Effleurer la surface

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Comment se d√©placer dans une ville de 15 millions d’habitants ? Question l√©gitime cher lecteur. A laquelle je m’appr√™te √† r√©pondre tout de suite qui plus est. Je suis comme √ßa, moi, je suis g√©n√©reux.

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Moscou est une ville aux dimensions impressionnantes, et il n’est pas possible de tout faire en m√©tro, malgr√© le large quadrillage qu’il fait de la ville. D’autres transports viennent servir de relais aux ramifications souterraines.

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Oh mais j’allais oublier la voiture ! Moyen de transport le plus r√©pandu avec le m√©tro, elle est une des composantes principal du paysage moscovite. Oubliez vos avenues exigu√ęs, les perspective russes ont en g√©n√©ral entre trois et six voies. Elles sont longues et larges, avec peu de feux rouges, les voitures y foncent et zigzaguent. Traverser hors des clous √©quivaut √† s’assurer une extr√™me onction √† l’huile de moteur. Non, d√©cid√©ment, il vaut mieux attendre 130 secondes que le feu des pi√©tons passe au vert pour 12 secondes. Quoique…

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Donc, √† c√īt√© des m√©tros, on trouve des bus, plus prolongements naturels des premiers, cens√©s remplir les vides laiss√©s dans leur quadrillage. Ils sont d’une qualit√© correcte et circulent souvent. Ils ne sont pas trop chers au demeurant.

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Il y a une r√®gle tacite en Russie qui est que pour chaque chose, il existe une version clandestino-d√©brouillarde, parfois m√™me encadr√©e par les autorit√©s en plus. C’est le cas des marchroutka (–ľ–į—Ä—ą—Ä—É—ā–ļ–į), √† mi-chemin entre le bus et le taxi collectif. S’ils suivent un trajet pr√©d√©fini comme les bus (ils ont d’ailleurs des num√©ros, encore une fois, comme les bus), seulement, on peut les h√©ler n’importe o√Ļ en rue, et leur demander de s’arr√™ter n’importe o√Ļ sur le trajet, pas besoin d’attendre un arr√™t de bus. Certains sont de vrais minibus blancs, grands et flambants neufs, d’autres us√©s, jaunes et rouill√©s, tiennent plus du van ou de la camionnette. On y trouve, √† l’int√©rieur, des publicit√©s, les licences des conducteurs, souvent des caucasiens, et le prix affich√© : 30 roubles, soit √† peu pr√®s 60 centimes d’euro.

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Ensuite, il y a les taxis, dont les compagnies sont fort nombreuses, et dont les prix varient consid√©rablement. Ils ont aussi leurs pendants “√©conomie grise” : soit les tadjiks, taxis clandestins (j’ignore si l’appellation est p√©jorative), soit l’auto-stop r√©mun√©r√©. Les deux sont assimilables. Concr√®tement, dans les deux cas, il suffit d’attendre sur le bord du trottoir, de lever le bras et d’attendre, rarement plus d’une minute. Quand une voiture s’arr√™te, il faut annoncer la destination et n√©gocier le prix par avance. La chose peut se r√©v√©ler tr√®s pratique et relativement bon march√©, pour peu qu’on se donne la peine de marchander, en effet, l’essence co√Ľtant moins cher en Russie, les conducteurs peuvent se permettre de facturer leur course assez bas. Parfait quand on rentre de soir√©e en groupe. Et √ßa permet de d√©couvrir - en plus de l’art subtil de la conduite √† la russe - la pop kazakhe, si l’on tombe sur un chauffeur m√©lomane !

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Le bateau est assez peu utilis√©, en dehors des circuits touristiques sur la Moskova et des croisi√®res musicales qui abreuvent les berges de la rivi√®re des basses de la Lambada, qui assur√©ment font danser le troisi√®me √Ęge √† bord, √©tonnamment moins les promeneurs sur la terre ferme.

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† On croise de nombreux v√©los √† Moscou, qui ont la goujaterie de rouler sur les trottoirs. Une habitude qui choque profond√©ment le cycliste issu d’une nation de cyclistes que je suis. En m√™me temps, comme me l’ont fait remarquer quelques amis, rouler en v√©lo sur la chauss√©e tiendrait de la tentative de suicide. Et puis, de toute fa√ßon, pass√© octobre, il est inutile de chercher √† sortir son v√©lo, trottoir et chauss√©e √©tant enneig√©s.

¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬†¬† Sinon, √† part √ßa. Une nuit, j’ai vu deux personnes arriver en bo√ģte de nuit √† cheval. L’une des incarnations de l’√©l√©gance slave, en quelque sorte.

Chronos Business Card Shop v4.0.1 Mac OS X

Chronos Business Card Shop v4.0.1 Mac OS X

Chronos Business Card Shop v4.0.1 Mac OS X | 288 MB
Business Card Shop (√©tait SOHO Business Cards) aide les utilisateurs √† cr√©er des one-of-a-kind designs de cartes de visite. Simples, en une seule √©tape outils permettent aux utilisateurs de dessiner rapidement des formes, ajouter des graphiques, organiser et aligner des objets, faire pivoter des objets et ajouter des effets sp√©ciaux de cr√©ateurs. Il existe plus de 30 formes avec les contr√īles individuels pour aider les utilisateurs de cr√©er des logos et des √©l√©ments de conception sur mesure. Built-in dirigeants, le quadrillage du projet, snap-to-grid, guides d’alignement en temps r√©el et des capacit√©s de zoom enti√®re fabriquer des objets de positionnement d’un jeu d’enfant.




Chronos Business Card Shop v4.0.1 Mac OS X

via http://ift.tt/1wstzwQ
3

DAY 1
Arriv√©e √† Los Angeles de nuit, deux premi√®res impressions… Des milliers de palmiers vertigineux tapissant le ciel de petits grains de beaut√© sombres et un quadrillage d’immenses autoroutes √† angles droit bord√©es d’enseignes lumineuses…
La derni√®re m√®ne √† Venice… A d√©couvrir demain !

(AC/)

Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video