protestataires

Des mineurs se sont engouffrés dans la cour de l’administration présidentielle à Kiev

Des mineurs se sont engouffrés dans la cour de l’administration présidentielle à Kiev

Des mineurs se sont engouffrés dans la cour de l’administration présidentielle à Kiev

Une nouvelle manifestation des mineurs a profondément agité le centre de Kiev. Les protestataires exigent le paiement des salaires et la démission du chef du ministère de l’énergie, Vladimir Demtchichine.

Abonnez-vous à la chaîne YouTube de RT France : https://www.youtube.com/user/rtenfrancais

RT en français : h…

View On WordPress

Des militants de Greenpeace obligés de quitter une plateforme de Shell en route pour l'Arctique

Des militants de Greenpeace obligés de quitter une plateforme de Shell en route pour l'Arctique
By Fred

  Six militants de Greenpeace qui avaient grimpé sur une plateforme du géant des hydrocarbures Shell dans le Pacifique se déplaçant vers l'Arctique ont quitté samedi l'installation, ont annoncé le groupe anglo-néerlandais et l'ONG.     Les protestataires étaient montés en début de semaine sur la plateforme de 38.000 tonnes, la Polar Pioneer, à 1.200 km au nord-ouest de Hawaï, en utilisant des canots pneumatiques depuis un navire de Greenpeace, l'Esperanza, pour alerter sur…

April 19, 2015 at 10:24AM
via Terre Sacrée - Posts héritiers quotidiens http://ift.tt/1OsU3SC

Draghi attaque-confettis : le message de Josephine Witt

Brève de Yéti La jeune protestataire qui attaqua Mario Draghi à coups de confettis le 15 avril s'appelle Josephine Witt. Elle a 21 ans, de nationalité allemande, se présente comme féministe, ex Femen même si elle entend prendre ses distances avec ce mouvement et se présente aujourd'hui comme « une activiste free-lance » : The #confetti-attack was not a #femen protest, I’m sorry ladies. I consider myself a freelance-activist. #exfemen #ecb Free Riot !— Josephine Witt (@josephine_witt) 15 Avril (…) - Brèves de Yéti

from Politis http://ift.tt/1zl6au5
via IFTTT

Sit-in des clubs contestataires devant la Femafoot hier : *Plusieurs arrestations / *L’impartialité du ministre H.A. Guindo en cause

Sit-in des clubs contestataires devant la Femafoot hier : *Plusieurs arrestations / *L’impartialité du ministre H.A. Guindo en cause

Les clubs «contestataires» (le Djoliba, le COB, le CSD, le CSK, Avenir club de Tombouctou, Sabana AC de Mopti) de l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération Malienne de Football (Femafoot), ont organisé hier 22 avril 2015, à la devanture de la Femafoot, un sit-in. Il s’est soldé par l’arrestation des dirigeants «protestataires» par le 14ème arrondissement. Il s’agit entre autres, de Boubacar…

View On WordPress

Sit-in des clubs contestataires devant la Femafoot hier : *Plusieurs arrestations / *L’impartialité du ministre H.A. Guindo en cause

Les clubs «contestataires» (le Djoliba, le COB, le CSD, le CSK, Avenir club de Tombouctou, Sabana AC de Mopti) de l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération Malienne de Football (Femafoot), ont organisé hier 22 avril 2015, à la devanture de la Femafoot, un sit-in. Il s’est soldé par l’arrestation des dirigeants «protestataires» par le 14ème arrondissement. Il s’agit entre autres, de Boubacar Monzon Traoré (président la ligue de football de Bamako), Moussa Konaté (président du COB), Yéli Sissoko, Youba Cissé, Moussa Bah (membres). Ces derniers étaient visibles dans la cour du 14ème. Mais, il faut le dire, on en serait pas là, si le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo laissait la Femafoot gérer la situation conformément à la délégation de pouvoir qui lui a été conféré par le département des sport et aux textes de la Femafoot.


