4

Voilà, tu es parti, tu m’as abandonné comme les autres, comme tout le monde. Mais dis moi c’est quoi le problème ? C’est moi qui vous fait fuir ou c’est vous qui n’êtes pas capable d’être constant ? Tu sais, j’ai plus de sentiment, je suis cassée, brûlée, démontée, je sais plus ce que c’est d’aimer, d’aimer avec un grand A. Je suis incapable de redonner mon cœur parce qu’il s’est enfuit sous une carapace infranchissable, il s’est muré dans du béton. Comme ça, il est sûr qu’on ne pourra plus lui faire de mal, comme ça personne ne pourra l’atteindre. Et si un jour, si un jour je fais la connerie de rouvrir mon cœur, si je tombe dans le panneau, dans le piège des sentiments et de l’idylle amoureuse et bien advienne que pourra, mais chaque blessure me renforcera jusqu’à devenir imperturbable, immuable, chaque blessure fera de moi quelqu’un de plus fort mais surtout quelqu’un sans cœur. 

The Doctors
Dr. Georges de Bellio (13)
Claude Monet moved from Argenteuil to Vétheuil for financial reasons. He would often ask his friends for money during those years of poverty. One of those friends he could count upon was de Bellio. As a token of his gratitude, he dedicated this painting to his friend and patron, and gave it to him in 1879.
It didn’t leave de Bellio’s collection before at least 1920, when it was sold by his son-in-law, Eugène Donop de Monchy. In 2005 it appeared at Christie’s, where it was sold for little short of $4,900,000.

Claude Monet, La Seine près de Vétheuil, temps orageux (The Seine near Vetheuil, Stormy Weather), 1879. Oil on canvas, 60.8 x 100.5 cm. Private collection

Penser à toi
reste mon silence le plus précieux
le plus long le plus orageux silence.
Tu es en moi toujours
comme mon coeur inaperçu
mais comme un coeur qui ferait mal
blessure qui ferait vivre.

Alain Borne

Et elle fixa son reflet dans la glace, face à face. Mains vides, cœur avide, corps putride. Comme un duel contre le vent, l’éphémère d’une jeunesse gâchée par un filet de ton sang gisant. Salle de bain d’un email glacé, frissons dans ta peau lacérée, tu glisses et t’enlises dans le gouffre sacré. Et tu te répètes, “je n’veux pas y croire”. Vois le monde à travers mes yeux, vois les pluies acides qui m’inondent chaque jour et auxquelles je dois sourire et dire merci. Vois le ciel orageux qui menace perpétuellement au dessus de nos têtes. Vois la perpétuelle solitude de l’esprit, sinistre prison de fumée que je dois tenir à l’écart de vos consciences enflammées. Et toujours le soleil, qui brûle ta peau décharnée, assèche tes pleurs d’humeur salée.

[Éphéméride du Jour] : Vendredi 19 Septembre 2014 http://aorleans.info/2014/09/ephemeride-du-jour-vendredi-19-septembre-2014/

Auteur : Alexandre Debray

[Éphéméride du Jour]  Bonjour à Tous !!! Cela fait plusieurs jours que l’on attend un passage orageux mais pour le moment il ne pointe toujours pas le bout de son nez et c’est tant mieux. Alors se montrera t’il ce Vendredi 19 Septembre 2014 (262éme jour de l’année) ? C’est sous un ciel variable oscillant […]

Lire l’article complet : [Éphéméride du Jour] : Vendredi 19 Septembre 2014

Ciel orageux sur Soweto / Stormy sky over Soweto (2010) #soweto #southafrica #afriquedusud #johannesburg #joburg #gauteng #afrique #africa #township #foudre #éclair #lightning #éclairs #sky #storm #rain #orage #thunderstorm #lightningstorm #orlandotowers #orlandopowerstation #coolingtowers #pluie by nlikongo http://ift.tt/WVG43E

Text
Photo
Quote
Link
Chat
Audio
Video