The raw castor beans are the most toxic part of this plant, due to its presence of ricin. The leathel dose in adults is considered to be 4-8 seeds, due to this it is sometimes known as the most poisonous plant in the world.

Symptoms of an overdose from ricin, can include nausea, diarrhea, tachycardia, hypotension and seizures persisting for up to a week. If ingested, symptoms may not occur for at least 36 hours although they do commonly begin within 2-4hours.Symptoms of ingestion can include a burning sensation in mouth and throat, abdominal pain, purging and bloody diarrhoea. Within several days severe dehydration may occur, a drop in blood pressure and a decrease in urine. Unless treated, death can be expected to occur within 3–5 days, however in most cases a full recovery can be made.
 
Poisoning occurs when animals, including humans, ingest broken seeds or break the seed by chewing: intact seeds may pass through the digestive tract without releasing the toxin. Toxicity varies among animal species: four seeds will kill a rabbit, five a sheep, six an ox or horse, seven a pig, and eleven a dog.

nerissathelittlemermaid said:

Hello! I was wondering if you knew any DC cosplayers (specifically for Catwoman, Poison Ivy, and Harley Quinn) who would be willing to contribute an interview for an anthropological research study. My friend is a study on those three characters and she needs to interview some cosplayers. All names are kept anonymous in the final publication.

I am very sorry, I have been racking my brain, but I really don’t know any current Catwoman, Poson Ivy, or Harley cosplayers. But hopefully by seeing this, the right sort of person can come to your aid. Good luck!

anonymous said:

I just saw your Poson Ivy Cosplay. Wich is very revealing. I must tell you that you're incredibly beautiful. Hope not to bother you, because i can see you also are quite a feminist, and my comment is purely about your appeal, wich might sound a bit sexist. But that's it, your body is just gorgeous. keep it up!

Thank you! You’re too kind. Funny thing is I don’t label myself as part of any group. I just support the freedom of choice for human beings regardless of sex and etc. So no worries. Thanks for the kind compliment! :)

En prélude à la nouvelle année scolaire : Un préavis de grève du SYPESCO

«Nous déposons un préavis de grève dès l’ouverture prochaine si nos doléances ne sont satisfaites». Telle est la décision ferme avec laquelle le syndicat des professeurs de l’enseignement secondaire des collectivités compte entamée avec l’année scolaire 2014-2015.

La salle de conférences de la maison de «l’Enseignant»  vient d’abriter la cérémonie  du premier comité directeur du Bureau exécutif  du syndicat des professeurs de l’enseignement secondaire des collectivités(SYPESCO). C’était  sous la présidence du secrétaire général Adama Konaté et en présence de tous les délégués venus des différentes localités du pays.

SYPESCO fait partie d’une coordination de 5 cinq syndicats de l’enseignement (COSES) et n’est encore affilié à aucune centrale syndicale nationale.

S’agissant de la promotion des professeurs de la collectivité, le secrétaire général, Adama Konaté déplorera le cas des professeurs recrutés depuis 2005 mais dont la situation n’est jusqu’à présent pas régularisée par l’inspection de l’enseignement  secondaire en charge des professeurs en service au niveau des collectivités territoriales et de Bamako. Cependant, il y a des protégés des inspecteurs  en charge du dossier de tout le corps professoral qui sont promus titulaires et professeurs principaux. Le SYPESCO exige que la promotion de ceux-ci le soit sur titre. Par ailleurs, le secrétaire général Adama Konaté précise que leur objectif final c’est l’intégration de ses professeurs dans la fonction publique ; car, eux aussi sont fils du pays, donc qui en ont droit au même titre que les autres cadres maliens. Selon lui, eux ils enseignent au compte des collectivités parce qu’ils ont été victimes de la carence advenue à un certain niveau des services compétents de l’Etat.

Dans le cadre de leurs revendications, il fait allusion au cahier des charges issu de leur premier congrès ordinaire de février dernier, où sont inscrites leurs doléances. Il s’agit, entre autres, leur intégration de tous les enseignants dans la fonction publique (cela, conformément aux résolutions et recommandations du forum national sur l’Education), le paiement des salaires  et indemnités, la création de la passerelle entre le secondaire et le supérieur, le respect strict du caractère volontaire de l’AMO, l’arrêt immédiat du prélèvement sur le salaire des non adhérents et l’augmentation salariale pour les enseignants du secondaire en fonction de leurs collègues des autres pays de la Sous-région, etc. Voilà les exigences du SYPESCO qui menace d’aller dès l’ouverture prochaine des classes du secondaire dans toutes les collectivités territoriales.

Fassoko Coulibaly

SOURCE: Notre Printemps

The post En prélude à la nouvelle année scolaire : Un préavis de grève du SYPESCO appeared first on maliweb.



from WordPress http://ift.tt/1tqHXQr
4

Arrivée à Shanghai depuis 5 jours. Recherche d’apparts plus qu’éprouvante bien qu’avec chauffeur. Après une dizaine de visites au 4 coins de Shanghai c’est à Liujabang Road que nous posons nos valises à 4. Pauline arrive demain. La dernière photo montre comment nos doubles de clefs ont été fait: sur un coin de trottoir! The Shangaiese life can be begin.

