Close

Dia 17 > de Ulleri a Ghorepani.

Gruff123 by @DSULLERY
Gruff123

Author: D.S. Ullery
Smashwords|Facebook|Twitter|Amazon|GoodReads
Length: 9760 words
Price: Free


a sadistic high school bully seeking revenge against the anonymous individual who humiliated him online gets much more than he bargained for when he discovers the horrifying secret behind the screen name Gruff123.


Gruff123 is a short story that deals with school bullying. It hits a familiar tone with all the the school shootings and the much needed spotlight on bullying that is going on. The author’s method of dealing with the bully in this story is a gory, effective, and entertaining.

His writing style is easy to follow with vivid descriptions and good characters. While Gruff123 has a suitable moral I wouldn’t recommend letting younger children read this as it has violence and adult themes.

For horror aficionados like myself, I highly recommend reading this story. The author is one to watch as he has the skill and potential for big things. 

Ghorepani, Poon Hill à Ulleri

Le réveil n’est pas facile mais le ciel dégagé me pousse à sauter dans mes chaussures pour aller attaquer les 340m de grimpette jusqu’à Poon Hill. Sur la route un superbe levé de soleil annonce un ciel à peu près dégagé au sommet.

Et si la grimpette n’est pas suffisante, il reste quelques escaliers pour monter au point d’observation où prendre les photos …

Au final, un ciel pas tellement dégagé, mais impossible de quitter le lieu tant attendu de ce trek sans quelques clichés ! Je réalise qu’à 3200m, je suis à peine plus qu’à la moitié du Stok Kangri (6123m), un glacier que je compte grimper en arrivant au Ladakh prochainement … ça risque d’être un peu plus compliqué d’accès !!

Retour rapide à l’auberge de Ghorepani pour un bon petit déj et une douche chaude avant d’attaquer la longue descente vers Ulleri. Celle ci paraît tellement simple en comparaison avec les montées des jours précédents que l’on est obligé de ralentir pour ne pas arriver à 11h à destination ! On s’arrête en chemin et on retrouve pour déjeuner deux singapouriens croisés la veilles. Échanges de mail et blog … Le rdv est donné au cas où l’on passerait par là sur notre route :-)

Arrivés à Ulleri, en début d’après midi, douche fraîche et je m’installe sur le toit de l’auberge face à la vallée pour bloguer un peu … Jusqu’à l’arrivée d’un petit groupe d’australiens, espagnol et kenien totalement exténués (ils arrivent dans l’autre sens de Ulleri). Ils sont fascinés par l’histoire de notre tour du monde, et me racontent des anecdotes de voyages. Ils se sont aussi fait avoir en Chine sur le même système d’arnaque que moi, du coup je déculpabilise un peu …

Les stats du jours :
– Montée à 3210m puis descente à 2078m
– Dénivelé : 575m positif / 1383m négatif
– 4h30 de rando

Ulleri, Hille, Birethanti, Nayapul et retour à Pokhara

Pour ce denier jour de trek, pas de précipitation. « L’épreuve » est relativement simple dans ce sens et consiste à descendre un peu plus de 3000 marches vers Hille.

Petit dej à 8h et nous partons tranquillement. Si la descente est beaucoup plus simple, elle fait travailler d’autres muscles et les genoux prennent chers. Enfin je pense au petit groupe d’hier qui a grimpé ça et je relativise et suis content du choix de Mingmar de faire le trek dans ce sens là.

Sur la route on croise les rizières des premiers jours et je pense cette fois à m’arrêter pour observer leur méthode de travail avec les buffles.


Nous arrivons rapidement à Nayapul après avoir repassé le checkpoint de Birethanti. Ce retour à la case départ me fait réaliser que ce trek est passé bien vite et que si c’était à refaire j’ajouterais l’étape ABC (Annapurna Base Camp) à l’itinéraire.

Les stats du jours :
– Descente à 1000m
– Dénivelé : 192m positif / 1110m négatif

Le cumul de ces 5 journées de randonnées :
– Dénivelé positif : 3784m
– Dénivelé négatif : 3791m
– 25h38 de rando

La pluie fait son retour et nous mangeons sur place avant de sauter dans un taxi pour nous ramener à Pokhara. En route passage par un temple (Jangchub Choeling Monastery) et petit marché tenu par des moines et réfugiés tibétains.

A Pokhara, même hôtel, même chambre et personnel toujours aussi sympa. Je me prends une bonne douche chaude, lessives, et entame ma tournée des clubs de parapente pour m’organiser un vol le lendemain. Mon plan parahawking (parapente avec des aigles) tombe à l’eau car les rapaces sont en « vacances » en cette saison.

Cela ne m’empêchera pas de programmer un vol « classic » au dessus du grand lac de Pokhara avant de rentrer terminer mon séjour népalais à Katmandu …

Nepal, trek aux pieds des Annapurnas 2/2 Ghorepani, Poon Hill à Ulleri Le réveil n’est pas facile mais le ciel dégagé me pousse à sauter dans mes chaussures pour aller attaquer les 340m de grimpette jusqu’à Poon Hill.
Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video