Pourquoi ce sit-in? A-t-il été autorisé par les  interdit ? Selon les opposants de la Femafoot, il s’agissait d’exprimer certaines préoccupations à l’endroit la Femafoot. Du côté de la Mairie de la commune IV, la demande de sit-in leur a été adressée le 21 avril à 12h. Ce qui était trop juste pour être validée. «C’est pourquoi, je n’ai pas autorisé le sit-in», déclare le Maire Siriman Bathily. Au niveau de la Femafoot, le secrétaire général, Yacouba S. Traoré, d’ajouter,  «après avoir appris l’information que gens venaient pour empêcher la réunion technique le match du 22 avril 2015 opposant l’As réal et le Stade malien au compte de la 13ème journée du championnat national de ligue 1 et de demander la reprogrammation de la 6ème journée du championnat, journée  au cours de la quelle ils ont signé forfait, la  femafoot a informé les autorités notamment le Ministère des sports». Malgré la lettre que leur a adressée le Ministre des sports le 21 avril 2015 appelant à la retenue pour ne pas troubler l’ordre public,  ajoute le secrétaire général de la Femafoot, ils ont tenté d’empêcher la réunion technique, mais sans parvenir. Là, on les a laissés avec les autorités. «Nous déplorons ces agissements qui ne font pas avancer le football. Et Si nous partons sur la base que tous ceux qui sortent de la fédération ou bien que des ligues et clubs qui ne sont pas contents, empêchent  la tenue des matchs, on ne va jamais s’en sortir », dit Yacouba S Traoré.
Et si le ministre des Sports restait dans son rôle ?
Cette crise n’est circoncise, car le Ministre H.A.Guindo, qui joue la médiation bien avant la Can 2015, est accusé de  s’immiscer  dans le rôle que la Femafoot doit jouer. Il devait refuser la proposition des «mécontents» de reprogrammer la 6ème journée, n’étant possible conformément aux textes  de la Femafoot dans son article107.2: «l’évocation est le moyen après le match, mais avant son homologation».
C’est dire que la 6è journée est classée désormais, qu’elle ne pourra être reprogrammée. Etant président du Stade malien de Sikasso, ayant été 3è vice président de la Femafoot, étant membre de la ligue de football de Sikasso, donc n’ignorant certainement pas qu’un match déjà homologué ne peut être rejoué, au lieu de rappeler aux «protestataires» qu’ils sont en porte à faux avec les textes de l’instance dirigeante du football malien, le ministre Housseini, continue d’entretenir le flou dans cette guerre perdue d’avance, en envoyant  une lettre à la Femafoot le 21 avril 2015 à travers le directeur national des sports, afin de reprogrammer la 13ème journée du championnat en ces termes, «Il m’est revenu que des acteurs sont mobilisés pour perturber les activités de la 13ème journée. Contre cette action un vice président d’un club bien connu de la place se propose à son tour d’organiser une réaction. Je suis au regret de constater une tension entretenue avec un niveau de mercure qui ne fait que monter. Aussi, pour éviter tout accrochage ou perturbations qui n’honorent ni le football, ni les dirigeants de ce sport roi, ni les simples pratiquants, je suggère de reporter les activités de cette journée en attendant de trouver un compromis allant dans le sens de l’apaisement général».  Cette note dénote encore une fois le jeu flou d’H.A.Guindo. Car, la délégation de pouvoir donne l’organisation du championnat et de la coupe du Mali à Femafoot. « La délégation du pouvoir veut que le ministre laisse la Femafoot prendre des dispositions pour sécuriser mes matchs. Ce n’est pas à lui d’écrire pour dire de reprogrammer ou d’arrter les rencontres », précise le secrétaire général de la Femafoot, Yacouba S. Traoré. C’est-à-dire, que le ministre ne peut ni reporté, ni reprogrammé les matchs. Leur organisation relève de la Femafoot, sauf s’il y a deux poids, deux mesures. Très efficace depuis son arrivée à la tête du département des sports, énergie qui l’a valu d’être reconduit à ce poste, pourquoi Housseini ne dit pas les choses comme elles sont et ne reste pas dans son rôle ? A-t-il intérêt à ce que la situation prenne une autre tournure après que la Fifa se soit prononcé à deux reprises comme l’eau de roche à la demande des « contestataires » de reprendre l’A.G ordinaire de janvier dernier ?
Hadama B. Fofana
——————-

Source: Lerepublicainmali



from WordPress http://ift.tt/1DD6hlI
Brésil – Des enseignants prennent d’assaut leur ministère
Brésil – Des enseignants prennent d’assaut leur ministère
By Joaquim De Alburquerque

Brésil – Des enseignants en colère concernant leurs conditions de travail ont essayé de prendre d’assaut, jeudi, le siège du Ministère de l’Education nationale à Sao Paulo. Les manifestants ont brisé des fenêtres, lancé des grenades fumigènes et essayé d’enfoncer la porte principale de l’édifice à coups de bélier. La police a bloqué l’entrée du siège et utilisé des gaz lacrymogènes et des aérosols à gaz pour essayer de freiner les protestataires.

