tardon

10

22 Mars, Jour 47 : Kaohsiung, 2ème ville de Taiwan

Le soleil se lève timidement ce matin, quelques nuages nous préservent encore de la chaleur étouffante. Nous ne tardons pas à rentrer à Kenting, il nous faut rendre les motos ce matin, et attraper un bus pour retourner à Kaohsiung (d’où nous partirons ce soir pour rentrer à Taipei). Nous en profitons donc pour découvrir cette ville surprenante.

Kaohsiung, ou le symbole de la réussite économique de l’île. Elle est le premier port taïwanais et le troisième mondial, sa croissance est fulgurante avec ses 1,5 millions d’habitants. Chaque quartier à son âme, on le sent, et ça nous déroute. Ainsi nous commençons donc notre visite par l’Ouest de la ville qui est encore “préservé”. L’ascension de Shoushan ou Mont de la Longévité nous permet d’embrasser le port d’un coup d’œil. Les temples bouddhistes fleurissent sur ces sommets bien que l’on n’arrive pas à s’éloigner de la chape de brouillard créée par la pollution, même en prenant de la hauteur.

En redescendant vers le port, et notamment vers Pier 2 Art District, nous tombons en plein milieu d’une fête (style kermesse). Doggie race, bulles de savon, et cerfs-volant occupent tout l’espace de cette ancienne gare ferroviaire. Cela reflète à merveille l’esprit du quartier des artistes. Plusieurs anciens entrepôts du port ont été reconvertis en atelier, salle d’expo, théâtre, salle de concert… On retrouve donc un peu de couleur parmi les gaz des pots d’échappement.

Comme dans toutes les grandes villes, on retrouve notre fidèle Night Market. Le marché de Liouhe est pour le coup immense puisqu’il s’étend sur tout le boulevard. La circulation est donc coupée probablement à partir de 17h ou un peu avant. Riz sauté au porc, dumplings à la vapeur, ou encore œufs de caille aux crevettes, nous avons le choix !

Pour rejoindre la station de bus, nous décidons de prendre le métro (nos pieds commencent à lancer des SOS…). Et ainsi nous passons par la station Formosa Boulevard qui a été élue plus belle station au monde par les internautes. Bon, on vous l’avoue, on a été un peu déçus par le fameux “Dôme de Lumière” en verre de l’artiste italien Narcissus Quagliata. Oui, c’est joli, mais y a pas de quoi casser trois pattes à un canard.

Le temps d’un week-end nous avons eu le sentiment d’être partis en vacances tellement l’endroit était paradisiaque. On ne peut donc que se projeter avec impatience dans trois jours où nous décollerons pour les Philippines. Ce sera le Spring Break et on compte bien passer une semaine et demie de folie ! Pas d’internet, treck dans la nature et les rizières, à dans 9 jours <3

Estos zapatos se llaman “Lo siento pero no puedo darme más prisa con el trabajo”. De la serie: “Comprar cuando andas de bajona”. (en el Tardon (Triana))