la même veine, avant de réorienter sa stratégie de communication, il affirma : « L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle ».Amar Lasfar, conférence à l’Alliance régionale du Nord, 9 octobre 1997

Valls est entré dans la voie de la collaboration avec les Frères Musulmans. C'est factuel. Ceux qui ont lu notre livre-enquête sur la collaboration des élus avec les islamistes ne seront pas surpris.


Trailer : Vos impôts et les mosquées, Ces… par joachimv
Source

from L'Échelle de Jacob http://ift.tt/1BDtBQl
via IFTTT
youtube

RAMF 2012