By Gala Project : ton témoignage

By Gala Project : ton témoignage


Coucou les copines ( ha mince, aussi les copains pardon )

Comme vous le savez , avec Gala, nous avons lancé le By Gala Project,

Le principe est le suivant : nous interrogeons depuis 3 ans des gens ( magnifiques ) au hasard de nos rencontres et nous leur posons  les mêmes questions.
Sur notre Blog nous mettons en ligne tous ces témoignages et portraits pleins d’amour <3
Les personnes qui visitent…

View On WordPress

10

Bienvenue a São Paulo, la Mégalopole, 5ème plus grande ville au monde avec ses 12 millions d’habitants et la première question que nous nous posons est : Mais par où on attaque ?
Une fois les guides, plans assimilés nous décidons de commencer par l’avenue Paulista, immense, presque 2km de long, où s’y trouve gratte-ciels, parc, musée, quelques vestiges d’anciennes maisons et centres commerciaux.
Nous visiterons ensuite le centre historique, l’immense parc Ibirapuera, le musée du football et en parlant foot, nous voulons voir un match du brasileiro (championnat brésilien).
Ce week end là, le seul match ici est São Paulo FC contre Cruzeiro, le second qui accueille le premier, soit le match au plus gros enjeu du championnat, tellement qu’il nous est impossible d’avoir des places… Du coup, nous nous rabattons sur Portuguesa-Bragatino, un match entre mal-classé de 2ème division, dans un stade peu rempli, mais tant pis j’aurais entendu l’hymne brésilien, vu des buts (1-3 score final) et appris tout un tas d’insulte en portugais.
Enfin, São Paulo est une ville qui s’éveille la nuit, et nous en avons profité, dans des bars, des boîtes en tout genre, des concerts live et de bonnes rencontres.
Au final, ces 4 jours à São Paulo auront été intenses et nous partons nous reposer quelques jours à Florianoplis sur la côte, tout au Sud du Brésil, pour la petite histoire São Paulo FC s’impose dimanche et relance le championnat dans une ambiance survolté, dommage…

Conférence : LA RELATION AVEC LES DÉFUNTS

image

" Les morts sont des invisibles, ils ne sont pas des absents " disait St Augustin. La plupart d’entre nous ressentent la présence de leurs chers disparus, mais peut-on vraiment entrer en relation avec eux, et si oui ne risque-t-on pas de les empêcher de monter vers la lumière ? De fait, le spiritisme est bien différent de la relation de coeur à coeur et rien n’est plus important pour les “morts” que cette relation d’amour avec les “vivants”. Profitons de ce temps de Toussaint où nous tournons collectivement nos pensées vers nos morts pour nous demander ce qu’ils veulent vraiment. Posons leur des questions, écoutons leurs réponses. Soyons attentifs à leurs signes : un texte sur lequel on tombe et qui nous donne une réponse, un ami qui nous appelle au bon moment, un rêve particulier, une chose à laquelle on fait attention alors que le jour d’avant on ne l’aurait pas remarquée… Aidons aussi nos morts, rassurons-les, aimons-les, élevons nos pensées jusqu’à eux afin qu’ils cheminent en toute confiance dans le monde qui est désormais le leur.

Mercredi 29 octobre 2014 à 19h15

LA CORNALINE 62 rue Saint Lazare Paris 9

PAF : 10€

10

Un long week end - ou la découverte de la Chine, la vraie //

N’ayant pas cours ce vendredi 12 septembre, Alice, Elisabeth et moi-même décidons de passer 2 jours à 200km de Shanghai, dans la magnifique ville de Hangzhou.

7h50: l’heure de prendre la route. Un taxi, un contrôle de sécurité, 45min de train à très, très grande vitesse et un métro plus tard, nous voici arrivées à destination. 
Sans perdre de temps, nous posons nos affaires et partons vadrouiller vers le lac de l’Ouest qui fait la renommée de la ville. Non sans raison, car le paysage est effectivement magnifique. Nous empruntons une promenade aménagée tout au long du lac, encadrée de saules pleureurs, et qui mène à de nombreux temples et pagodes à visiter.

Nous visitons un premier temple honorant les 5 rois originaires de Hanzghou, un havre de paix entouré d’un magnifique jardin.

Après quelques heures de balade, nous profitons de la pause déjeuner pour se rafraichir sous la clim: la marche sous 35°C par 90% d’humidité est assez difficile à encaisser !

La promenade continue par un petit tour en petit bateau sur le lac, une occasion de profiter de la vue sous des angles différents - et de retomber un peu en enfance…

Que faire « le jour d’après » ?, par Roberto Boulant

Billet invité. Ouvert aux commentaires sur les billets, La nature de la crise politique par Michel Leis, Ici et maintenant par AncestraL, et celui-ci : Que faire « le jour d’après » ?, par Roberto Boulant.