————————————–



April 25, 2015 at 11:07AM
via Médias-Presse-Info http://ift.tt/1DJEbVY
Sit-in des clubs contestataires devant la Femafoot hier : *Plusieurs arrestations / *L’impartialité du ministre H.A. Guindo en cause

Les clubs «contestataires» (le Djoliba, le COB, le CSD, le CSK, Avenir club de Tombouctou, Sabana AC de Mopti) de l’Assemblée générale ordinaire de la Fédération Malienne de Football (Femafoot), ont organisé hier 22 avril 2015, à la devanture de la Femafoot, un sit-in. Il s’est soldé par l’arrestation des dirigeants «protestataires» par le 14ème arrondissement. Il s’agit entre autres, de Boubacar Monzon Traoré (président la ligue de football de Bamako), Moussa Konaté (président du COB), Yéli Sissoko, Youba Cissé, Moussa Bah (membres). Ces derniers étaient visibles dans la cour du 14ème. Mais, il faut le dire, on en serait pas là, si le ministre des Sports, Housseini Amion Guindo laissait la Femafoot gérer la situation conformément à la délégation de pouvoir qui lui a été conféré par le département des sport et aux textes de la Femafoot.


Pourquoi ce sit-in? A-t-il été autorisé par les  interdit ? Selon les opposants de la Femafoot, il s’agissait d’exprimer certaines préoccupations à l’endroit la Femafoot. Du côté de la Mairie de la commune IV, la demande de sit-in leur a été adressée le 21 avril à 12h. Ce qui était trop juste pour être validée. «C’est pourquoi, je n’ai pas autorisé le sit-in», déclare le Maire Siriman Bathily. Au niveau de la Femafoot, le secrétaire général, Yacouba S. Traoré, d’ajouter,  «après avoir appris l’information que gens venaient pour empêcher la réunion technique le match du 22 avril 2015 opposant l’As réal et le Stade malien au compte de la 13ème journée du championnat national de ligue 1 et de demander la reprogrammation de la 6ème journée du championnat, journée  au cours de la quelle ils ont signé forfait, la  femafoot a informé les autorités notamment le Ministère des sports». Malgré la lettre que leur a adressée le Ministre des sports le 21 avril 2015 appelant à la retenue pour ne pas troubler l’ordre public,  ajoute le secrétaire général de la Femafoot, ils ont tenté d’empêcher la réunion technique, mais sans parvenir. Là, on les a laissés avec les autorités. «Nous déplorons ces agissements qui ne font pas avancer le football. Et Si nous partons sur la base que tous ceux qui sortent de la fédération ou bien que des ligues et clubs qui ne sont pas contents, empêchent  la tenue des matchs, on ne va jamais s’en sortir », dit Yacouba S Traoré.
Et si le ministre des Sports restait dans son rôle ?
Cette crise n’est circoncise, car le Ministre H.A.Guindo, qui joue la médiation bien avant la Can 2015, est accusé de  s’immiscer  dans le rôle que la Femafoot doit jouer. Il devait refuser la proposition des «mécontents» de reprogrammer la 6ème journée, n’étant possible conformément aux textes  de la Femafoot dans son article107.2: «l’évocation est le moyen après le match, mais avant son homologation».
C’est dire que la 6è journée est classée désormais, qu’elle ne pourra être reprogrammée. Etant président du Stade malien de Sikasso, ayant été 3è vice président de la Femafoot, étant membre de la ligue de football de Sikasso, donc n’ignorant certainement pas qu’un match déjà homologué ne peut être rejoué, au lieu de rappeler aux «protestataires» qu’ils sont en porte à faux avec les textes de l’instance dirigeante du football malien, le ministre Housseini, continue d’entretenir le flou dans cette guerre perdue d’avance, en envoyant  une lettre à la Femafoot le 21 avril 2015 à travers le directeur national des sports, afin de reprogrammer la 13ème journée du championnat en ces termes, «Il m’est revenu que des acteurs sont mobilisés pour perturber les activités de la 13ème journée. Contre cette action un vice président d’un club bien connu de la place se propose à son tour d’organiser une réaction. Je suis au regret de constater une tension entretenue avec un niveau de mercure qui ne fait que monter. Aussi, pour éviter tout accrochage ou perturbations qui n’honorent ni le football, ni les dirigeants de ce sport roi, ni les simples pratiquants, je suggère de reporter les activités de cette journée en attendant de trouver un compromis allant dans le sens de l’apaisement général».  Cette note dénote encore une fois le jeu flou d’H.A.Guindo. Car, la délégation de pouvoir donne l’organisation du championnat et de la coupe du Mali à Femafoot. « La délégation du pouvoir veut que le ministre laisse la Femafoot prendre des dispositions pour sécuriser mes matchs. Ce n’est pas à lui d’écrire pour dire de reprogrammer ou d’arrter les rencontres », précise le secrétaire général de la Femafoot, Yacouba S. Traoré. C’est-à-dire, que le ministre ne peut ni reporté, ni reprogrammé les matchs. Leur organisation relève de la Femafoot, sauf s’il y a deux poids, deux mesures. Très efficace depuis son arrivée à la tête du département des sports, énergie qui l’a valu d’être reconduit à ce poste, pourquoi Housseini ne dit pas les choses comme elles sont et ne reste pas dans son rôle ? A-t-il intérêt à ce que la situation prenne une autre tournure après que la Fifa se soit prononcé à deux reprises comme l’eau de roche à la demande des « contestataires » de reprendre l’A.G ordinaire de janvier dernier ?
Hadama B. Fofana
——————-

Source: Lerepublicainmali



from WordPress http://ift.tt/1QlR4is
via IFTTT
Introduction

Ce rapport s’est attaché à délimiter un champ d’études sur les mouvements possédant les caractéristiques suivantes : une « accroche » large, une base de revendications qui touche localement les habitants, ainsi que le grand public et conduit des citoyens, éventuellement peu impliqués par ailleurs, à s’associer au mouvement ; une opposition à l’État ou à ses représentations locales ; des organisations protéiformes qui se caractérisent par l’enchevêtrement de mouvements d’origines diverses qui font coalition, de façon supra-idéologique et supranationale.

La caractéristique principale des mouvements étudiés pourrait être définie comme la coalition d’opportunité. Il semble que cela soit justement ce caractère non statique, mais extrêmement volatil de ce type de mouvements qui pose problème aux autorités et aux institutions.

Précisément, le rapport se concentre sur l’analyse du processus de radicalisation violente. Les mouvements  protestataires soit affichent d’emblée une posture radicale, soit évoluent vers une forme de radicalisation. Le rapport s’attachera à distinguer ce qui relève de formes classiques de protestation de ce qui relève d’« innovations » dans ce champ.

Des militants de Greenpeace obligés de quitter une plateforme de Shell en route pour l'Arctique

Des militants de Greenpeace obligés de quitter une plateforme de Shell en route pour l'Arctique
By Fred

  Six militants de Greenpeace qui avaient grimpé sur une plateforme du géant des hydrocarbures Shell dans le Pacifique se déplaçant vers l'Arctique ont quitté samedi l'installation, ont annoncé le groupe anglo-néerlandais et l'ONG.     Les protestataires étaient montés en début de semaine sur la plateforme de 38.000 tonnes, la Polar Pioneer, à 1.200 km au nord-ouest de Hawaï, en utilisant des canots pneumatiques depuis un navire de Greenpeace, l'Esperanza, pour alerter sur…

April 19, 2015 at 10:24AM
via Terre Sacrée - Posts héritiers quotidiens http://ift.tt/1OsU3SC

Draghi attaque-confettis : le message de Josephine Witt

Brève de Yéti La jeune protestataire qui attaqua Mario Draghi à coups de confettis le 15 avril s'appelle Josephine Witt. Elle a 21 ans, de nationalité allemande, se présente comme féministe, ex Femen même si elle entend prendre ses distances avec ce mouvement et se présente aujourd'hui comme « une activiste free-lance » : The #confetti-attack was not a #femen protest, I’m sorry ladies. I consider myself a freelance-activist. #exfemen #ecb Free Riot !— Josephine Witt (@josephine_witt) 15 Avril (…) - Brèves de Yéti

from Politis http://ift.tt/1FWpw0i
via IFTTT

Draghi attaque-confettis : le message de Josephine Witt

Draghi attaque-confettis : le message de Josephine Witt
By Le Yéti

Brève de Yéti La jeune protestataire qui attaqua Mario Draghi à coups de confettis le 15 avril s'appelle Josephine Witt. Elle a 21 ans, de nationalité allemande, se présente comme féministe, ex Femen même si elle entend prendre ses distances avec ce mouvement et se présente aujourd'hui comme « une activiste free-lance » : The #confetti-attack was not a #femen protest, I’m sorry ladies. I consider myself a freelance-activist. #exfemen #ecb Free Riot !— Josephine Witt (@josephine_witt) 15 Avril (…) - Brèves de Yéti

April 16, 2015 at 09:45AM
via Politis http://ift.tt/1FWpw0i