Posons les choses simplement :

1- Les solutions existent, elles foisonnent même. Sans remonter à Sismondi, il suffit de se rappeler le programme de ce crypto-communiste-enragé-le-couteau-entre-les-dents… qui avait pour nom Franklin Delano Roosevelt.

Mais, et c’est bien là le nœud du problème,

2- Ces solutions n’ont strictement aucune chance d’être appliquées dans nos systèmes politiques actuels. En toute liberté, les peuples votent, sortent les sortants et… rien ! Business as usual (ou plus exactement, l’effondrement de nos sociétés s’accélère). Bref, poser la question c’est y répondre : est-on encore en démocratie, quand le choix consiste entre des partis et des candidats qui pratiqueront après le ‘brouillard de guerre’ de la campagne électorale… la même politique ?

Sans se lancer dans l’historique du pourquoi et du comment, il est évident que volontairement et par idéologie, et/ou forcés par le carcan des traités, des accords commerciaux et des jeux de pouvoir internes, nos dirigeants politiques sont incapables d’empêcher la course à l’abîme. Et peu importe de savoir si le chaos proviendra d’un énième krach financier ou du délitement du lien national provoqué par la concentration des richesses. Le rapport de force est tellement défavorable, nos institutions sont tellement verrouillées, que je ne vois aucune solution réaliste permettant d’éviter cet effondrement.

La bonne question est donc à mon sens : que faire ‘le jour d’après’ ?

Quelles structures citoyennes mettre dès à présent en place et qui sauront se montrer suffisamment résilientes pour s’imposer démocratiquement et éviter la montée aux extrêmes et la guerre ? Et ce mot de guerre n’est pas écrit par un millénariste délirant ! Qui aurait imaginé il y a de cela quelques années encore, que les troupes de l’OTAN et de la Russie risqueraient de se retrouver face à face en Ukraine ?* Qui aurait imaginé que le Royaume-Uni puisse se désintégrer jeudi prochain (avec les conséquences en chaîne que l’on imagine sur des pays comme l’Espagne) ?*

En janvier 1914 déjà, le monde était mondialisé et personne d’imaginer la formidable accélération qui allait aboutir au carnage généralisé.

En résumé, contrairement à Cédric Mas (Il est encore temps !), et probablement à une majorité de gens, je pense sincèrement qu’il est déjà trop tard, que nous ne pouvons plus éviter l’implosion.

Mais au moins pouvons-nous anticiper le ‘jour d’après’ pour éviter que l’implosion ne soit suivie d’une explosion beaucoup plus dévastatrice (un scénario appelé avec un humour noir, ‘l’option supernova’).

Au moins, pouvons-nous réfléchir dès à présent aux moyens de rétablir alors la démocratie et de sauvegarder la paix.

==================================
* Des surprises stratégiques anticipées par certains. Mais personne n’écoute les oiseaux de mauvaises augures, leurs croassements risquant par trop de perturber le ronron du business as usual. Franchement, signaler qu’il y a un iceberg droit devant alors que la musique est si douce, c’est d’un mauvais goût !



from Blog de Paul Jorion http://ift.tt/1nWKoad
via IFTTT
EDUCATION CIVIQUE ET MORALE :L’intérêt commun

EDUCATION CIVIQUE ET MORALE :L’intérêt commun

L’intérêt commun

L’intérêt commun est tout ce qui importe ou convient à l’utilité de la communauté. Les actes que nous posons doivent viser le bien de tous. Penser à l’intérêt commun, c’est ne pas être égoïste et œuvrer pour l’épanouissement de la communauté car, quand la société se porte bien, nous nous sentons bien également.

Résolution

Je m’engage à travailler et à poser des actes qui viseront…

View On WordPress

Le Principe de Lucifer

Le Principe de Lucifer

Le principe de Lucifer….

Alors pour ceux qui ne l’auraient pas lu, un livre assez décoiffant écrit par Howard Bloom, Le principe de Lucifer, un best-seller suivi d’un second tome, Le cerveau global. Nous posons le premier chapitre. L’auteur y parle bien sûr de Lucifer et de ce que l’on entend par la notion de Mal.
Extrait d’un commentaire, sur l’ouvrage, de Pascal Jouxtel président de la société…

View On WordPress

Nous visitons ensuite le “Big temple”, comme son nom l’indique il est très grand, impressionnant et joli à voir. Flo, Marion et moi nous posons un instant sur la pelouse dans l’enceinte du temple, un peu de tranquillité ça fait du bien… Un peu de quoi ? De tranquillité ? ILLUSION ILLUSION ! Nous sommes paparazziés de tous les cotés. Quand on ne vient pas nous voir on nous prend en photos ou en vidéos “”“discrètement”“”. Nous nous prenons au jeu, des familles entières viennent à notre rencontre. Nous enchaînons photos sur photos, poignées de main sur poignées de main, les parents insistent pour que l’on prenne une photo avec leurs enfants (qui ont parfois franchement la trouille). Au moment de regagner la sortie ça continue, nous sommes arrêtés toutes les 2 minutes pour une nouvelle photo. Nous sommes partagés entre le plaisir et la gène. Difficile pour nous de comprendre ce phénomène. 

Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video